Luderitz Speed Challenge 2009

Vive le vent, Vive le vent, Vive le vent d’hiver …

Luderitz Speed Challenge.

La Boudeuse 2009 – Départ de Dakar

08-12-09

Retour en Atlantique, Bernard W, 08-12-2009

Finalement la presse s’est peu intéressée à l’escale de Dakar … De toute façon, elle ne nous aurait pas livré le plus intéressant : le cœur des échanges.

Albert Camus – n°2

Nous vivons avec des idées qui, si nous les éprouvions vraiment, devraient bouleverser toute notre vie.

Albert Camus

L’objectif vers lequel tendre …

Collision des Mondes

Au printemps, j’ai bien cru que quelque chose était cassé.
La rencontre improbable de deux de mes sphères a provoqué un raz de marée imprévisible et dévastateur.

Une violente révélation s’est imposée à moi transformant ma force en fardeau. Le soupçon dérangeant d’une dissonance. Ajustable ou irréversible ?

collision
Image de Lynette Cook

Autant il m’arrive de me laisser toucher par une alchimie, autant là, la source déstabilisante n’était ni un trouble, ni un espoir ailleurs, ni même une tentation.
Juste deux mondes que je souhaitais tant voir fusionner et qui pour des riens découvraient comme une incompatibilité majeure évidente et effrayante.
Mon aura égratignée au passage.

Effondrée, l’eau ruissela 20 heures sans discontinuer …
Et pourtant, rien de tout cela ne fut autre que mon choix. Faire marche arrière soufflerait mes espoirs, rendant cependant de la latitude à ma liberté.

Il a fallu plusieurs mois pour apaiser cette effrayante révélation qui s’est finalement évaporée comme elle était venue. Que s’est-il passé ? Je ne le saurai jamais …

Mais ces mondes vont se rencontrer à nouveau …

A lire aussi : The Twilight Zone

Théodore Monod n°4

Le peu qu’on peut faire, le très peu qu’on peut faire, il faut le faire, pour l’honneur, mais sans illusion.

Des voyages se bousculent à mon esprit …

Plus qu’une fadaise, un appétit irrépressible.

Comme une vague, le ressac du « Partir » me revient inlassablement … Dès que le quotidien devient répétitif ou monotone, renait l’impérieux besoin de se frotter à l’inconnu, comme une addiction à densifier la vie, à l’excitation de la découverte, à la magie de la rencontre … à l’intensité des situations qui sortent de l’ordinaire, à une certaine liberté de mouvement aussi !

Cela devient vital pour reprendre mon souffle.

Le Bouddhisme côtoyé en Mongolie mène naturellement mon esprit au Népal. Du Népal, c’est la longue marche de Priscilla Telmon qui le conduit à envisager … l’Inde.

Parcourir ce pays si peuplé, quelle idée ?
Cela semble aller à l’encontre de mes aspirations naturelles : fuir la foule. Mais … supposons un grand voyage à travers l’Inde utilisant cet incroyable réseau de chemin de fer pour sillonner un triangle Dehli – Bombay – Calcutta – Dehli, en parfaite immersion.

J’aime l’idée de ce fil conducteur qu’est l’Indian Railway !

ooty1

Shyam Indian Railway Page

Et puis, il y a un archipel, plus proches de nous, qui me tient à cœur depuis presque 2 ans : Le Cap Vert, chapelet d’îles au large du Sénégal.

A la recherche d’une île plus ou moins accessible (sans trop de passage), qui laisserait la part belle à la nature et où l’on pourrait (plus ou moins) se fondre parmi les habitants : Santo Antão, île volcanique s’impose !

La petite famille de “Si d’aventure, à la voile” en parle dans un post du 22-01-2009 et aborde un élément décisif … le grogue !

Reprendre mon sac à dos et randonner sur les sentiers muletiers s’insinuant profondément dans les montagnes, sur les flans des aiguilles de basalte vertigineuses ou surplombant l’océan …
Rien qu’une pensée pour le village de pêcheurs de Cruzinha da Garça ravive mon entrain dans la grisaille de l’hiver.

Et si le vent se laisse apprivoiser … voler en parapente ? Avec ce relief particulièrement accidenté, les atteros ne doivent pas être légions.

cap-vert_santo-antao_cruzinha-da-garca_2

Photo de Mathieu Mouillet

Malgré tout, la Mongolie est toujours en mémoire et parcourir les steppes de l’ouest à cheval est une éventualité qui ne se lache pas comme ça.

Le nerf de la guerre reste l’argent et me sort rapidement de ma rêverie.

Mais à bonne école de mes écrivains de voyage, je commence à comprendre qu’il faille vivre pleinement quoi qu’il en coute, bien que l’on doive forcément s’acquitter du prix par la ensuite (financier ou non ;) )

Mes errances deviennent de plus en plus réalistes …
Ça commence à sentir bon le voyage !

**************

L’Atlantique comme parenthèse, Santo Antao, 03-01-2009
Madeo avec Antoine & Hélène, Cap Vert: île de Santo Antao, 18-12-2003

Charles Baudelaire n°2

Pour l’enfant, amoureux de cartes et d’estampes,
L’univers est égal à son vaste appétit.
Ah ! que le monde est grand à la clarté des lampes !
Aux yeux du souvenir que le monde est petit !

Les Fleurs du Mal, Charles Baudelaire

La Boudeuse 1999 – A bord de la Jonque – Patronyme

“Ça m’amusait de baptiser la jonque du nom de la frégate de Bougainville en sachant que ce nom, “La Boudeuse”, était aussi celui d’une chanson populaire interprétée par un compatriote (ndlr : Corse !). C’était une coïncidence amusante et après tout, c’était tant mieux plutôt que tant pis ! “

Patrice Franceschi,
De la Corse à l’Insulinde – P. Franceschi – Aventurier, Bernard Biancarelli

Pour expliquer le nom du navire et le type des expéditions à terre, on se plait à utiliser cette expression “L’Esprit de Bougainville”, largement martelé par P. Franceschi même, depuis 10 ans, pour rallier sa quête à une certaine reconnaissance du symbole.

Cet esprit est indissociable des expéditions à la voile du capitaine Corse,  comme un retour aux sources du siècle des Lumières, “esprit d’entreprise et goût du risque, humanisme, liberté de penser, confiance dans le progrès et la civilisation, synthèse harmonieuse entre science, aventure et littérature”.

Bougainville's Circumnavigation

La route autour du Monde de La Boudeuse te l’Etoile de LA. de Bougainville.

P. Franceschi place donc ses explorations, depuis l’Insulinde, sous le parrainage de cet illustre découvreur de la planète en baptisant sa jonque puis son 3 mats : La Boudeuse.

Tout s’éclaire quand on apprend que Louis-Antoine de Bougainville, alors destiné à un beau parcours intellectuel avec son “Traité de Calcul Intégral” quitta tout pour s’engager dans l’armée royale.
Or c’est Bougainville, l’entrepreneur, désirant explorer et découvrir qui convint le ministre  de l’époque Etienne-François de Choiseul de lui prêter main forte pour monter ce grand projet (qui permettra également à la France de s’octroyer de nombreuses terres de part le monde, avant les anglais (James Cook) et les hollandais). Bougainville est alors le premier à embarquer un naturaliste, un dessinateur, un astronome …

Pour le clin d’œil, voilà la chanson en question …

Quel changement, pourquoi bouder sans cesse
Ce ne sont plus les amours d’autrefois
Tu me rendais caresse sur caresse
Et maintenant, tu me laisses aux abois.

Tu ne dis plus ce joli mot je t’aime
Que si souvent, chérie, tu me disais
Oh, réponds-moi, réponds-moi si tu m’aimes
Oh, réponds-moi, dis-moi, que t’ai-je fait ?
Oh, réponds-moi, réponds-moi si tu m’aimes,
Oh, réponds-moi, dis-moi, que t’ai-je fait ?

Tu ne sors plus le soir en promenade
Prendre le frais assise sur le gazon
Tu fais semblant d’être toujours malade
Dis-moi pourquoi rester à la maison ?

Tu ne mets plus de soin dans tes toilettes
Et tu n’as plus cet air si gracieux
Quand tu me vois tu me tournes la tête
En même temps que tes jolis grands yeux
Quand tu me vois tu me tournes la tête
En même temps que tes jolis grands yeux.

N’aurais-tu pas certaine maladie
Qui désunit les amants si souvent
Trop bien connu ce mot de jalousie
Rappelle-toi d’être à tous tes serments.
Ne vois-tu pas ? Mon front se décolore
Un doux baiser me ramène vers toi
Je l’ai juré et je le jure encore
Qu’après mon Dieu je n’aimerai que toi
Je l’ai juré et je le jure encore
Qu’après mon Dieu je n’aimerai que toi.

Jules Nicoli (Paroles et Musique)

A suivre …

Mot d’Enfant … n°9

Petit Ginkgo a envie de cette délicieuse petite pomme au teint automnal.

- Tu croques dedans ou je te coupe la pomme ?
- Tu coupes mais tu enlèves la feuille autour !
- Tu veux dire la peau ?
- Ben, oui !
(dans un haussement d’épaule)

Petit Ginkgo, 2 ans 10 mois

Arthur Rimbaud

En tout cas, ne comptez pas que mon humeur devriendrait moins vagabonde.

Arthur Rimbaud, à Aden (Yémen), 15-01-1885

La Boudeuse 2009 – Au port de Dakar

04-12-09

Escale à Dakar, Bernard W, 04-12-2009, 21h12

On s’attendait à ce que le stop à Dakar soit chargé, mais là … c’est dense en soirées de représentation ! Les revues de presse vont se multiplier d’un coup …

S’ajoutent à l’équipage 4 anciens et 2 nouveaux :
- Amaury Bironneau, qu’on ne présente plus,
- François Lépine était déjà matelot en 2005 à Tahiti,
- Michel Lanza était médecin du bord durant “Les Peuples de l’eau”,
- Valérie Labadie est la réalisatrice avec Hugues de Rosière de Epris d’aventure, à bord du trois-mâts La Boudeuse, présenté aux Ecrans de l’Aventure en 2008 (voir l’émission Fugues …),
- Jacques Bock photographe, réalisateur est aussi et surtout spécialiste de l’Amazonie,
- Géraldine Baffour est Capitaine 200 Voile et a été gabier 6 mois sur La Recouvrance.

Merci La Base Arrière. ;)

*************

Trois ans sur un trois-mâts : la vie sur La Boudeuse aux Ecrans de l’Aventure !, Les Ecrans de l’Aventure, 05-09-2008
INVITATION PRESSE – Dominique BUSSEREAU visitera le Salon Nautique de Paris lundi 7 décembre 2009, Ministère de l’Écologie, de l’Energie, du Développement durable et de la Mer, 04-12-2009
Une escale à Dakar, BNP Parisbas, 22-12-2009

L’habit ne fait … finalement … pas le moine !

Un CCAC (Costume Cravate Attaché-Case), qui en voyant le soleil radieux, pose son après-midi, pour aller … voler …

… ne peut être foncièrement inintéressant !

Oscar Wilde n°3

Wisdom means to have sufficiently big dreams so as not to lose sight of them while pursuing them.

Oscar Wilde

La Boudeuse 2009 – Un Echo de Dakar.

Alors que le 3 mats devrait s’amarrer au port de Dakar, aujourd’hui, voilà un soupir de la conférence tenue Mercredi 2 Decembre 2009 et animée par Amaury Bironneau :

Dakar, « Escale de cœur » de La Boudeuse, dernier 3-Mâts français, Le soleil Multimedia, 04-12-09

Isabelle Eberhardt – n°1

Nomade j’étais, quand toute petite je rêvais en regardant les routes, nomade je resterai toute ma vie, amoureuse des horizons changeants, des lointains encore inexplorés.

Isabelle Eberhardt, Lettres et Journaliers

Solar Impulse

solar-impulse

L’avion fonctionnant à l’énergie solaire Solar Impulse a décollé aujourd’hui de l’aérodrome militaire de Dübendorf, près de Zurich, pour un premier “bond” de plusieurs centaines de mètres. L’appareil, d’une envergure d’un Airbus A340 (63,40 mètres) mais totalisant seulement le poids d’une voiture (1.600 kg) a fait “un vol de 400 mètres sur une hauteur de 1 mètre”, ont indiqué Bertrand Piccard et André Borschberg.

Un avion solaire vole sur 400 mètres, LeFigaro.fr, 03-12-2009

solar_impulse1

Blog du Solar Impulse

A lira aussi : Tous les billets sur le Solar Impulse.

Bernard Giraudeau n°11

Vivre et aimer ce que l’on vit. Vivre, ce n’est pas espérer demain, c’est être maintenant.

Cher Amour.

Pourquoi personne ne veut comprendre cela … ?
J’ai cette désagréable impression de me battre seule, pour éviter de perdre ce temps si précieux. Comment cesser de le gaspiller, en attente (vaine) de meilleures conditions pour enfin vivre ce qui nous tient à cœur ?

Quand viendra le temps tant attendu,
la passion sera t-elle encore au rendez-vous ?

“Lâcher les freins” qu’il disait … ;)

Nicolas Bouvier – n°3

En route, le mieux c’est de se perdre. Lorsqu’on s’égare, les projets font place aux surprises et c’est alors, mais alors seulement, que le voyage commence.

Nicolas Bouvier

Aventurer sa nuit ….

Ni une histoire d’homme …, ni de rando nocturne, ni de dégât des eaux !
Juste un œil ouvert à 4h du matin …

… et un livre trop passionnant pour se rendormir.

La Boudeuse 2009 – Journal de Bord n°5

Richard Madrange, le Bosco de La Boudeuse, n’en est pas à son premier tour du monde … il en a fait d’autres, à bord de La Jeanne ou du Clémenceau. Ce breton, amoureux de cotre de Carantec, a vécu plusieurs vies et s’est donné les moyens de faire évoluer ses compétences.

Ce voyageur, devenu ingénieur, éclaire les incroyables questions des badauds que nous sommes … comme une réponse à notre curiosité : Journal de Bord n°5, Terre – Océan, 02-12-09

“La discipline, l’organisation des taches ? C’est la mer et le vent qui commandent et le Capitaine en est l’interprète en fonction du navire, de son équipage, et de la mission. (…)
En mer c’est vivre au diapason de l’univers en suivant le mouvement des étoiles et des planètes. (…)
Comme ce sont des professionnels qui connaissent bien leur affaire, le travail est réparti selon les compétences de chacun et les choses se passent en bonne entente mais sans laxisme. (…)
Compte tenu de mon ancienneté à bord
(ndlr: enrôlé dans l’équipage de La Boudeuse en Sept 2006), j’essaye aussi de faire passer auprès des nouveaux embarqués les us et coutumes de La Boudeuse. (…)
La Boudeuse, c’est servir un projet et voyager avec l’esprit de l’aventure sous les
ordres d’un des dernier aventurier .”

Où signe-t-on ??

Qu’en est-il de ce nouvel équipage après la longue descente jusqu’au Sénégal ? Est-t-il conforme à “l’esprit” de cette aventure ? Pas d’ajustements comme ce fût le cas, aux Canaries, en Août 2004 ?
“L’Université Flottante” est probablement d’ores et déjà ouverte ?!

Joseph Kessel

Il y a des gens qui voyagent par métier, par devoir, par plaisir. Et il y a les voyageurs de naissance. (…)
Le voyageur de naissance a besoin de mouvements, d’espace, d’évasions vers des terres toujours plus reculées et des visages toujours plus neufs comme le joueur a besoin du tripot, le savant du laboratoire, l’intoxiqué de la drogue, le sculpteur de la glaise. Entre initiés on se reconnait tout de suite.

L’Ubaye … en Aventure !

aventure ubaye2

Dommage, Capsicum ne pourra pas faire le cadeau de Noël qu’il convoitait !

Transat Jacques Vabre – Parlier et rétrospective.

1876 est arrivé Puerto Limon aujourd’hui à 12 heures 07 minutes et 45 secondes (Heure Locale) soit 19 heures 07 minutes et 45 secondes (Heure Française). Pachi Rivero et Yves Parlier prennent la neuvième place des monocoques avec un temps de course de 19 jours 4 heures 37 minutes et 45 secondes à la vitesse moyenne de 10,26 nœuds. Ils terminent cette Transat Jacques Vabre 2009 3 jours 9 heures 15 minutes et 35 secondes derrière Safran.

1876 neuvième monocoque, 27-11-2009

“On a payé très cher notre descente le long de l’anticyclone. A ce moment-là, nous avons été handicapés par des soucis de trinquette, nous n’avons pas pu descendre assez vite et du coup, nous n’avons pas pu aller accrocher les alizés. Concernant la Transat, j’ai pris beaucoup de plaisir à naviguer avec Pachi, même si nous avons passé beaucoup de temps à bricoler. Ces bateaux de nouvelle génération sont vraiment différents de mon ancien “Aquitaine Innovations”. ils sont moins vivants, plus puissants, accélèrent moins vite. Mais, les vitesses moyennes sont beaucoup plus élevées, l’accastillage est vraiment performant, ce sont de belles machines… Une chose est sûre, je suis content d’avoir fait cette course, c’était une belle bagarre.”

Les commentaires d’Yves Parlier, 27-11-2009

Transat Jaques Vabre 2009 en 11 min 55

Extrait de Conversation n°5 : Quelle chance !

- Bonjour, puis-je parler à Capsicum ?
- C’est moi -même.
- J’ai le plaisir de vous annoncer qu’une place en crèche vient d’être attribuée à Petit Ginkgo !
- J’en suis ravie.
Le dossier a été déposé en Octobre 2006 et Petit Ginkgo aura 3 ans en Février 2010.
- (…)
- Depuis nous avons mis en place d’autres solutions ! :)
- Euh … je vois …

Décembre 2009

La Boudeuse 2009 – Au large de la Mauritanie

Voilà un mail de l’Agence de Presse Sénégalaise dans ma boite qui annonce, dans un communiqué datant d’hier, qu’une conférence de presse, ayant pour thème La Boudeuse, devait se tenir ce mercredi 2 Décembre 2009 à 11 heures dans la salle de cinéma de l’Institut français Léopold Sédar Senghor à Dakar.

Amaury Bironneau référent de La Boudeuse.
Ah ! Voilà le fameux administrateur du bord prêt à embarquer.

Le communiqué est quelque peu confus : Il est question d’une visite du 3 mats (virtuelle peut-être) à l’occasion de cette conférence. Or La Boudeuse n’a pas encore dépassé Nouakchott (Mauritanie), d’après la toute dernière mise à jour de Terre – Océan.

La Boudeuse 02-12-09

L’arrivée à Dakar est supposée pour Vendredi 4 Décembre.