Locution latine – n°3

Vulnerant omnes, ultima necat.

Bien connue sur les horloges !

Toutes les heures blessent, la dernière tue.

Personnifier le temps …

Le photographe Nicholas Nixon photographie chaque année
les “Brown Sisters”, pendant 36 ans.

Du noir et blanc pour laisser l’observateur se concentrer sur les 4 femmes qui ont entre 15 et 25 ans. La première photo est prise en 1975 et le photographe découvre le potentiel d’un tel projet l’année suivante.

1975

En 2002, il décide de rassembler les 25 premières images, prises à la chambre, dans un recueil “The Brown Sisters“, d’où s’échappe l’affection des sœurs et la bienveillance du photographe.

2010

Le raccourci première-dernière est évidemment un choc, mais l’essentiel est de se laisser porter chaque année en consultant l’article suivant : Quatre sœurs photographiées chaque année pendant 36 ans, www.konbini.com, 05-02-2013

Excellente idée pour les deux frères. Ils trouveront bien un photographe pour continuer le projet quand je ne serai plus là.

Tempus Fugit.

Le poids du temps

Bienvenu dans la fantasmagorie de ce photographe qui a reçu dernièrement par l’A3PF le prix de ‘Photographies de l’Année’, dans la catégorie ‘Mode et Beauté’.

Ex-pressions de Julie de Waroquier

*******************

Auto-dédicace !

Crédit Photo ???

**************

Roger Ferdinand

Ce qui me gêne, ce n’est pas mon âge, mais l’âge des gens qui ont mon âge.

Roger Ferdinand (1898-1967)

(…)

Grégoire Lacroix – n°3

Le seul temps vraiment perdu est celui qu’on passe à regretter les occasions manquées.

Grégoire Lacroix, Les Euphorismes de Grégoire

Joseph Conrad

La jeunesse est une belle chose, une force puissante – aussi longtemps qu’on n’y pense pas.

Joseph Conrad, La Ligne d’ombre

Il n’y a pas d’amour heureux

Rien n’est jamais acquis à l’homme Ni sa force
Ni sa faiblesse ni son cœur Et quand il croit
Ouvrir ses bras son ombre est celle d’une croix
Et quand il croit serrer son bonheur il le broie
Sa vie est un étrange et douloureux divorce
Il n’y a pas d’amour heureux


Sa vie Elle ressemble à ces soldats sans armes
Qu’on avait habillés pour un autre destin
A quoi peut leur servir de se lever matin
Eux qu’on retrouve au soir désœuvrés incertains
Dites ces mots Ma vie Et retenez vos larmes
Il n’y a pas d’amour heureux



Mon bel amour mon cher amour ma déchirure
Je te porte dans moi comme un oiseau blessé
Et ceux-là sans savoir nous regardent passer
Répétant après moi les mots que j’ai tressés
Et qui pour tes grands yeux tout aussitôt moururent
Il n’y a pas d’amour heureux


Le temps d’apprendre à vivre il est déjà trop tard

Que pleurent dans la nuit nos cœurs à l’unisson
Ce qu’il faut de malheur pour la moindre chanson
Ce qu’il faut de regrets pour payer un frisson
Ce qu’il faut de sanglots pour un air de guitare
Il n’y a pas d’amour heureux


Il n’y a pas d’amour qui ne soit à douleur
Il n’y a pas d’amour dont on ne soit meurtri
Il n’y a pas d’amour dont on ne soit flétri
Et pas plus que de toi l’amour de la patrie
Il n’y a pas d’amour qui ne vive de pleurs
Il n’y a pas d’amour heureux
Mais c’est notre amour à tous les deux

Louis Aragon,
La Diane Francaise, Seghers 1946

*******************

Proverbe Mongol

Quand le ciel créa le temps, il en créa suffisamment.

Proverbe Mongol

Mongolie

Avant la dernière ligne droite – la promo continue

A l’occasion de la sortie de son nouveau livre : Avant la dernière ligne droite, Patrice Franceschi nous livre son analyse à propos du temps.


Avant La Dernière Ligne Droite – Le temps si… par ALDLDFranceschi

Vous pouvez aussi jeter un œil sur l’intervention de l’auteur au journal de midi de France 3 Bourgogne, ce 8 mai 2012.

‘P. Franceschi : “Avant la dernière ligne droite’

Parisiens, n’oubliez pas la rencontre/dédicace avec Patrice Franceschi, ce 10 mai 2012 à 19h à la maison de l’Amérique latine (217, boulevard Saint-Germain, Paris 07ème, Métro Rue du Bac, ou Solférino, ligne 12).

A vos librairies !

Cette année, Capsicum a eu des amis !

Enfin … même si, d’après Facebook, Capsicum a 91 ans,
heureusement que ‘The Social Network’ a un module de rappel des anniversaires …

PS : Pour une année où Capsicum n’a pas 3 dates anniversaire !

Proverbe Tibétain – n°7

Ce que l’on ne prend pas le temps de faire, le temps ne le respecte pas.

Proverbe Tibétain

Sylvain Tesson – n°4

Ces chiots deviennent mes maitres.
Ils m’apprennent à mépriser l’avenir et à peupler la seule patrie qui vaille, l’instant.

Sylvain Tesson, 6 mois de cabane au Baïkal

Amnesia …

Ce soir, Capsicum a 25 ans et la vie devant elle !

L’horloge

Horloge! dieu sinistre, effrayant, impassible,
Dont le doigt nous menace et nous dit: “souviens-toi!
Les vibrantes Douleurs dans ton coeur plein d’effroi
Se planteront bientôt comme dans une cible;

Le Plaisir vaporeux fuira vers l’horizon
Ainsi qu’une sylphide au fond de la coulisse;
Chaque instant te dévore un morceau du délice
À chaque homme accordé pour toute sa saison.

Trois mille six cents fois par heure, la Seconde
Chuchote: souviens-toi! – rapide, avec sa voix
D’insecte, Maintenant dit: je suis Autrefois,
Et j’ai pompé ta vie avec ma trompe immonde!

Musée des Arts et Métiers, Paris

Remember! souviens-toi! prodigue! esto memor!
(mon gosier de métal parle toutes les langues.)
Les minutes, mortel folâtre, sont des gangues
Qu’il ne faut pas lâcher sans en extraire l’or!

Souviens-toi que le Temps est un joueur avide
Qui gagne sans tricher, à tout coup! c’est la loi.
Le jour décroît; la nuit augmente; souviens-toi!
Le gouffre a toujours soif; la clepsydre se vide.

Tantôt sonnera l’heure où le divin Hasard,
Où l’auguste Vertu, ton épouse encor vierge,
Où le Repentir même (oh! la dernière auberge!),
Où tout te dira: meurs, vieux lâche! il est trop tard!”

Charles Baudelaire,
Les Fleurs du Mal, Spleen et Idéal

*****************

Marquis de Sade

Le passé m’inspire, le présent me galvanise et j’ai l’impatience du futur.

Donatien Alphonse François de Sade

… une sorte de devoir de faire du temps, quelque chose de fécond …

Capsicum a cette désagréable impression de voir ses conscrits grandir, s’épanouir, prendre de belles responsabilités et réaliser de grandes choses, alors qu’elle-même reste là, plantée à les regarder, inerte, rattrapée par l’âge et sans aucune réalisation majeure à son actif.

Rassemblons donc le brin de folie, le soupçon d’inconscience et
la pelleté de confiance en soi pour se mettre enfin au boulot.

Le temps par Etienne Klein

Le pire, c’est quand les plus jeunes que soi brillent de mille feux et les plus anciens semblent avoir pris un méchant coup de vieux.

Que voulez-vous les égocentristesques ne se refont pas.

Uchronie ou la Théorie du Si.

Un jour peut-être tenterais-je l’aventure de l’écriture. Alors, ce mode utopique appliqué au temps en sera probablement l’une des clefs car il est si riche de potentialités.

Dans le registre fantastique, la schizophrénie temporelle du Steampunk, soutenu par son esthétisme 1900, en est une fabuleuse illustration.

Mais au quotidien, ne vous êtes-vous jamais interrogé sur ce qu’il se serait produit si votre pas avait été plus rapide d’une seconde, d’une minute … ou d’une année ?

Du coup, en jouant avec l’élasticité du temps, il est possible de vivre cent vies en une seule, même si et surtout si, le vieille adage nous rappelle qu’ “Avec des si, on mettrait Paris en bouteille.”

L’effet Droste appliqué au temps souligne si bien l’Uchronie …

Mais sous couvert de l’amusant et du dérisoire, la question récurrente de la ‘destiné’ ou du Karma revient gratter la conscience.

A quel point sommes nous maitre de notre vie ?

Pourquoi cette panne sur l’autoroute à 30 bornes du point de départ, alors que l’on vous attend de pied ferme 500 km plus loin, pour mener à bien un évènement important ? Quelle incroyable rencontre arrivée à point nommée dans votre vie ? Quel inattendu stop-over à Singapour suite au retard de ce vol ? Et si vous aviez attrapé le métro précédent, qu’auriez-vous découvert en rentrant ? (petit clin d’œil à Sliding Doors :) )

Certains parleront de la Loi de Murphy dans les emmerdements les plus inconfortables, d’autres prendront ça avec philosophie en se demandant ce qu’il se serait produit de pire dans une alternative temporelle.

Mais le ‘Destin’ a-t-il toujours de bons projets pour vous ?
Le moment viendra-t-il de ramer à contre-courant des évènements pour éviter ce qu’elle réserve ?

Enfin, peu importe.

 

L’uchronie est, en premier lieu, l’occasion de laisser le rationnel au placard un instant et de rêver comme un enfant qui construit son histoire du jour.

Alphonse Allais

Impossible de vous dire mon âge, il change tout le temps.

Alphonse Allais

Modéliser le temps

Ces derniers temps Petit Ginkgo me demande souvent si nous sommes le matin ou l’après midi, si son père reviendra quand il fera jour ou quand il fera nuit ou bien si un quart d’heure, c’est dans longtemps ou pas ?

Voilà que 3 p’tit lutins blog me donne la solution du temps restant par le Time Timer

ou celle du repère dans la journée par le Synopte

Tous les deux sont plutôt ingénieux même si un peu chers.

Peut-être serait-il possible de réaliser un modèle ‘Maison’ du Synopte en déplaçant simplement l’aiguille manuellement à chaque fois qu’une question apparait.

Marcel Proust – n°2

Alors moi qui, depuis mon enfance, vivais au jour le jour, ayant reçu d’ailleurs de moi-même et des autres une impression définitive, je m’aperçus pour la première fois, d’après les métamorphoses qui s’étaient produites dans tous ces gens, du temps qui avait passé pour eux, ce qui me bouleversa par la révélation qu’il avait passé aussi pour moi. Et, indifférente en elle-même, leur vieillesse me désolait en m’avertissant des approches de la mienne.

Marcel ProustA la recherche du temps perdu

La Siouxante de l’heure de pointe !

Il faut bien l’avouer, Capsicum n’est pas franchement connue pour sa ponctualité …

Par respect, elle s’arrange pour arriver à l’heure aux rendez-vous pro, médicaux et amicaux puisque cela implique quelqu’un d’autre. Mais personne n’imagine combien l’effort fourni est consommateur d’énergie pour Capsicum.

Par contre, combien de trains pris en marche, combien de départs en vacances à quelques heures près, combien de films sans bandes annonces, combien de soirées à la volée …

Mais quand il faut récupérer un loupiot à l’école … pas le choix que d’être là à temps !

Sortie d’école – Cathy Giroud

Les parkings étant pratiquement inexistants, il faut se pointer 15 à 20 min à l’avance pour être sûr de pouvoir se garer sans emmerder son prochain. Après maintes tentatives, toujours à l’heure, Capsicum rencontre toutes les peines du monde …

Alors en toute impunité, Capsicum y préfère l’option ’2 min après la sonnerie’

… ainsi, les Parfaits Parents Toujours en Avance, ont tout juste le temps de laisser leur stationnement à Capsicum dès qu’elle arrive à l’école.

Capsicum est alors devant la classe avant même que Skipper (la maitresse) ne regarde sa montre  !

Si tout pouvait se faire à vélo !

NB : Siouxante = Ruse de Sioux …

Chronique de la Circulation

Le photographe de la Fleur de Minuit susurre toujours à mon oreille …

A relire ce post, un an et demi après, je redécouvre l’impulsion qui m’a fait prendre conscience qu’il fallait faire évoluer ma vie, telle qu’elle était à l’époque.

Mais en choisissant de ne pas tout jeter aux flammes, l’inertie devient une rageuse ennemie dont les sirènes doivent être impérativement ignorées.

18 mois … Capsicum n’en revient pas.

Si l’environnement va changer avec certitude pour 2011 (!), Capsicum a décidé de mettre à profit cette année là pour prendre le temps de vivre … mais intensément, en profitant pour mieux définir la voie dans laquelle se jeter éperdument. Et ce ne sont pas les pistes qui manquent.

Il faudrait posséder le précieux trésor des Highlanders … le temps à disposition pour se lancer dans les ’100 vies’ qui nous manquent.

Autant mettre à profit mon incapacité viscérale à contracter un prêt … pour exploiter la latitude qu’elle offre : une certaine liberté. ;)

“Mais ce qui se perçoit mieux aujourd’hui c’est que la sécurité est, dans certains cas, liée à la liberté, et qu’il est alors assez rare de pouvoir augmenter l’une sans perdre beaucoup de l’autre.”

Patrice Franceschi, De l’Esprit d’aventure

J’ai choisi mon camp …

The Clocktower

Ringling School of Art and Design Senior thesis animation by Cara Antonelli (08-10-2008)

Mr. Nobody

Vous aimez les films un peu fumés ?

Et bien, Jaco van Dormael s’y réussit très bien !

Tout démarre d’un choix cornélien sur le quai d’une gare, d’où s’en suit une multitude de vies potentielles.

Un petit goût de Sliding Doors en plus tordu.

Du pavé à Mars, ce film est un grand écart entre le temps, la vie et le possible, un peu longuet cependant … pour quelques secondes de réflexion.

Esthétiquement irréprochable, aux couleurs ultra saturées de dessin animé, fleurtant avec le rêve, le montage ballotte le spectateur dans tous les sens, alors qu’il tente de suivre un lien logique particulièrement malmené.

Girly movie, car traité sous l’angle des relations amoureuses, mais les transitions sont inspirées et le regard de Jared Leto persistant.

Encore une histoire qui propage le Secret des Anges !

************
Il parait que Eternal sunshine of the spotless mind de Gondry a plus d’ampleur. A suivre …