Réflexion récurrente.

La même question se pose tous les dimanches soir … à l’heure où la voiture s’éloigne.

Ne faut-il pas se mettre volontairement en équilibre instable, pour être capable de changer la tournure de sa vie ?
Comme un artiste qui n’insuffle du talent dans son œuvre que lorsqu’il a le ventre vide ou comme un jeune migrant, à cœur perdu dans ses études, pour sortir de sa condition.
Le meilleur moyen pour se laisser toucher par les opportunités -ou de les provoquer- est de ne pas se laisser engourdir.

Probablement risible, voire affligeant de lire cela, pour un bien-pensant mais n’est-ce pas plus raisonnable de changer de job ou d’orientation, tant que l’on n’a pas encore totalement perdu son âme ?
Une telle pensée n’est-elle pas grotesque alors que nos parents se sont saignés pour nous offrir la capacité du choix, la possibilité de se poser cette question ?
Comme si on jouait la deuxième génération de Le Loup et le Chien, quand le Chiot lorgne sur la vie du vieux Loup et de sa descendance …

Il y a un monde en dehors des plans de carrière bien formatés. Petit à petit la fougue se fait grignoter et Capsicum n’est plus sûr d’avoir suffisamment la gnak … Agir avant que la substantifique moelle ne  disparaisse entièrement.

Une chimère ?

Jeter tout dans la balance ou simplement faut-il cesser de prendre la vie quotidienne au tragique ?

La réponse, comme toujours, se situe probablement
à l’interface de ces deux solutions …

Mais s’y ajoute le poids de l’inexorable fuite du temps. Un temps trop précieux pour rester indécis trop longtemps, pour le laisser en friche, au risque que la chance ne vienne jamais. Tout comme enfant, déjà touché par la fugacité du temps, le Capsicum ne pouvait se résoudre à  le  gaspiller en sommeil.

“Heureux, les simples d’esprit !”
La vie est parfois bien compliquée pour les insatisfaits chroniques.

La Boudeuse 2009 – En route vers Madère.

16-11-2009

Ancre relevée, la-boudeuse.org, B. Wolfrom, 16-11-09, 10h11

Merci de nous permettre de suivre le parcours du 3 mats … au plus près !
Certes la Boudeuse n’est pas encore trop loin de nos côtes, mais à défaut d’être exotique, cela fait bien partie intégrante de l’aventure.

A quoi reconnait-on une mère ?

A l’esprit consciencieux d’une femme qui donne tous les médicaments nécessaires à son fils qui crache ses poumons …

… mais qui une fois assise, s’aperçoit qu’elle en a oublié de se faire une aspirine, alors qu’elle ne va pas mieux que son gamin.

Transat Jacques Vabre +7j

Parlier et Rivero sont toujours dans la course, ils viennent de prendre la 5ème place à Roland Jourdain et Jean-Luc Nélias (Véolia environnement) et sont à 267 miles du premier.

rivero-et-parlier_250

« On est dans un coup de vent particulièrement fort et on est fatigué. On bricole dans le moteur parce qu’on a fait de la mayonnaise dans le moteur… Mais demain ça va repartir de plus belle ! Au départ on voulait partir au sud, mais ensuite on a décidé de prendre l’option nord et je pense qu’on a bien choisi. Je n’ai pas encore vraiment pris le temps de consulter les fichiers météo parce que je suis concentré sur les problèmes rencontrés avec le moteur mais je pense que le vent ne devrait pas changer d’orientation, comme prévu. On espère de passer juste au-dessous de l’anticyclone et se faire conduire par les alizés au plus vite.».

Yves Parlier, 1876, à la vacation de midi, 12-11-2009

“Oui on est en mode furtif. On va peut être en profiter pour prendre une option, on va y réfléchir mais de toutes façons on ne vous le dira pas ! Par contre on ne reçoit pas les positions mais je pense que ça vient de nos ordinateurs. Le mode furtif va nous permettre d’être plus osé dans nos options. Je ne pense pas que ça va nous apporter énormément, mais pendant 14 heures on pourra disparaître des écrans de nos concurrents. Je trouve ça intéressant et je pense qu’il vaut mieux l’utiliser en début de course tant que les bateaux sont très proches. On savait qu’on utiliserait ce mode furtif assez rapidement.”

Yves Parlier, 1876, à la vacation de midi, 10-11-2009

Transat Jacques Vabre

Monocoques – IMOCA
1-SAFRAN : Marc Guillemot – Charles Caudrelier Benac
2-MIKE GOLDING YACHT RACING : Mike Golding – Javier Sanso
3-GROUPE BEL : Kito De Pavant – François Gabart

Multicoques – Multi50
1-CRÊPES WHAOU !: Franck Yves Escoffier – Erwan Leroux
2-REGION AQUITAINE-PORT MEDOC : Lalou Roucayrol – Amaiur Alfaro
3-GUYADER POUR URGENCE CLIMATIQUE : Victorien Erussard – Loic Fecquet

Brit’Air, BT, DCNS, Actual, Fenetra Cardinal ont abandonné

La Boudeuse 2009 – A l’abri … C’etait vite dit !

15-11-2009

La tempête s’apaise, Bernard W, 15-11-2009, 13h11

viveiro

Baie de Viveiro

Probablement une belle frayeur … Décidément, on pourra dire que l’équipage est en période d’aguérissement !

************
La Boudeuse à Tahiti en 2011, La dépêche de Tahiti, 15-11-2009

Petit Ginkgo innove en Montessori.

Une cinquantaine de panneaux MDF de 6mm d’épaisseur attendent de devenir de belles plaques de lettres rugueuses … Montessori oblige !

Ce soir là, une inhabituelle obsession d’ordre pousse Capsicum à les placer les uns sur les autres en parfaite rectitude. Un soupir de satisfaction s’échappe en contemplant les angles droits.

Au matin, Petit Ginkgo découvre  l’empilement parfait et s’évertue à  défaire l’édifice en plaçant les plaques les unes à coté des autres sur le sol, comme si le petit bâtisseur réalisait un dallage. Très fière de lui le voilà exprimant, à qui veut l’entendre : – Je fais Montessori, je fais Montessori !

Aussitôt après avoir recouvert toute la moquette, voilà l’enfant superposant les plaques pour ériger une nouvelle  “jolie tour” parfaitement asymétrique et branlante !

Comment assouplir la nature ordonnée-bordélique de Capsicum …

Autour du Voyage au Tibet de Priscilla Telmon

En lien avec sa biographie sur le site de l‘INREES, dont elle est membre d’honneur, Priscilla Telmon parle, à travers une video, des risques d’un tel voyage.

Bande Annonce -> ici !
Synoptique de son Voyage au Tibet Interdit par Les Carnets d’Aventures -> ici

prisc

On retrouve aussi sur cette page, les extraits audio suivants de la conférence du 18 décembre 2008 où elle aborde son voyage, les médecines traditionnelles, la notion de forme pensée, Alexandra David-Néel, et l’après …

Priscilla Telmon : son voyage au Tibet interdit
L’exploratrice raconte son aventure et sa confiance au monde

Priscilla Telmon rapporte quelques anecdotes sur son voyage
La médecine traditionnelle, les soins et les difficultés

Priscilla Telmon : nos pensées créent le monde
Nos pensées influent-elles sur les évènements extérieurs ?

Priscilla Telmon sur les traces d’Alexandra David-Néel
Les signes et les moments de synchronicité qui ont marqué leurs voyages

Priscilla Telmon : et après le voyage au Tibet interdit ?
L’exploratrice nous parle du documentaire et de son prochain livre

Capsicum attend son livre avec impatience …

La Boudeuse 2009 – Et l’Espace !

L’édition de Novembre 2009 du Journal de l’Espace met à l’honneur SMOS et La Boudeuse !

SMOS … curseur à 40 secondes


Smos, satellite d’un nouveau genre. JDE Novembre 2009 par CNES
La Boudeuse …


La Boudeuse 2009 – A l’abri !

12-11-2009

A l’abri de la tempête, Bernard W, 12-11-2009, 23h11


La Boudeuse 2003 – L’Esprit

Si l’aventure est de toujours épuiser le champ du possible, on sait deux choses :
La première est qu’on y arrivera pas.
La deuxième que cela va toujours vous tirer vers le haut.

Patrice Franceschi, 2007

Alors que l’équipage de La Boudeuse regarde dans la direction du beaupré, attardons nous ça et là sur les précédentes explorations de Patrice Franceschi.
Histoire de comprendre combien cette mission “Terre-Océan” s’inscrit dans une continuité, une philosophie de l’aventure et des rencontres de peuples qui soulignent les similitudes du genre humain.

2007, l’émission Fugues, présentée par Valérie Labadie reçoit Patrice Franceschi,  dans Explorateur du 21ème siècle, pour discourir, pendant 25 min, le périple de 3 années mené par La Boudeuse auprès Des Peuples de l’Eau.

Fugues 2
Cliquez sur l’image,
puis sur “Voir la Video” dans la colonne de gauche de la page qui s’ouvre.

Finalement, rien n’a vraiment changé même avec la Lettre de Mission …

Jules Verne et la réalité …

Petit Ginkgo voudrait être plus grand pour bien voir ce bateau extraordinaire, The Great Eastern, initialement nommé Leviathan : 211m de long, 25,15m de large pour un déplacement de 19 000 tonneaux.
L’extravagance qui fait briller les yeux de l’enfant, conçue par le « Petit Géant »  d’ingénieur Isambar Brunel, comporte 6 mats, 5 cheminées et 1 roue à aube et se dresse dans le salon de la Maison de Jules Verne à Amiens. Une technicité à la pointe de l’époque.

great_eastern490_image500

L’écrivain fera récit, en 1871, dans son roman Une Ville Flottante, de ses traversées transatlantiques à bord de ce paquebot non égalé pendant plus de 40 ans.

Des cartes du monde, des engins fabuleux, des personnages épris  de découverte, l’imagination se laisse portée par ce conteur extraordinaire qui ne resta pas le cul visé sur sa chaise, comme on le croit à tort, et qui collectionnait les “Saint-Michel” ! ;)
Le petit air de famille, de ses machines avant-gardistes avec les travaux de De Vinci, sera élucidé en sachant que Jules Verne eut le privilège de consulter les archives du célèbre inventeur.

Un nom sur une porte du cabinet d’écriture attire l’attention du Capsicum : Nellie Bly.

nelly

La jeune femme, inspirée par le plus célèbre des romans de Jules Verne, Le tour du Monde en 80 jours (1873), tentera l’exploit en 1889. Cette pionnière des Grands Reporteurs réalisera son tour du monde en 72 jours, 6 heures, 11 minutes et 14 secondes. Une aventure qu’elle raconte dans le livre Around the world in 72 days.

Les voyages de Jules Verne inspirent toujours au XXIème sciècle …
Gérard d’Aboville, qui traversa Atlantique et Pacifique à la rame, prépare pour 2011, un “Tour du Monde en 120 Jours à l’Energie Solaire” avec Raphaël Domjan, au travers du projet PlanetSolar.

****************
Jules Verne News, un blog d’information et de récréation pour les fans et collectionneurs de Jules Verne.

La Boudeuse 2009 – Avis de Tempête …

A bord du trois-mâts La Boudeuse
Sud du Golfe de Gascogne, le 11 novembre 2009

Bonjour Bernard, bonjour Amaury,
[...] En effet, les prévisions météo de Brest s’avèrent plus qu’erronées. Le temps est très mauvais depuis cette nuit avec du vent de sud-ouest Force 7 et des creux de 5 mètres. j’ai appelé la Jeanne d’Arc pour avoir une prévis météo plus actuelle. Résultat, le temps va se dégrader jusqu’à demain et vendredi vers midi, ce sera la tempête avec des vents toujours de face mais de Force 9 à 10, des rafales à 120 km/h et des creux de plus de huit mètres. Impossible de passer le cap Finisterre dans ces conditions. Seule solution, mettre le cap vers la côte espagnole et y chercher un abri en espérant y arriver avant vendredi. [...]

Amitié à tous les deux.
Patrice F.
NB: carte marine du Golfe de Gascogne & Cap Finisterre

Golfe de Gascogne – De Brest à Cabo Finisterre… Avis de Tempête, Bernard W, 12-11-2009, 0h11

La météo n’est décidément pas du coté de La Boudeuse …
Mais Amaury Bironneau n’est-il pas à bord du 3 mats ?
S’ils sont déjà au sud du Golfe de Gascogne, les côtes de l’Espagne ne doivent pas être loin, mais c’est probablement la direction du vent Sud-Ouest qui pose question. Sans point GPS, difficile de se faire une idée avec l’animation des fronts.

NDLR 21-11-2009 : Amaury Bironneau doit rejoindre le bord à l’escale de Dakar.

Nickel-Chrome la salle de bain …

Le rideau des Geeks de The Big Bang Theory …. mdr !

douche_chimie

Normal que cela ne vous fasse ni chaud, ni froid
… humour de chimiste !

Priscilla Telmon n°1

Lorsqu’on parle d’aventure, l’audace est en fait une manifestation, parfois spectaculaire et haute en couleurs, d’une recherche intérieure. L’envie première naît d’un enthousiasme devant la diversité du monde, d’une curiosité, d’une recherche du bonheur par rapport à ses rêves et puis, surtout, d’un refus d’une existence conventionnelle, d’une lutte contre l’engourdissement du quotidien.

Éloge de la paresse… Et de l’audace,
Sylvie L. Rivard, www.espaces.qc.ca.

Elisa Houdry reine de l’île !

La Réunion World Cup Séries 2009 s’est terminée aujourd’hui sur 3 manches en tout, au lieu de 5.

reunion

La chère Elisa Houdry finit 8 ème au général et 1ère au classement féminin !

Good on you Miss !

Stefan Wyss gagne la compétition, devant Julien wirtz et Jèrem lager.

Au passage, le plongeur de mes insomnies, Pierre Helleu, kite-surfeur et parapentiste à ses heures, finit 21ème Open.

La Boudeuse 2009 – Deux Belles de Mer de conserve.

Quand l’une embarque les entraîneurs de la force d’action navale, l’autre peut se targuer d’avoir à son bord 5 marins de La Royale  …

11-11-2009

La Jeanne et La Boudeuse, Bernard W, 11-11-09, 20h11

jeanne

****************
La Jeanne d’Arc prend la mer aux côtés du trois-mâts La Boudeuse, www.defense.gouv.fr, Marine Nationale, 11-10-09
La Jeanne d’Arc et la Boudeuse bord à bord, Ouest-France, 11-11-09, pour la photo car l’info est plutôt inexacte.
Cap sur les Açores pour La Boudeuse – Brest, Ouest-France, 10-11-09

10 Novembre 2009

Si aujourd’hui, c’est déjà Vendredi, n’oublions pas que demain, ce sera déjà Dimanche !

S’envoyer en l’air …

La course s’accélère, l’impact sur le trampoline se fait vif, précis et musclé, les mains se placent, le corps se tonifie, l’impulsion propulse les talons vers plafond, les épaules repoussent le support …
Un dixième de quart de seconde, le corps reste en suspension, une ivresse raisonnée envahit le cerveau juste le temps d’intégrer le déplacement sur les 3 axes …
Les muscles se raidissent encore, la bascule se poursuit et les genoux tempèrent la réception.

La montée d’endorphine mêlée à l’odeur caractéristique du praticable
projette le Capsicum 18 ans en arrière.

Une époque, où l’homme au regard bleu acier pratiquait les équilibres-valses au sol et les soleils à la barre fixe, de l’autre coté de la salle.

Il y a toujours un ou deux gars qui s’entrainent pendant le cours des nanas,
mais aujourd’hui, ce sont des enfants … ;)

La Boudeuse 2009 – En mer, il ne reste plus que le buzz !

09-11-2009

Départ de Brest, Bernard W., 09-11-2009, 17h11

*******************
Vidéo :
Les Editions Régionales de Bretagne, France 3, 09-11-2009, curseur à 20min32

Images :
* Brest : Départ de La Boudeuse pour une mission de 2 ans, Ouest-France, 09-11-2009
* Les images de La Boudeuse, AFP, 09-11-2009

Articles :
* Expédition.La Boudeuse a quitté Brest, Le Télégramme.com, 10-11-2009
* La Boudeuse a quitté Brest pour un périple de 2 ans, Ouest-France, 09-11-2009
* Grenelle de la Mer : Lancement des « chantiers » pour une stratégie « durable »,  Développement Durable Le Journal, 10-11-2009
* Expédition : Boudeuse sous caprice des vents, Développement Durable Le Journal, 10-11-2009


La Boudeuse 2009 – L’AFP confirme … !

La Boudeuse, de l’explorateur Patrice Franceschi, quitte le port de Brest.

AFP, 09-11-2009, 10h14

******************
Larguer les amarres, www.Bordencre.com, 09-11-2009, annonce un sms de Franceschi à 9h10.
La Boudeuse quitte Brest pour une nouvelle mission d’exploration, www.meretmarine.com, 09-11-2009
Des expéditions maritimes consacrées à la planète, LeMonde.fr, 09-11-2009

Totem à bon port !

Obnubilée par les explorateurs, Capsicum en a oublié de féliciter Emmanuel Laurent qui après 37 jours 6h 21min et 57′ secondes pour les 4200 milles (qui relient La Rochelle (France) à Salvador de Bahia (Brésil)), cloturait officiellement Dimanche 1er Novembre, l’édition 2009 de la Transat 6.50, transatlantique en solitaire, sans assistance  !!

manu3

Emmanuel Laurent satisfait …. exprime comment son challenge a été mené à bien. On lui souhaite de continuer à parcourir les grandes courses à la voile !

Podium des Séries :
1 -LOBATO Francisco sur ROFF TMN
2 -DALIN Charlie sur Cherche Sponsor – charliedalin.com
3 -MACAIRE Xavier sur Masoco Bay

NB : Maxence Desfeux (Matmut) cloture la course officieusement étant arrivé hors délais.

On is own … by Montessori.

Tout simplement au creux de l’intimité d’une famille ordinaire, Petit Ginkgo, nullement déconcentré par la présence de ses grands parents, saisit un cadre d’habillage, en défait les boutons, le referme approximativement et le repose pour en prendre un autre. Puis il attrape tant bien que mal, le plateau du tri, réalisé avec des écrous, des joints, des crochets doubles et simples à défaut de boutons … Enfin, ce sont les formes à dessin qui captent toute son attention.

Séance de 25 min de construction personnelle
qui illustre toute la magie de la pédagogie Montessori.

La Boudeuse 2009 – Une pensée pour celle …

… qui doit larguer les amarres aujourd’hui.

Les cœurs sont probablement fébriles. Chaque membre en charge d’une responsabilité spécifique, Franceschi mène le jeune équipage en aventure !
Et leurs prédécesseurs, quelle vie ont-ils choisi après une telle expérience ?

Car le baroudeur n’en est pas à son coup d’essai :
Il y a 10 ans c’était à bord de La Jonque, en partance du Cambordge pour l’Insulinde, en commençant par l’archipel de Mentawaï en Indonésie …
Il y a 20 ans, c’était le temps du Raid Papou en Nouvelle Guinée.
Il y a 30 ans, Franceschi revenait de l’expédition « Néferkara » de la source du Nil à la mer.

Bonne mer à la “Rouleuse” !

*******
Brest : La Boudeuse doit appareiller aujourd’hui, Mer et Marine, 09-11-2009
Franceschi mène sa barque, Libération.fr, 03-11-2009

Yves Parlier sur Imoca !

Mon extra-terrestre favori vient de s’aligner sur la ligne de départ de la Transat Jacques Vabre avec Pachi Rivero sur 1876, l’un des bateaux de l’Ecurie de la Fundació Navegació Oceánica Barcelona.

estrelladamm

La transat en double compte nombre de skippers engagés dans le dernier Vendée Globe, mais on se souviendra longtemps de Parlier qui joua les robinsons lors de l’édition du Vendée Globe 2000/2001.

La bagarre s’annonce passionnante.

*********
Yves Parlier naviguera avec Pachi Rivero sur la Transat Jacques Vabre, www.parlier.org, 26-10-2009

Dualité

Qui mieux que la route connait le voyageur ?

Proverbe Tibétain

J’ai souvent pensé que le plus difficile pour partir était de mettre le pied dans l’avion, de s’assoir dans le train, de monter sur le bateau … de poser sa démission.

Une fois la décision prise, comme un puzzle tout se met en place naturellement, les évènements s’égrainent, les routes se dessinent et le flot nous emporte à travers les rencontres. Alors on se voit face à des options que l’on imaginait même pas. Complètement ouvert à l’inattendu, on suit sa route avec plaisir, en toute bienveillance, tentant d’éviter, sur le fils parfois, des situations pouvant dégénérer.

Seule, la question était plus facile à trancher : binairement “Y aller ou pas”.
Or maintenant à charge d’âme, la question ne se pose plus sous cet angle. Il me semble qu’il faut trouver le compromis entre répondre à ses aspirations profondes et choisir pour l’enfant, qui est le votre, les meilleurs conditions pour grandir.
A cet âge, l’absence d’une mère me semble un lourd fardeau.

Deux aspects se lient donc :
* la soif de découvrir le monde et de s’en servir de base pédagogique à la compréhension de la nature, des relations humaines, de soi-même (l’école de la vie quoi !),
* et garantir une certaine sécurité de l’enfant dans des situations bien plus complexes que les conditions ultra-sécurisées de notre confort occidental.

Cet équilibre me parait difficile à atteindre, seulement, on a rien sans rien.

Défile donc un compte à rebours imaginaire qui trouvera sa fin quand Petit Ginkgo (ou un/une hypothétique sibling) aura atteint un âge suffisant pour supporter, comprendre et apprécier un tel voyage (qu’il faudra évidemment adapter à des enfants).

En attendant, il faut que ma flamme intérieure survive.
Je la nourris de peur de ressembler à ces âmes grises qui s’agglutinent autour de la machine à café.
Alors je n’ai qu’une inquiétude, que mon attente n’aboutisse jamais … C’est pourquoi, il faut aménager des fenêtres de voyage et d’intérêts plus étroites, plus conventionnelles, afin de respirer et de vivre avec toujours autant d’émotion.

S’initie donc une cohabitation schizophrène entre
* un pan de vie ordinaire, bercé par la sécurité physique et financière, où le mètre étalon de la réussite reste la performance professionnelle
* et un autre pan de vie essentiel où la cohérence entre le respect de soi-même, l’ouverture d’esprit sur son environnement, la quête d’une spiritualité plus profonde et des relations aux autres de meilleure qualité, caractérise le fondement même de son identité.

Non, non, je n’entends pas encore de voix !