Coffee or not coffee

Après 30 min de vélo dans la circulation, une matinée de concentration intense, quelques emails et une réunion, impossible d’avoir le cerveau suffisamment affuté après 13h, sans un petit expresso.

N’en parler pas à ma mère, elle aurait une attaque, vexée que je refuse de boire la précieuse boisson, chez elle.

Et dire que la semaine compte encore 3 jours … vraiment plus l’habitude.

Y’a-t-il moyen de faire une période d’adaptation allégée ?

Genre une dizaine de jours sur un mois,
comme Petit Biloba chez Nounou Pikler ;)

Grand Méchant Loup

Pikler et Montessori de plus en plus galvaudés.

Petit Biloba (21 mois) est très à l’aise chez Nounou Pikler, depuis 5 mois.

C’est bien dommage, mais comme la plupart d’entre nous, je parle plus des choses qui fâchent que de celles qui rendent heureux. Il faudra donc que je vous en touche un mot, plus tard.

-Le seul défaut de Nounou Pikler étant de ne pas avoir de place le mercredi.-

Un matin, je débarque à la Crèche Bleue où l’on me parle de ‘pédagogie Pikler et d’esprit Montessorien’ -bah Montessori- . Évidemment, ça m’intéresse. D’autant qu’une prescription d’un jour de crèche par semaine enrichira l”Habitude Sociale’ de Petit Biloba, déjà fort convivial.

-S’il en retire autant de plaisir que son frère, à son âge, ce sera une expérience concluante.-

C’est ainsi que Petit Biloba fait une période d’adaptation éclair (3 jours) -1 mois chez la nounou-.

* Le premier jour, présente pendant une heure et quart, les compliments pleuvent sur son agilité, son estime de soi et sa sociabilité.

-Évidemment, il s’est construit dans un environnement sécurisant … pas à la crèche-

* Le deuxième jour, je reste un peu, avant de laisser le môme, bien occupé à faire du tricycle et du toboggan.

A mon retour, il a une baigne sous l’œil droit et une morsure sur le poignet gauche.
Cependant, au lieu de m’expliquer que dans un moment d’inattention de leur part, l’enfant a pris une chaise et a dévalé le toboggan avec.
Miss 2 Neurones reproche à l’enfant d’avoir des idées à la con.

-Pourquoi n’ai-je pas attiré leur attention quand j’ai vu un grand faire exactement la même chose le matin même ? De quoi l’inspirer …-

De même, au lieu de me dire qu’ils ne savent pas quel enfant a mordu l’autre en premier. Miss 2 Neurones et sa Douce Acolyte m’annoncent que Petit Biloba a mordu un enfant et que ça ne se fait pas. La conversation cheminant, j’apprends qu’après avoir fait la morale à Petit Biloba, ils ont découvert qu’il avait lui-même des marques de morsure.

- Ne jamais commencer une bagarre mais toujours la finir !-

Read more »

Courriers du soir – Retour vers camp de base n°1 sous tempête de neige.

Finir l’année 2013 sur

  • * une lettre de Pole-Emploi m’indiquant que “finalement, rien à cirer de la date de fin de ton congé parental et qu’il faille 2 semaines pour obtenir un rdv. Popol te réintègre à la date du rdv malgré ce que t’a dit le précédent conseiller, vu au 31 octobre 2013.”
  • * une lettre de Pajemploi qui m’annonce “na, na, na, na, nère, tu payeras de ta poche les cotisations sociales de Nounou Pikler parce que la CAF elle dit que tu n’as plus de droit pour ton PREMIER enfant !!”
  • * une notification de la CAF soulignant “va te faire foutre avec le mois de novembre 2013, on a décidé de ne plus rien te donner (sans raison) même si tu étais encore en congé parental ! Et pour faire vraiment chier, on ne te donnera rien non plus pour l’embauche de ta nounou parce qu’on a pas reçu de volet Pajemploi de décembre 2013 !”


A priori, 2014 s’annonce merveilleuse.
Ce serait difficile de faire pire administrativement …

Cependant Capsicum a confiance en l’administration
pour trouver d’autres fariboles du genre.

A lire aussi : Pôle-Emploi

La densité n’a pas de prix !

Mais elle éloigne Capsicum du blog.

Pas vraiment le temps de parler de la proximité humaine dans le métro parisien, de la féerie du Cirque du Soleil qui me rappelle toujours Melbourne, de Petit Biloba (16 mois) qui prononce ‘Chat’ avec beaucoup de plaisir, des potes quittés 10 mois auparavant qui nous accueillent comme si c’était hier, de Miss Sergent Major qui décide systématiquement du planning de Noël, du rhume qui nous plie tous sauf Ginkgo, de mon appareil photo qui prend la poussière et des devoirs d’Intelligence Stratégique toujours plus nombreux à chasser les précédents.

Kooza – Cirque du Soleil

Petit Biloba débutait hier ses 4 demi-jours par semaine chez Nounou Pikler après 1 mois acclimatation. Avec un peu de chance, je vais donc rattraper mon retard et à nouveau partager les évènements parapentes, le pari fou de tour de monde en cata sportif d’Yvan Bourgnon, le record de vitesse en kite à 104,86 km/h d’Alex Caizergues, les dessins de rue de Banksy et les projets de slow travel qui me trottent en tête.

Cette cure de jouvence étudiante me rappelle tous les jours qu’avec 2 enfants et une vie rythmée à la française, les adultes se prennent souvent bien trop au sérieux.

Attendez-moi.

Cirque du Soleil

Camp n°2 non atteint.

(…) C’est plutôt une belle expérience de solitude !
Suite au prochain épisode
.

Voilà comment je terminais l’épisode précédent.

Depuis, je suis rentrée de vacances précipitamment pour un entretien avec Pôle Emploi, qui se solda en 5 min par une fin de non recevoir.

Non que l’on me reproche d’avoir démarré une formation avant de m’inscrire comme trouveuse d’emploi, mais bel et bien parce que j’ai eu un reprochable défaut d’anticipation.

Sœur Anne, guettant l’arrivée de ses frères.
Illustration de Walter Crane.

En effet, n’étant pas sûre que ma situation me permette de réintégrer la cohorte de chômeurs, j’ai préféré tenir que courir, en évaluant la question en tête à tête avec Pôle Emploi, avant de demander à la CAF le Complément Libre Choix du Mode de Garde qui mettra fin à mon Congé Parental.

Et oui, Petit Biloba (15 mois 1/2) est en période d’essai chez une nounou, éclairée par Emmy Pickler afin de me permettre d’étudier quelques heures par jour (mais ça c’est une autre histoire !). Et vue le boulot, ce n’est pas un luxe.

Et puis, les administrations sont tellement connues pour leur lenteur (il faut 15 jours pour obtenir un rendez-vous avec un conseillé Pôle Emploi) que je souhaitais mettre toutes les chances de mon coté pour que le transfert de statut se fasse à date, quitte à envoyer le formulaire de changement de situation à la CAF le jour même de ma réintégration à Pôle-Emploi.

Or ce jeudi matin glacial pour lequel j’avais fait 2h d’autoroute aller, le conseillé m’invita à reprendre rendez-vous avec Pôle-Emploi quand j’aurai notifié à la CAF la fin de mon Congé Parental. Mais pourquoi n’ai-je pas acquiescé bêtement lorsqu’il a lu la date de transition sur mon dossier ? Trop honnête !

D’un coté, je comprends qu’ils tentent de limiter par tous les moyens la gruge généralisée.
Mais de l’autre, c’est la deuxième fois en moins d’un mois que je constate qu’il faut se laisser vivre pour rentrer dans le moule du parfait petit chômeur français. Ils savent incroyablement décourager les bonnes volontés !

Heureusement que je poursuis mes aspirations coûte que coûte. La difficulté de financement serait une mauvaise excuse pour rester inerte à l’image de cette administration- cul de plomb.

Une belle expérience de je-m’en-foutiste !
Suite au prochain épisode.

A lire aussi : A l’assaut de l’Himalaya administratif.