Avant d’aller bosser chez le Grand Méchant Loup

Il semble parfois qu’on aborde jamais et qu’on se retrouve au large. Des vents contraires, sans doute.

Bernard Giraudeau, L’Ami Chilien

Allez savoir comment deux DVD de ‘Les Carnets de voyage de B. Giraudeau’ se retrouvent sous mon œil, au premier jour de la fin universitaire de mes études … alors que je déambule dans les allées Jeunesse de la bibliothèque de La Part Dieu, avec Ginkgo.

Le tourbillon se conclue par une fatigue corporelle, doublement incommodante. Comme si le blocage cervical ne suffisait pas, il fallait bien un bonne bronchite pour fêter ça !

Aussi déraisonnable pour quitter que pour reprendre du boulot !

Vous ai-je dit combien c’est jouissif de faire un rendez-vous professionnel en plein milieu de son congé parental (même avec virus portant la fièvre à 39°C) ?

Cela relève tellement le quotidien qu’un levé à 5h45, une grande difficulté à se vêtir chic et 2h de route dont 45 min de bouchon n’entame même pas l’excitation !

Ce n’est qu’à midi, une fois assise devant mon volant, que j’ai compris combien cette incartade dans ‘la vie active’ (comme si je me tournais les pouces au quotidien !) avait pu être énergivore.

Mais peu importe si l’on considère l’augmentation d’au moins dix points sur le baromètre de l’estime de soi. Constater que je suis encore capable de tenir une conversation cohérente avec des entrepreneurs, des cadres de CCI, des représentants de e-reputation, le tout orchestré par une ancienne chercheuse du CEA reconvertie dans l’Intelligence Economique est particulièrement encourageant !

Cycle de l’Intelligence Economique

Ah, je suis sûre que ce type de job est exactement pour la curieuse, pointilleuse et astucieuse Capsicum : fouiner, chercher, analyser, hiérarchiser, synthétiser, rédiger, transmettre et prescrire.

Quand on sait comment je passe mon temps sur internet, on comprend tout de suite que l’étape suivante serait d’être payée pour le faire !

Alors trouver une nounou à temps plein et se lancer dans 1 année excitante de Master 2 pour au final augmenter sa capacité d’emploi d’à peu près zéro (vue les opportunité d’emploi dans le domaine), n’est-ce pas de la folie pure ??

Un peu moins de 2 mois pour réfléchir
avant de constituer les dossiers de candidature.

A suivre …

Le travail, un valeur montante.

Les Indignés

****************

Femme d’intérieur …

… Quelle expression abominable !

Du coup, il existe donc des femmes d’extérieur ?!

Dad comes home and asks “What in the world happened in here?”,
she says “You know when you come home everyday and say “what did you do all day?”",
“Well, today I didn’t do it”!!

Dana (Insanitarium)

Papa rentre à la maison et dit : “Mon Dieu mais qu’est ce qu’il s’est passé ici??”
Maman répond : “Tu sais quand tu rentres le soir et que tu me demandes ce que j’ai fait de ma journée?
Eh bien aujourd’hui, je ne l’ai pas fait !”

Il faut l’avouer.
Capsicum a fait de gros progrès en tant que ‘Ménagère d’intérieur‘. Mais du coup, comme pour équilibrer le symptôme, elle a ressenti le besoin de mettre à jour son réseau pro sur LinkedIn. ;)

Viendra le temps et l’heure …

Ma carrière d’espionne.

Capsicum est une emmerdeuse, tatillonne et critique de premier ordre !
Que des qualités …

… pour être Client Mystère.

D’un coté, c’est amusant d’exécuter une mission, de suivre un scénario, de jouer un rôle et de mémoriser tout ce que les yeux voient et ce que les oreilles entendent, tout en travaillant l’improvisation pour s’entretenir avec les protagonistes.
De l’autre, soyons objectif, ce n’est rien que moucharder …

Olga Kurylenko

Un p’tit boulot, ni blanc, ni noir, mais somme toute assez excitant.
Et puis ça fait découvrir du pays Lyon, en trainant ses guêtres dans des quartiers que l’on n’aurait pas fouler autrement.

Multiplast, mon idole !

Cette boite de construction nautique à Vannes, notamment impliquée dans la construction de nombreux bateaux de course à la voile, fut la première destinataire de mes lettres de stage (il y a de cela presque une quinzaine d’année).

Aujourd’hui, Multiplast travaille sur le Maxi80 Prince de Bretagne
de Lionel Lemonchois pour le Rhum 2014.

Les étapes de stratification me font regretter mon métier … L’Homme La Femme n’est décidément jamais content(e) !!

Drapage au Prepreg chez Multiplast (08-03-2012)

Interview de Thomas LEMPERIERE (Chef d’équipe chez Multiplast) (08-03-2012)

Qu’est ce que c’est beau !

Toutes les vidéos de Prince de Bretagne.

En mode prévoyance …

… quand je vois avec quel sérieux, Capsicum fait ses recherches depuis ce matin (résultats statistiques, protocoles, qualité des prestations, ciblage des interlocuteurs, etc) je me dis qu’elle est un vrai Terminator !

On ne perd pas ses réflexes pro comme ça.

Statistiques de l’amour :)

Capsicum possède une liste de 93 fils RSS survolant une multitude de sujets qu’elle aime à suivre régulièrement.

Mais les blogueurs n’aiment pas la rentrée … A peine 10 ont été mis à jour ce matin !

La misère.

Par contre les lecteurs ont surement réintégré le bureau de leur patron. En effet, les 200 visiteurs quotidiens qui manquaient durant les vacances sont revenus.

Là où je t’emmènerai … va probablement renouer avec ses 3000 visites hebdo durant ce mois de Septembre.

Capsicum finissait par croire que vous aviez déserté
parce que vous n’aimiez pas ses récits de voyage !

C’est ça d’être égocentré … :)

La Blouse Blanche

Qui l’eut cru ?
De son ancien job, ce qui manque le plus à Capsicum est …

… sa blouse blanche !

Les lecteurs secrétant de la testostérone vont être déçus. Pas question de fétiche fantasmatique porté avec des talons et légèrement déboutonné sur de jolis dessous. Désolée, pas pour cette fois. ;)

Au delà du confort de faire disparaitre ses fringues derrière une sorte d’uniforme, enfiler chaque jour la blouse blanche comme un rituel, fait machinalement endosser comme un statut, le reflet de l’appartenance à une sorte de caste professionnelle.

Dr. Allison Cameron (Dr House)
Le métier est vraiment différent … mais le style pas très lointain.

Cela équivaut à s’exposer comme le pompier de service. Préférée en coton plutôt que synthétique, aussi légère soit-elle et plus qu’un EPI, la blouse caractérise un peu du poids des responsabilités à Industrie & Co.

Mais ne pas laisser la blouse au porte-manteau pour entrer en réunion revient à délibérément afficher une différence d’espèce face aux financiers, aux commerciaux et autres responsables marketing, en appuyant la caution scientifique.

Peut-on imaginer que ce soit la blouse blanche qui apporte un recul certain doublé d’une plus grande liberté de parole ?

Plus qu’une image, Capsicum revêtait chaque matin
ses compétences et son aplomb professionnel.

Théorie de l’Entubage Statistique

L’application de cette théorie est particulièrement répandue dans notre société et à travers tous les domaines de notre vie.

Son principe est simple.

Parmi les bonnes gens à qui on applique une mesure arbitraire et illégale, c’est bien le bout du monde si 50% s’en aperçoivent. Seulement 20% d’entre eux sont des emmerdeurs patentés qui entameront une procédure de réclamation. Et parmi ces insoumis, seulement 50% ne se laisseront pas décourager par les multiples démarches fastidieuses nécessaires à faire valoir leur droit jusqu’au bout.

Ainsi, au prix d’une énergie démesurée, seulement 5.5 personnes sur 100 obtiendront ce qui leur revient de droit alors que 94.5 se feront pigeonner.

Tout bénéf pour l’initiateur de l’Entubage Statistique …
Les pigeons ne sachant pas se regrouper pour se faire entendre, on peut penser que l’individualisme marque là sa limite.

C’est passablement agacée par un exemple récurrent d’Entubage Statistique que Capsicum se fait conseiller par l’organisme compétant.

Confortée dans sa position, elle laisserait bien un petit cadeau d’adieu de type Révolution … si elle n’avait pas des amis qui prendraient le retour de bâton en pleine face !

Y’en a marre que ce soit toujours les mêmes qui s’écrasent !

Joueur de flûte de Hamelin

Société de Consommation

Harcélement …

Annonce arrivée dans la boite email de Capsicum :
“Leader du marché, Chef de Projet Innovation, 8 à 10 ans d’expérience, bon relationnel associant envergure, détermination et souplesse, goût du suivi opérationnel sur le terrain, impliqué, disponible, rigoureux, vous savez vous mettre à la portée de vos interlocuteurs tout en apportant recul et hauteur de vue, etc”
- Euh, c’est tout moi ça … mais NON, moi j’veux faire une pause avec LE TRAVAIL
alors vous comprenez l’est Lyonnais …

(euh … qu’est-ce que je dis moi, l’est où mon CV ?)

2h plus tard …

- Bonjour Mme Capsicum, je suis chasseur de tête et j’ai un poste à vous proposer avec des tas de responsabilités trépidantes et un gros salaire !
- Mais, non, moi j’veux faire une pause avec LE TRAVAIL alors vous comprenez Nanterre …

4h plus tard …

- Alors Capsicum, voilà est-ce que ça vous intéresse de travailler comme consultant pour Industrie & Co ? La rémunération sera motivante.
- Euh, non, moi j’veux faire une pause avec LE TRAVAIL alors vous comprenez l’Angleterre …

C’est peut-être Capsicum qui abuse de la cocaïne, en fait
pour décliner de telle opportunités !

Séisme à Boulot Land !

Que de rumeurs dans les couloirs d’Insdustrie & Co !

Tout ça parce qu’une indiscrète liste des salaires circule … Mais quel tintamarre pour si peu de surprise.

Les gorges chaudes qui souhaiteraient les rémunérations les plus élevées sont-elles prêtes à endosser les responsabilités et les emmerdements qui vont avec ?

La France est décidément un pays bien secret en matière de rémunération.
Quand les uns et les autres sont rémunérés à hauteur de leur compétence, de leur ancienneté et de leurs résultats, où est l’indiscrétion ?

A moins que d’autres paramètres rentrent en ligne de compte . :)

Mais voilà, à force de valoriser à minima, d’appliquer le mode ‘Silence Statistique’ sur les droits conventionnels et de jouer la politique de l’ombre, on attise les curiosités et les rancœurs.

Cela s’appelle une remise publique des bulletins de fin d’année, puisque le monde de l’entreprise est décidément une véritableCour d’Ecole

Je m’en serais voulu d’avoir manqué ça !

On efface tout et on recommence ?!

Comment ça … j’ai dit que la vie était trop cool ! Moi, j’ai fait ça ?

Les sollicitations s’accumulent au boulot alors que je commence à prendre une distance qui limite grandement mon implication.

A voir le cours que prend la situation et la complète incertitude qui nous entoure pour les prochains mois, il apparait que faire porter le poids de l’avenir par quelqu’un d’autre n’était pas une bonne idée.

Et me revoilà le nez dans les offres d’embauche, me disant qu’après tout c’est mon métier et la solution la plus simple pour gagner ma vie, même si ce n’est pas l’extase.  Assez divagué, adieu bohème, voyages … et fibre artistique, bonjour réalisme et rationalité.

Une véritable volte-face qui m’afflige,
mais toujours voler de mes propres ailes.

S’y résoudre sans même un voyage … vraiment ?

Sénèque – n°3

L’homme doit se libérer d’un excès de travail que le zèle ou l’urgence ont poussé à un tel point, que l’individu n’a plus de temps pour réfléchir sur lui même et sur le sens de sa vie.

Sénèque

Découvert dans ma boite email pro, ce matin …

Essoufflement …

Ce contre-temps a stoppé Capsicum, dans son élan.

Repousser ses aspirations ralentit l’espoir en l’avenir, avec une petite influence sur la ‘masse’, qui n’est soudain plus décroissante. ;)

Comme quoi, le ‘succès’ n’est vraiment qu’une question de feu sacré.
Être persuadé de sa force intérieur permet de survoler les difficultés sans qu’elles n’aient aucune prise sur soi. La conviction fait donc plier les évènements en sa faveur.
Reste à savoir si c’est directement ou indirectement !

Alexandra Zainal

Envolés le Japon d’Automne et les îles Anglo-Normandes … Un peu d’action n’aurait pas fait de mal pourtant !

En soi, l’avantage ultime du contre-temps est de fournir un peu plus de recul à la réflexion malgré la certitude d’un changement proche.

C’est comme si Capsicum était coincé entre le plongeoir et l’eau !
Cela n’arrive donc pas que dans les dessins animés …

Voyons les choses sous un angle avantageux …

Quel meilleur moyen de financer un joli reflex numérique !?! ;)

Vous connaissez l’histoire de … Vous en voulez encore ?

Connaissez vous beaucoup de quiches qui font 5 mois de préavis ???

Et bien votre dévouée Capsicum en rajoute pour 2 mois de plus chez Industrie & Co !! Genre, comment faire durer le plaisir du ‘je me sens bien dans mes baskets car rien à perdre’.

Y’en a qui vont faire la gueule lundi matin !!

Le Savoir, le Savoir-Faire et le Faire Savoir

Et si le PdG d’Industrie & Co avait pompé son laïus dans La Boum 2 !!

;)

Pourquoi avoir démissionné ?

… pour enfin avoir le temps de lire tous les bouquins en attente ! ;)

Visio-Morning Tea

Fulgurant concept ayant germé dans nos cerveaux de scientifiques abrutis par les solvants de toute sorte !

Prendre le café, tous les matins de la semaine à 9h50 pétante, par webcam interposée, pour profiter encore un peu de l’inégalable ambiance entre collègues …

… après avoir démissionné !

A peu de chose près :

www.aufildelene.com

 

Oups … j’avais oublié que Capsicum ne buvait pas de café !

 

 

“Voir Paris et Mourir”

“La Russie, les trains de nuit, les pôles industriels spécialisés, une fascination pour l’occident, un rapport gaspilleur à l’énergie, des enceintes délabrées abritant des technologies de pointe, des routes impraticables, une rigueur au service de l’intelligence, un intérêt inexistant pour l’environnement, l’Ukraine.”

Armoiries de la Russie

Tant de temps pour gagner mes galons, pour acquérir sa confiance …

Après un récit pareil,
je passerais bien à l’Est pour voir de mes yeux !

Mode Reset

Les réactions sont étonnantes quand vous posez votre démission sur le bureau !

Vous entendez les regrets hiérarchiques accompagnés des félicitations que vous attendiez depuis si longtemps … à la limite de vous faire reconsidérer la situation ! Tardif.

Et puis, contre toute attente, les lambdas accourent louant votre courage avec admiration. Du courage … faites moi rire. Le courage n’a rien  à voir là dedans, gardons les proportions.
Malgré tout, la pointe d’envie dans le regard, les interlocuteurs vous transforment en icône révolutionnaire.

Il y a aussi les lucides … qui observent la scène dubitativement en vous faisant remarquer que vous avez “dynamité le plongeoir !”. ;) En effet … seule garantie de ne pas se retourner vers le confortable immobilisme.

En quelques jours, les effets se font déjà sentir. En sachant que l’éphémère vous guète, la saveur des instants devient plus intense. Aucune envie de passer à coté des dernières découvertes du coin, des derniers échanges, des derniers évènements. La vie reprend une attraction sublime.

L’esprit en ébullition les idées se bousculent. Il faudra jongler.
C’est bien connu quand on a quelques sous, le temps manque à la réalisation des projets et quand le temps se libère, la bourse est vide ! Est-ce une raison pour s’enfermer dans un autre carcan ?

Et puis, il y a les cotés pervers … ceux qui rendent nerveux l’entourage et insinuent comme un doute vite balayé par l’espoir du renouveau.

La plume est prête pour écrire une nouvelle page.

 

Best diet ever …

A peine le préavis a-t-il débuté que Capsicum s’allège d’un poids … 2kg.
Et dire que la balance ne veut rien savoir depuis 7 mois.

C’est un signe, non ?

La relativité appliquée à la vie.

Chez Capsicum, la vie est loin d’être linéaire !

En constant équilibre entre extra plaisir de l’instant et lassitude de la trame, elle jongle avec les rendez-vous tous les jours (et très variés) et un Petit Ginkgo qui réclame sans relâche d’aller “au toboggan de maison” !
Cherchez pas, il faut avoir le dictionnaire “Français-Ginkgo Tong”

Il arrive à  Capsicum, un dixième de quart de seconde, parfois en plein milieu de l’action, de se cristalliser à mille lieu de son interlocuteur … comme si son esprit sortait de son corps et regardait la scène d’en haut ,d’un air goguenard.

Le recul relatif !

Les couleurs règnent en maitre sur mon boulot, régi par des décisions que l’on espère rapides et efficaces … même pas le temps de poster.
Ce matin en jouant avec un vert pomme, Capsicum pensait qu’elle ne voudrait pas être urgentiste ou chirurgien.

Parce que chez Industrie & Co, si ses décisions ne tombent pas justes, c’est quelques tonnes de non-conforme qui sortent, voire une grosse réclamation très financière à la clef !
Si Capsicum se défonce, c’est plus pour pouvoir se regarder dans le miroir que pour les lauriers du vénérable travail bien accompli.

“Toujours en garder sous le pied” qu’il disait Paulo le Mongole “Ça permet d’avoir de la ressource le cas échéant !”

Le chirurgien, lui s’il arrive la gueule en biais le matin, il a bien peu de marge d’erreur …

On comprend mieux l’expression “Y’a pas mort d’homme” !

Et dire qu’en appliquant un joli nacré, Capsicum comptait les jours supposés qui la séparent du vrai luxe : Le Temps …

Le temps … Le temps de remettre la photographie dans sa vie, le temps d’instituer Montessori à la maison, le temps de parcourir le monde, le temps de se rendre vraiment utile, le temps d’emmener le fiston “au toboggan de maison”, le temps de vivre à trois !

Qui vivra verra …

En plein songe …

Encore toute enivrée et exaltée … d’une nuit si courte et voyageuse (comme au temps de mes meilleures années étudiantes) … ce matin, je songe toujours à la Namibie.

Plein les yeux de magnifiques paysages, de brousse, de vie sauvage, de désert et rêveuse de 2-3 mois à parcourir le pays …

Par Beatrice Marlic

Comme si Capsicum avait trouvé la possible destination du futur périple !

Arrivé à 200m du boulot … OUPS … j’ai oublié quelque chose … ?!

… déposer Petit Ginkgo, chez la nounou !

Si la journée commence comme ça, allez savoir où elle va se terminer !

 

Morning Tea …

L’odeur de café qui envahit le bureau me transporte bien des années en arrière …

Fermant les yeux, j’ai la délicieuse impression qu’en les rouvrant, je me retrouverai Down Under, au milieu de mes collègues australiens prenant leur pause matinale, si sacrée.


Nicolas Messyasz - ” instants torréfiés ” – 31 Mai 2005 – Paris (Pigalle),

Lundi, 10h, réunion hebdomadaire consacrée à la revue d’avancement des projets, autour d’un café (enfin une lavasse …) agrémenté de quelques “blueberry muffins”. Mais le cadre décontracté, très anglo-saxon, ne porte en rien atteinte au sérieux de la réunion mobilisant les esprits.

Les autres jours de la semaine, Capsicum peste contre cette coutume envahissante ! D’autant que quand ce n’est pas Morning Tea, c’est … Tea Time …

Pourquoi stopper dans son élan, alors que la concentration atteint justement son apogée à 10h … ?
Il parait que c’est bon pour … socialiser !

Comme partout, c’est autour d’un café ou d’une clop
que la vie de l’entreprise se tresse …

Sauf que … Capsicum ne prend ni cigarette, ni café !