A tribute to discomfort : Cory Richards

Le plus beau moyen d’expression de Cory Richards, aventurier-photographe …

… au delà de la maitrise technique et du post-traitement qu’il pousse dans ses retranchements, la force de ses images prend sa source au fond de ses tripes.

‘Vivre ses clichés’, mes prochains travaux pratiques.
Merci D. pour la découverte.

Site de Cory Richards

Le talent – Les coulisses d’un shooting

La tempête Petra sous l’œil de Philip Plisson

Un tableau dans Paris Match !

Le talent de Nicolas Messyasz,
tout simplement …

Double-page dans Paris Match du 7 novembre 2013
Manifestation des bonnets rouges à Quimper, Samedi 2 novembre 2013 –
© Nicolas Messyasz Photographe

****************

Ma prof de ‘Photographie’ évaluant …

mes derniers clichés !

Personnifier le temps …

Le photographe Nicholas Nixon photographie chaque année
les “Brown Sisters”, pendant 36 ans.

Du noir et blanc pour laisser l’observateur se concentrer sur les 4 femmes qui ont entre 15 et 25 ans. La première photo est prise en 1975 et le photographe découvre le potentiel d’un tel projet l’année suivante.

1975

En 2002, il décide de rassembler les 25 premières images, prises à la chambre, dans un recueil “The Brown Sisters“, d’où s’échappe l’affection des sœurs et la bienveillance du photographe.

2010

Le raccourci première-dernière est évidemment un choc, mais l’essentiel est de se laisser porter chaque année en consultant l’article suivant : Quatre sœurs photographiées chaque année pendant 36 ans, www.konbini.com, 05-02-2013

Excellente idée pour les deux frères. Ils trouveront bien un photographe pour continuer le projet quand je ne serai plus là.

Tempus Fugit.

The End !

L’image de fin caractéristique de l’excellence de Jean-Baptiste Chandelier dans Light Line,
Séléction RedBull Illume

par Louis Garnier Photography

**************

Le poids du temps

Bienvenu dans la fantasmagorie de ce photographe qui a reçu dernièrement par l’A3PF le prix de ‘Photographies de l’Année’, dans la catégorie ‘Mode et Beauté’.

Ex-pressions de Julie de Waroquier

*******************

Photo en berne !

Bon, ça y est, c’est fait … j’ai foiré mon premier Baptême !

Pas prévenue à l’avance de ma qualité de photographe officiel de l’évènement, je n’ai pas apporté le flash adhoc. Et là, c’est le drame.

J’ai fait l’erreur de débutant : choisir un iso méga élevé pour capter un maximum de lumière dans l’église. Du coup, les images sont complètement piquées. Juste inexploitables. Un peu sous pression, je n’ai pas ajusté le coup et me suis laissée prendre de bonnes places.

Quelques images sont ajustables avec le développement, mais cela ne donnera que des photos souvenir de médiocre qualité.

Grosse méga honte …

Je ne sais pas où me foutre. Et pourtant, il va bien falloir les fournir aux parents, ces photos.

NEW YORK INSOLITUDES

par Nicolas Messyasz

La France de Depardon à Lyon !

“La Région Rhône-Alpes accueille du 15 novembre 2012 au 2 mars 2013 à Lyon, « La France de Raymond Depardon », une exposition présentée à la Bibliothèque Nationale de France à l’automne 2010 et reprise pour la première fois en Région.”

Le Plateau, espace d’exposition – La France de Raymond Depardon, www.rhonealpes.fr

Brian Bielmann, l’oeil du pipe …

Apaisant.

Voir sans savoir.

Voir sans savoir.
C’est trop souvent une métaphore qu’une réalité, mais on peut tout de même imaginer que le photographe qui sort son appareil photo se met dans un état de disponibilité visuelle propre à lui faire voir des choses dont il ne sait rien, à débusquer de l’inconnu. A leur tour, les clichés qu’il rapportera pourront transmettre à d’autres ses propres surprises, ses révélations. Pour peu que ces derniers prennent réellement le temps de regarder ses images.

Sylvain Maresca, Le silence des images
à propos du livre de Étienne Samain, Como pensam as imagens

Comment pensent les images, culturevisuelle.org, 03-10-2012

Si Elliott Erwitt contait ses images …

Le photographe Elliott Erwitt présente ses images à l’occasion des Rencontres d’Arles 2012.

Vidéo Arte, mise en musique par Linda Edsjö.

J’aime l’humour de ce photographe qui transparait dans ses photos !

Anamorphose …

par Michal Karcz

**************

Normalize – A contre courant !

Si Normalize est une application plus utile pour traiter les images anciennes que pour aller à l’encontre du très couru Instagram, Capsicum est cependant ravie de ne pas être la seule a en avoir sa claque des filtres photo à la mode …

REAL – Normalize, l’application anti-Instagram qui dévoile la cruelle vérité, lemonde.fr, 22-08-2012

Andy Warhol se mouchant
(à gauche, l’original ; à droite, après traitement par Normalize)

Capsicum se demande si les mômes d’aujourd’hui apprécieront
leurs images d’enfance, façon année 70 ?!

Le paradoxe derrière l’image !

Voilà pourquoi le conseiller Pôle-Emploi Cadre ne s’inquiétait pas pour capsicum …

Mais c’est Capsicum qui se pose des questions sur le marché !

Shadow Photography

Sorte de pavage du plan …
… façon Alexey Bednij !

Un petit goût d’Escher en mode photo.

**************

Miss you

Benoit Courti nous surprend encore avec cette image sensuelle teintée d’absence.

Une mouvance photographique très en vogue ces derniers temps qu’il a su interpréter avec talent.

www.benoitcourti.net

par Benoit Courti
- 15 Mai 2012 -

**********

Manipulation visuelle par le Comité Régional de Tourisme de Picardie !

Courant février, Mario Fourmy, un photographe professionnel transitant par l’aéroport de Beauvais-Tillé est resté scotché devant une photographie dont le sous-titre est “Vignes de l’Aisne, route touristique du Champagne – A 2 heures de Beauvais”. En effet l’image montre un paysage incroyablement vallonné pour qui connait la Picardie …

Photo Mario Fourmy

Intrigué par l’image, il pousse sa recherche sur le crédit photographique et découvre que la photo en question a été prise dans les vignobles de la Napa vallée en Californie par Andrew Gunners.

N’est ce pas se moquer des touristes et des autochtones que d’inviter à visiter la Picardie en utilisant des images de vignobles américains ?

Jean-Philippe Gold, le responsable du comité régional de tourisme de Picardie explique que pour des questions de délais, cette campagne d’affichage a puisé dans des ressources extérieures, comme cette banque d’images américaine de l’agence Getty Images.

Claude Gewerc, directeur adjoint du président du Conseil Régional de Picardie assure que “c’est une erreur que l’on regrette”.

Pour Capsicum, peu importe les raisons, cela s’appelle de la manipulation visuelle, surtout avec un tel sous-titre portant à confusion. Cela pose aussi la question de la rémunération des photographes pour leurs reportages contre la facilité de puiser dans des banques d’images mondiales quitte à réaliser un plantage retentissant.

Bel esprit critique, Mario Fourmy !

 

Photo de Californie pour illustrer le vin de Champagne de Picardie…, Mario Fourmy, www.paj-photographe-auteur-journaliste.org, 07-02-2012

Picardie: publicité mensongère sans mentir, Fanny Dollé, www.paj-photographe-auteur-journaliste.org, 09-02-2012

Une photo de la Californie sur une pub… pour la Picardie, www.lefigaro.fr, 09-02-2012

La Picardie se prend pour la Californie, www.francetv.fr, 09-02-2012

La Californie sur une pub pour le tourisme picard, www.courrier-picard.fr, 09-02-2012

*******************

Pour ceux qui se demanderaient où se trouve l’appellation Champagne en Picardie, elle se trouve globalement autour de Chateau Thierry !

Les zones d’appellation Champagne sont repérées en vert.

6 pieds sous terre

Les sonorités du piano ponctuent les images de Robert Capa, rendant toute la tension dramatique à ses guerres. De l’extérieure, l’écho distant d’une conversation d’enfants vient troubler ma concentration dans cette cave, bien cachée de mes concitoyens, une demi-heure durant.

Quel bonheur que ces temps de paix qui nous offrent la possibilité d’être mécontents à souhait.

Nuremberg, famille allemande au milieu des ruines fumantes
(Robert Capa, 1945)

S’il ne fallait citer que cette guerre-là. Qu’ont vécu les enfants à partir de 1939 ? Séparations du cocon familial, père, frères, oncles morts ou prisonniers, bombardements, anxiété alentour, faim, institutions, solitude, sans parler de ceux qui étaient visés par l’holocauste, quels traumatismes certains gamins n’ont-ils pas pu surmonter ?

Sous ces voutes inhabillement repeintes, je m’estime si chanceuse de ne pas connaitre les affres des conflits armés.

Que nos enfants aient cette chance encore longtemps,
car de nos jours, la technologie fait que ce serait
encore plus difficile de s’en extraire.

Du coté des terroristes !

La bonne vieille guéguerre !

C’est vrai. Qu’a-t-elle de si spécial ?

Cette photo qui coûte plus de 3 millions d’euros.

Rhein II par Andreas Gursky (Crédit Christie’s Images Limited 2011)

Réponse de Pierre Cornette de Saint Cyr, commissaire priseur et président du Palais de Tokyo :

Mais pourquoi cette photo est-elle la plus chère du monde ?, www.atlantico.fr, 14-11-2011

Ce qui fait plaisir, c’est que la photo la plus chère du monde se fout bien …

… de la règle des tiers !

Incursion en Studio

Autant vous dire qu’il n’était même pas envisageable pour Capsicum de sortir ni son vieil argentique, ni son très performant mais humble compact (en espérant une bonne nouvelle pour le futur D7000), devant ces photographes avertis …

… de toute façon, elle n’avait même pas de quoi
piloter la synchronisation flash !

Quoiqu’il en soit, elle sait maintenant à quoi servent un bol réflecteur, des volets coupe-flux, des calques de diffusion, une tête Fresnel, une grille nid d’abeille, des gélatines artistiques et plus ou moins un bol-beauté, un snoot, et une boite à lumière ou un strip light.

Ce qui est bluffant, c’est la simplicité avec laquelle l’ancien ingénieur devenu photographe de mode, Clarke Drahce, explique ses plans d’éclairage.

par Clarke Drahce

Même si la photo studio n’est pas mon but dans la vie … va falloir s’y mettre pour les exercices ‘Portrait’ à rendre dans 15 jours !

Vive le mode ‘Système D‘ !

Tombée en amour

Un photographe de qualité,
Benoit Courti
crée des portraits à couper le souffle.

Un choix de noir profond, une très courte profondeur de champ, une mise au point très précise et un talent indéniable rendent ses œuvres incroyablement expressives.

www.benoitcourti.net

Florence par Benoit Courti
- 12 Octobre 2011 -

N’hésitez pas à cliquer sur l’image.

Quel raffinement, quelle classe !

************

Mon ignorence …

L’appel de mon lit étant le plus fort, j’enregistre ce qu’il reste (3 min) de La Traversée du Miroir de Luc Besson … Et voilà qu’à la lecture, je découvre l’étendue de mon ignorance.

Poivre d’Arvor passe au second invité qui résumerait sa vie par le titre ‘Un Dialogue avec la Lumière’. Je relève la tête ; ce ne peut être qu’un photographe !

Je mets enfin un nom et un visage sur ces photos de nu bien connues, en découvrant Lucien Clergue. Un vrai séisme pour les années 50 …

par Lucien Clergue

Les coïncidences de ce type se répètent souvent en ce moment.

Un coup de pouce indéniable pour reprendre à zéro
mon éducation photographique ;) !