Maurits Cornelis Escher

J’ai toujours pensé que Maurits Cornelis Escher (1898-1972) était un mathématicien. Or il était bien plus que cela : un dessinateur graveur, un artiste hollandais, un architecte de l’impossible créant des univers déroutants empruntant une logique paradoxale pour les sens de l’observateur.

escher-shuwairi1

Très tôt inspiré par les perspectives et les différences de niveau, ses dessins paysagés ont quelque chose de très géométrique. Voyez Castrovalva de 1930 :

escher-montagne

Fasciné par le pavage régulier du plan telles les mosaïques de l’Alhambra de Grenade, il laisse libre cours à sa fertile imagination pour les “remplissages”. Ses imbrications et combinaisons de motifs se transforment alors progressivement.

“C’est la source d’inspiration la plus riche que j’aie jamais connue et elle ne s’est jamais tarie. Les dessins de symétrie montrent comment une surface peut être divisée et remplie par des figures de formes similaires, contiguës les unes aux autres, sans laisser d’espaces blancs. Les Maures étaient passés maîtres dans cet art. Ils décoraient les murs et les sols, en particulier à l’Alhambra de Grenade, de pièces de majolique congruentes et de différentes couleurs sans espaces libres. Quel dommage que l’Islam ne leur ait pas permis de faire des dessins figuratifs. Ils se sont limités aux figures géométriques abstraites. [...] Cette restriction m’est d’autant plus difficile à accepter que la représentation figurative des composantes de mes propres dessins a toujours été la raison de mon intérêt inépuisable dans ce domaine.”

escher-pavages-3

Retrouvez de nombreux pavages avec ce diaporama.

A 17 ans, ce sont ses escaliers, faisant échos aux ratures en marge de mes cours, qui attirent mon attention.

escher-mc-relativity-74000063

Mais il est probablement plus connu pour ses dessins architecturaux impossibles tel le Mouvement perpétuel, devenu populaire au point de figurer au générique de “Faut pas rêver”, à l’époque où cet érudit magasine du voyage était présenté par Sylvain Augier.

escher-mouvement-perpetuel

Escher explore la notion d’infini, de mise en abyme, de mouvement, se délectant des 3 dimensions.

Cela me donne envie de reprendre le dessin …

En attendant, voici une sélection des œuvres d’Escher par Capsicum.

*************
Introduction mathématique au pavage du plan
Escher, Wikipédia.
Bienvenue dans le monde étrange de M.C. Escher
Images Impossibles
M.C. Escher The Official Website
Maurits Cornelius Escher

L’environnement fait le reste …

Difficile de décrire cette aventure Montessori …

Pendant que mes acolytes se font le niveau 2 à Saint Cannat, et bien moi, je mets en pratique ! Et vous le croirez si vous voulez, mais le chemin est plein de rebondissements …

Étendre la nappe foncée soulevait des plaintes à la limite de l’hystérie. Comment ? Surtout pourquoi  … une si violente réaction de répulsion ?
Pourtant sans obligations, sans cris, sans grosses contraintes, j’avais bien observé Petit Ginkgo, pour lui sortir de mon chapeau quelques plateaux répondant à ses aspirations.
A la limite de me lever à 6h du mat pour donner un coup de fil à la Dame du Luberon … afin d’obtenir quelques conseils.

D’un geste souverain de la main, la nappe vole au sol.
Le petit gars s’apaise, intéressé par un nouveau cadre à gros boutons.

Quelle formidable magie !

Du coup, Petit Ginkgo est allé cherché activités après activités, pendant une bonne heure …

Bernard Giraudeau n°5

Les retours sont toujours titubants, les pieds hésitent, une partie de vous reste là-bas dans la profondeur des forêts, au bord du fleuve. Il faut du temps pour revenir. L’avion ne vous en laisse aucun. Il vous précipite chez vous, vous noie dans le connu et vous dégueule de trente-cinq degrés à l’ombre à quatorze degré au soleil. Vous laissez les regards, les rires, et vous revenez les mains vides des mains tenues.

Bernard Giraudeau, Cher Amour

Il m’est connu depuis toujours. Pour une petite part, c’est un peu le “Syndrome Colonie de Vacances”, pour n’y être jamais allé d’ailleurs …
On penserait que le plaisir de retrouver son décor surpasse le retour, mais la violence du déplacement laisse là-bas quelques lambeaux d’âme.

Option du Jour …

Mardi 7 juillet 2009 : La Galice en ligne de mire
Les côtes de Galice commencent à se profiler pour les concurrents de Les Sables – Horta – Les Sables. Comme annoncé le vent a commencé à basculer et devrait permettre à presque toute la flotte de passer le cap Ortegal, puis le Cap Villano sur un seul bord. Attention toutefois aux concurrents les plus au sud qui pourraient subir des effets de distorsion liés au relief imposant de la côte espagnole. Pour l’heure, les tenants de l’option médiane toujours emmenés par Telecom Italia semblent particulièrement bien placés. Attention toutefois à Tales qui, légèrement plus au sud, tient la dragée haute au leader de la course.

Les Sables-Horta-Les Sables

Groupe Sefico a en effet pris cette option sud, gagnant 3 places depuis hier … résultats au passage des Caps !

Blanche de Richemont – n°4

Le désir est une histoire sans lendemain qui perdure.

Eloge du Désir

Suivez l’actualité de Blanche de Richemont à travers le blog qui lui est consacré.

La Boudeuse 2009 – Peau neuve

En cale au Havre …

cale-de-leure1

D’autres photos sur le Blog de Gédé
Merci !

Cliquez ici pour quelques photos des Amis des Grands Voiliers, relatant le voyage de La Boudeuse de Paris au Havre, en Juin dernier.

Un air de Jean Marthe …

Comme quoi, en cherchant bien … on connait souvent un voileux parmi la meute d’une course !

Engagé pour Les Sables-Horta-Les Sables, sur le n°10 : Groupe SEFICO, le skipper Philippe Vallée ne m’est pas inconnu.

philippe-vallee

Associé à son compère Eric Caiveau, l’équipage semble bien se connaitre pour avoir traversé l’Atlantique, l’été dernier, sur ce même Pogo 40, une Québec-Saint Malo vraiment épique !

Souhaitons “Bon vent” à ce fanatique de 18 pieds Australien, qui a manifestement multiplié les cordes à son arc …

… en souvenir d’un mémorable “Baptême de Lomac”
à l’époque où il fallait faire ses preuves pour moniter les Hobies 16 !

Les Sables – Horta – Les Sables

La course Les Sables d’Olonne-Madère-Les Sables d’Olonne, est devenue Les Sables-Horta-Les Sables pour sa deuxième édition en 2009. C’est la volonté de la Classe 40 (ndlr : Class 40) qui souhaite pérenniser tous les deux ans une course qui lui soit propre. Elle se court en double, en deux étapes, des Sables d’Olonne à Horta et d’Horta aux Sables d’Olonne.

France Info

a2a-1347

24 Class 40 ont franchi la ligne de départ, hier, Dimanche 5 Juillet 2009

***************
Programme …
Récit d’un départ de course mouvementé !

A la manière d’un Poulbot !

L’enfant se tient le zizi avant d’attraper les barreaux, s’installe avec aise et …

… fait pipi par la fenêtre du 8ème étage !!

Bubble Go de course …

L’enfant enlève le dossier, nous sourit fièrement et s’écrit “Voiture de Course” …

… puis il détale à toute vitesse.

328 kilomètres … en parapente

Ce n’est pas d’une fraicheur extrême mais la performance de Franck Arnaud est à saluer !

Nouveau record de France :
Le 22 juin 2009, 9 heures de vol, de Jeufosse, dans les Yvelines, à la campagne de Fontenay-le-Comte, un peu au nord de La Rochelle.

Qui a dit que l’homme ne volait pas ?

Salsa est seul maître à bord !

Son corps noir se décolorait ; gonflé comme un ballon, il flottait à la surface de l’eau …

… Ca existe les suicides de poisson télescope ?

Bonjour, Docteur Sexe au bout du fil …

Il existe toute sorte de sujet de thèse.
Même des études sur les comportements amoureux, sexuels, les fantasmes, les habitudes vestimentaires relatifs à l’attirance, les lieux hors du commun pour faire l’amour, la réaction face à des importuns, la masturbation.

Pourquoi un doctorant choisit-il un sujet comme celui là ?

Il m’est arrivé de répondre à des études pour des crèmes anti-ride de jeune, des cacahouètes enrobées, des fromages frais, le recyclage de vieux meubles ou la location de matériel de puériculture, dans la rue à Lyon, sur internet, dans de grands hôtels à Bordeaux, au magasin Bio du coin ou au téléphone pour des morceaux musicaux.
Le sondage sur les mœurs sexuelles, on me l’avait déjà présenté au RU, aux temps où je trainais mes jean’s sur les bancs des cours, avec Ange pour témoin de moralité.

Si le sujet est très marketing ou selon l’humeur, le Capsicum, bien sous tout rapport, monte un personnage et répond ce que ce personnage a en tête.
Certes, ce n’est pas charitable pour la représentativité du panel, mais c’est très distrayant et cela exerce l’habilité à l’improvisation.
Il m’est donc arrivé d’être agricultrice, mère de 3 enfants ou comptable passionnée d’équitation et écoutant Skyrock.
Dans cette société où tout le monde dit la vérité … il faut bien des canailles ! :)

Cette étude là était bien construite pour mener le cobaye à, tout d’abord, accepter de répondre sur les maladies sexuellement transmissible, puis offrir quelques opinions afin d’instaurer une certaine complicité pour arriver à des thèmes plus personnels.
J’imagine la difficulté de trouver de bons clients qui acceptent de répondre … mais ils iraient jusqu’au bout du questionnaire si l’étude gagnait en brièveté !!

Une idée m’a traversé l’esprit en écourtant l’expérience :
Et si c’était juste un pervers ??

Timidité graphique

Comment expliquer ce malaise des adultes face au dessin ?? Comme une compétence n’appartenant plus à cette période de la vie.
Qui vous demande de dessiner entre 28 et 42 ans, si ce n’est cette petite tête blonde ?

A la question “Dessine moi un singe, une moto, …” l’adulte répond souvent “Je ne peux pas, je ne sais pas dessiner !
Est-ce vraiment une nécessité de savoir dessiner pour coucher des formes sur le papier, pour les beaux yeux d’un Ginkgo de 2 ans ?

Peu importe la justesse de l’esquisse pour l’enfant. Quelle importance ! Seul l’adulte compare son œuvre à la réalité et émet un jugement de valeur.
Même si avec quelques années de plus, les petits deviennent plus critiques ; ils aiguisent alors le talent de leurs trop sérieux géniteurs. :)

Du coup, je soupçonne Didou de réconcilier les parents avec l’art graphique plutôt que d’enseigner aux petits à manier le crayon !

Même le plus ouvert de ces grands enfants a peur de tracer quelques traits …
Prescription : Régression en Maternelle, option peinture et pâte à modeler.

Ce serait dommage de bouder un des moyens les plus universels, au delà de toute langue, de communiquer, s’amuser, se faire comprendre …

… et vue ma pratique du Mongole … je pense que cela pourrait être utile !

Nungesser et Coli …

… furent la parfaite excuse pour prolonger une promenade matinale, avec la complice compagnie paternelle !

A Etretat, une représentation de l’Oiseau Blanc – Levasseur PL8 avion biplan prototype “marinisé” équipé d’un moteur en W de 450 CV – rend hommage à la tentative de traversée de l’Atlantique Nord des deux aviateurs émérites.

etretat

Le 8 Mai 1927, “l’As de la Première Guerre mondiale” Charles Nungesser et son navigateur François Colis, tous deux héros de la Grande Guerre, décollent du Bourget pour rallier New York.
Pour s’affranchir du poids, le train d’atterrissage est largué peu après le décollage.

nungesseroiseaublanc

Le 9 Mai 1927, la France qui se passionne pour leur aventure est sans nouvelle de l’avion. Les hypothèses vont bon train.
Il se serait écrasé dans une foret du Maine selon les américains, dans la Manche selon les français, voire abattue par des contrebandiers au large de Saint Pierre-et-Miquelon …

nungessercoli

L’histoire est étonnamment d’actualité puisque, L’Express.fr du 10 Mai 2009,  et Le Parisien.fr du 24 Mai 2009, abordent de prochaines recherches :
“Ces prochains jours (20 Mai au 10 Juin), lui (B. Decré) et son équipe se rendront à quelques milles de la côte à bord du « Fulmar », patrouilleur de la gendarmerie maritime. Sur la zone supposée du crash, cinq plongeurs-démineurs de la marine équipés de sonars tenteront de trouver un moteur, une hélice… « Il y a 25 % de chances qu’on réussisse. Si ça ne donne rien, je n’abandonnerai pas. L’avion est par-là, c’est certain », martèle Bernard Decré.” (ndlr: Pilote, marin et créateur du Tour de France à la Voile  !)

La tentative de localisation de l’épave a échoué selon le Carnet de Bord de La Recherche de l’Oiseau Blanc. Le 9 juin 2009, dernier jour à bord du Fulmar, les sonars ne détectent rien. Bernard Decré en est pourtant sûr l’Oiseau Blanc est à Saint Pierre !
Prouver que les français avaient traversé l’Atlantique avant l’américain serait manifestement jubilatoire … Ils reviendront !

Au cœur de cette compétition franco-américaine sans merci, l’américain Charles Lindbergh (25 ans) relève sans attendre le défi.
Le 21 mai 1927, il traverse l’Atlantique, de New York au Bourget, en volant seul et sans radio, uniquement aux instruments, à bord d’un monoplan Ryan, le «Spirit of Saint Louis». 6300 km à 180 km/h.

Ce n’est pas si vieux !
Ma grand-mère allait avoir 7 ans …

************
Nungesser
Disparition de Nungesser et Coli
Nungesser et Coli victimes d’Al Capone détaille cette période trouble de la contrebande.
Disparition – L’Oiseau-Blanc de Nungesser et Coli enfin retrouvé aborde un tableau relatant la scène.

Cons plus “intelligents” que les autres …

Le conducteur de cette Mégane noire faisait probablement parti du club.

Le genre à doubler les 2 voitures, arrêtées pour laisser passer un Capsicum, priorité de droite oblige …

Y’en a vraiment des gratinés !

Chronique de la Circulation

Tous fascinés par le Capitaine Anne-Laure Michel !

A en croire l’explosion de visites à la publication de FAF’s Angels, ce capitaine de l’Armée de l’Air est loin d’avoir laissé indifférent. Le post est propulsé 4eme le plus lu en 2 jours …

A en croire Google, c’est bien elle, plus que les autres, que les internautes recherchent …

Est-ce du à une réussite hors norme comme pilote de chasse, un caractère fort mais posé, un sourire radieux voire une plastique irréprochable, un certain gout du risque, une humilité non feinte, une vocation à servir son pays notamment sous le feu ?

Quoiqu’il en soit, ce pilote de combat, fille de général, qui opère au sein du prestigieux “Normandie-Niémen”, est promis à une belle suite de carrière, d’après le Mamouth.

Le cocktail a séduit … tout le monde !

Voir les articles concernant Anne-Laure Michel

Régression !

Dans une autre vie, je déjeunais sur une immense pelouse, enveloppée par le doux parfum des eucalyptus et bercée par le bruit du vent dans leurs feuilles.

Pour profiter de la douceur de l’été, aujourd’hui,
c’est assise sur une palette de phtalique que j’avale mon sandwich,
à la verticale de l’oeil inquisiteur d’une camera.

Ces instants où le temps s’arrête …

L’air de la nuit rafraîchit l’ambiance.

Mon esprit vagabonde et ces quelques mots s’immiscent entre deux sommeils : “Le meilleur moment dans l’amour, c’est le taxi …”

Désir brulant, prélude irrésistible, rapprochement impatient pour une intimité toute relative. Quelques étincelles d’impertinence au fond de son regard sombre.

Le taxi s’arrête à destination.

J’aime la délicatesse de Georges Clemenceau, gorgée d’une subtile promesse : “Le meilleur moment de l’amour, c’est quand on monte l’escalier.”

Blanche de Richemont (3)

Vivre simplement. Simplement vivre au rythme du soleil. Écouter le silence. Allumer en soi un feu qui ne peut, qui ne doit jamais s’éteindre.

Éloge du désert.

Ma profession ???

Touilleuse de pot !

… mais des pots de couleurs.
Quelle chance !

Antoine de Saint Exupéry n°7 ou Léopold Sédar Senghor ??

Nous n’héritons pas de la Terre de nos parents, nous l’empruntons à nos enfants.

Qui a vraiment écrit cette phrase si usitée de nos jours ?

Rendez-vous Montessori …

Les pois chiches coulent du pichet. La musique qu’ils font sur la porcelaine est claire et délicate. Petit Ginkgo est impatient.

A son tour, il ajuste mais fait tomber quelques pois. Ah, il en reste un au fond …
Il finit par verser d’une main le pichet et aider le flux avec l’autre main. Je me retiens de dire quoique ce soit.
Puis il pose le pichet et prend les pois par poignée pour les transvaser dans l’autre pichet. Action qui le lasse rapidement avant de reprendre les versés classiques.

Se retenir d’intervenir demande une maitrise exceptionnelle !
Tu t’exerceras !!!!!

Patrice Franceschi n°14

Sans doute existe-t-il un Dieu pour les inconscients.

Ils ont choisi la liberté, la guerre d’Afghanistan (1981)

FAF’s Angels

Happée par le reportage FEMMES PILOTES DE CHASSE : DU RÊVE À LA RÉALITÉ de Jean-Baptiste Gallot et Stéphane Rodriguez, sur France 3, hier soir.

De Salon de Provence à Solenzara, en passant par Cognac ou Cazaux, avec crochet au Tchad, ils suivent la formation et l’intégration en escadrille de ces nanas qui franchissent toutes les étapes pour piloter des Mirages ou des Rafales.

pilote

Capitaine Anne-Laure Michel
Photo : © Les Films de l’Odyssée

La formation/évaluation pour piloter un avion à réaction est loin d’être une promenade de santé, simple et directe.
Au delà de l’anecdote féminine, on découvre combien le cheminement, pour obtenir toutes les qualifications, est long et complexe. Cela commence par de petits appareils d’entrainement,  pour un jour peut-être, exercer des responsabilités au sein d’un escadron de chasse.

Le commandant Virginie Guyot, charognard à la Patrouille de France, le capitaine Anne-Laure Michel, pilote de chasse régulièrement sur les zones de conflit et le lieutenant Chrystel Nadeau-Gonnet, fraichement affectée sur la base aérienne de Reims (pour se perfectionner au pilotage de Mirages F1), ne sont pas sèches comme des biscottes de régime, elles sont bien au contraire humbles et efficaces.
Et puis, il y a la vie privée … Certaines sont mariées, d’autres ont trouvé le temps, dans ce dense cursus, de faire un enfant. C’est la vie …

Les lieutenants Claire et Julie vivent, avec passion, une formation pleine de suspens qui les pousse au dépassement quotidien.
Il faut une détermination à toute épreuve, pour progresser à la vitesse requise, maitriser la pression et faire face … à la centrifugeuse jusqu’à 9g.
(Au passage, j’ai chopé un bon truc pour maitriser l’accélération de mes 360° engagés, en parapente !)

En 10 ans que le cursus leur est accessible, 11 femmes ont réussi ce challenge sur 350 pilotes de chasse en activité.

Ce n’est pas pour se pavaner … mais pour maintenir la paix et protéger les troupes au sol, dans les endroits troublés. Malgré les clichés, quand on signe avec l’armée, c’est pour se préparer à la guerre … Et ça, c’est bien moins glamour !

Des tronches, un physique à toute épreuve,
une détermination sans faille et un rêve dévorant …
Il m’en a manqué un peu dans chaque domaine !
Respect …

Une pensée pour le commandant Caroline Aigle, née en 1974, première femme française pilote de chasse, brevetée “pilote de chasse” le 28 mai 1999 et décédée suite à un cancer foudroyant le 21 Août 2007.

***************

Pilotes de chasse : Top Gun au féminin, www.tvmag.com, 24-06-2009