Tangible perspective …

Il y a une semaine, Capsicum discutait à propos des enfants précoces, soupçonnant Petit Ginkgo d’être capable de quelques accomplissements inhabituels pour son âge. L’interlocuteur rétorqua que c’était loin d’être étonnant vues les facilités que présentait sa mère, enfant.

Un vieux souvenir traversa alors l’esprit de Capsicum …
Le soir venu, après avoir repoussé les limites du coucher, Capsicum se retrouva dans sa chambre sombre, n’ayant pour seule source de lumière que l’encadrement de la porte entrouverte.

Quel ne fut pas son étonnement quand elle réalisa que bien que le chambranle restait droit, la ligne haute de la porte fuyait en oblique alors que la forme originale de cette porte était bien la même que celle de son encadrement.
Une vraie révélation pour cette enfant …

… qui ne dessina jamais plus de la même façon !

Bien des années plus tard, elle mit un nom sur sa découverte : La Perspective

… le dessin technique ne fut jamais un obstacle pour son œil de Fille ! ;)

Petits Bonheurs – n°40

Au matin ensoleillé, en route pour une grande journée, chanter à tue-tête Chanteur de Jazz (Michel Sardou) avec Petit Ginkgo !

Bonne humeur assurée …

J’ai comme l’impression de traverser une période … années 80 !

Petits Bonheurs

L’Oiseau Blanc 2010 – Plan de Mission

Bernard Decré annonce par Le programme de recherches 2010, qu’il prépare sa visite d’Avril 2010 outre-atlantique, à bord du Fulmar, pour synchroniser les préparatifs de la prochaine expédition sous-marine de recherche de L’Oiseau Blanc (l’avion de Nungesser et Coli) et du Ravenel (Chalutier de Saint Pierre ayant sombré en janvier 1962 avec 15 marins à bord).
Le porte-hélicoptère, La Jeanne d’Arc, qui poursuit en ce moment sa dernière campagne, prêtera main forte à l’équipe de recherche.
*
Précédemment : L’oiseau Blanc 2009 – Les témoignages de l’époque …

La Boudeuse 2010 – 15 jours d’exploration …

Les 15 prochains jours promettent de bien porter le titre de voyage d’exploration … pour La Boudeuse : Début de l’expédition « Ouanary-Béhague » aux frontières du Brésil.

“Des reconnaissances aériennes de toute la zone de la pointe Béhague à l’ouest de l’estuaire de l’Oyapock ont été effectuées pour compléter les reconnaissances terrestres effectuées sur la rivière Ouanary au sud de ce territoire. Ces reconnaissances ont justifiées la décision de retourner dans cette région, aux frontières du Brésil pour y développer une mission beaucoup plus vaste. Le navire et ses 24 membres d’équipage actuels ont donc rapidement repris la mer. Au cours des deux semaines à venir, La Boudeuse servira de « bateau-mère » aux cinq canots qui seront utilisés pour les expéditions dans cette région, l’une des moins connues de Guyane dans le domaine de la science.”

Patrice Franceschi

Mangrove littorale, Pointe Béhague en Guyane

Ils exploreront la côte de la pointe Béhague (étude maritime / paysager / entomologique / botanique), la montagne des « trois pitons » au sud de la pointe Béhague, le marais situé au nord des “trois pitons”. Pendant ce temps deux équipes approcheront les chercheurs d’or brésiliens clandestins. Puis retour à Kourou pour le prochain lancement d’Ariane 5 le 24 Mars 2010.

Qui part rencontrer les orpailleurs ?

Comment se fait-on accepter auprès de groupes se cachant des autorités françaises ?

Précédemment : La Boudeuse 2010 – Intermission n°2

***************

Cap vers l’aventure à bord de la Boudeuse, voyages.liberation.fr, 15-02-2010

Chambre Verte …

Magnifique !!

Vendredi … Jour de crèche !!

Lundi, Mardi, Mercredi, Jeudi à 7h53 :
- Petit Ginkgo, nous sommes en retard pour aller chez Nanou, dépêche toi !
- Attends, je veux la voiture rouge … oh, non la blanche.
- Je m’en vais Petit Ginkgo !

Vendredi à 7h31 :
- Maman, on s’habille et on va à la crèche ?
- Oui.
- Maman, dépêche toi on est en retard !
- Mais tu n’as même pas de chaussures … !!

Comme un certain plaisir dans l’air …
Petit Ginkgo, 3 ans et 1 mois

Encore un lien Montessori – Pikler (Loczy)

“Si tous les enfants étaient passés entre vos mains, ils n’auraient plus besoin de moi.”

Sigmund Freud à Maria Montessori.

Patricia Spinelli (directrice de l’Institut Supérieur Maria Montessori à Paris) et Karen Benchetrit (journaliste) signent l’ouvrage Un autre regard sur l’enfant préfacé par Bernard Golse, pédopsychiatre-psychanalyste, président de l’Association Pikler-Loczy – France.

Pikler – Montessori en toute logique !

La Boudeuse 2010 – Intermission n°2

Terre – Océan illustre le Journal de Bord n°10 de Juan Montoya par un dossier photos contant la dernière expédition sur le massif Lucifer :
Mission Guyane, ichtyologie dans le massif Lucifer; (c) La Boudeuse / F. Lammens

De la reconnaissance en hélicoptère permettant à Thomas Guéry (Chef opérateur) de faire de belles images aériennes aux études sur le terrain de Romain Garrouste (Entomologiste) et Juan Montoya (Ichtyologue), en passant par l’orientation topographique et le campement gérés par Gérald Musereau (Lieutenant Mécanicien et chef d’expédition), François Lammens nous fait partager le quotidien de cette expédition dont La Boudeuse semble très fière. Manque juste les filles … Tamara Fischer et Nathalie Franceschi !!

L’humidité ambiante est immanquable !

Alors que les 4 premiers “Jeunes BNP” sont revenus en France et que 4 autres membres de l’équipage ont quitté le bord, la deuxième équipe de Jeune est arrivée.

Position au 4 Mars 2010 (Marque verte)

Le 4 mars 2010, Blaise Bodin exposait ses premières impressions avec un ton assuré, souriant et curieux  :

“Ca y est on y est ! Dépaysement assuré, il fait chaud et il y a des cocotiers. Pour l’instant on est restés à la base navale. On se baigne dans l’embouchure du Mahury et on va à Cayenne en stop avec du zouk à fond dans la voiture, fenêtres grandes ouvertes, et des collines rouges couvertes d’une jungle épaisse qui défi…lent sous nos yeux ébahis de “métros”.

Cayenne, sa “place des palmistes”, son musée des cultures guyanaises (3 salles minuscules et beaucoup de moustiques) et son ambiance “tropicalisée”, comme ils disent ici.

Les scientifiques sont revenus aujourd’hui et on devrait partir pour l’Oyapock demain (05-03-2010). J’ai hâte de naviguer, et de monter en haut du mât avec de la houle cette fois !”

Capsicum sent qu’il va être passionnant
s’il continue à “émettre” depuis La Boudeuse !!

Précédemment : La Boudeuse 2010 – Journal d’un “Mousse” n°4

Gil et le Dalaï Lama …

J’ai souvent le genre d’intuition dont parle Gil … dans Les signes jusqu’au DELAI LAMA. Un parapentiste suivant un teaching du Dalaï Lama, quelle expérience !

Il y a des périodes où l’on est plus perméable aux signes.
D’évidences en évidences, le chemin s’ouvre de façon fascinante, nous conduisant vers l’étape suivante. A nous, ensuite de saisir la chance qui s’offre parfois, pour aller plus loin.
La mienne m’a déjà conduite vers de bonnes surprises …

Mais une évidence me hante depuis une année … sans se concrétiser d’une manière ou d’une autre …

… cependant elle me rend parfois un peu de l’attention que je lui porte
… alors je continue !

La Boudeuse 2010 – Journal d’un “Mousse” n°4

Nous étions impatients de poursuivre la lecture des aventures d’Anatole Douaud … Voilà qui est fait !

Richard Descoings publie La Boudeuse, quatrième et dernier épisode.

Capsicum a comme l’impression que c’est alors que le jeune homme a commencé à s’adapter à cette nouvelle vie que le départ approche …  C’est si court 2 semaines pour appréhender toutes les finesses d’un tel voyage !

Ses approches scientifiques sont plus précises, la vie du bord est plus détaillée et il souligne toute la richesse des échanges humains.

Heureux Mousse !

Pendant ce temps, en métropole, Côte d’Or Magasine n°100 met à l’honneur les principes éco-humanistes de Patrice Franceschi, rencontré durant son aller-retour en France, courant Janvier 2010 :

“Nous n’avons qu’une seule vie, alors je veux la multiplier dans la durée, mener plusieurs vies en une seule.”

Patrice Franceschi

“Ni diaboliser l’homme, ni sacraliser la nature” pas de problème … mais “l’homme doit se rendre maitre et possesseur de la nature”… Même au sens de Descartes, voilà bien (pour la première fois) une affirmation qui ne retient pas l’adhésion de Capsicum.

Cependant, il est clair que l’on ne pourra faire cohabiter l’écologie avec les hommes qu’en leur donnant des moyens de subsistance mieux pensés.

Précédemment : La Boudeuse 2010 – L’oeil de Jody Amiet

****************

La Boudeuse, quatrième et dernier épisode, Le Blog de Richard Descoings, 04-03-2010
Patrice Franceschi “Explorateur-Humaniste de notre Terre”
, Côte d’Or Magasine n°100 p26-27, Mars 2010
De “l’écoblanchiment” sans complexe, dijon-ecolo.info, 03-03-2010

Il y a un siècle … La Belle Epoque !

Ne vous est-il jamais arrivé de rêver à
une période de l’histoire que vous auriez aimé vivre ?

Capsicum a un faible pour celle qu’on appelle “La Belle Epoque” entre la grande dépression économique qui prit fin en 1896 et le début de la Première Guerre Mondiale en 1914 …

Maison de Victor Horta (Belgique)

Alors que les hommes portent la moustache, l’époque est empreinte d’insouciance, d’expansion, de voyages (au temps de l’Orient Express …). La foi en le progrès lui confère “le juste ce qu’il faut”, améliorant la vie de toutes les couches de la société sans encore hypothéquer l’avenir des futures générations …

Read more »

Emmi Pikler et sa pédagogie Loczy

Emmi Pikler est un médecin hongrois, née à Vienne en 1902. Elle s’intéresse très tôt au développement du nourrisson et consacrera sa carrière aux jeunes enfants.

“Il est essentiel que l’enfant se découvre autant que possible. Si nous l’aidons à résoudre tous les problèmes, nous lui volons le plus important : son développement mental.”

Emmi Pickler

Le sujet passionne quelques lecteurs de Pédagogie Loczy … un sentiment de Déjà-Vu !, alors approfondissons :

 

En 1946, E. Pikler se voit confier par le gouvernement hongrois la direction d’une pouponnière pour accueillir les enfants orphelins et abandonnés suite à la guerre. L’Institution qui accueille les enfants de la naissance à 3 ans, se situe au n° 3 de la rue Lóczy, sur la colline des Roses, à Budapest …

Emmi Pikler y mettra en place une prise en charge de l’enfant, très novatrice pour l’époque et continuera ses études en observant les enfants qui grandirons à l’institution, appelé «Institut Pikler (Lóczy)» en ???.

A cette époque déjà, Emmi Pikler était persuadée que l’enfant se déplaçant librement, sans restriction, est plus prudent et apprend mieux à tomber sans risque, tandis que l’enfant exagérément protégé et dont les mouvements sont limités, est plus facilement en danger, faute d’avoir expérimenté ses propres capacités et leurs limites.

Votre Capsicum adhère, du moment que l’environnement est sécurisé.

Myriam David, dans “Journée d’étude du 13/12/03″, Bébé vécu, Bébé connu (introduction du Dr Myriam David) rappelle brièvement quatre points concernant les principales découvertes d’Emmi Pikler :

Read more »

Brin de soleil

Cette odeur de soleil frais couplé aux cris des mouettes (bien que l’on soit à  distance de la mer) réveille des souvenirs de “base de mer” au printemps …

L’envie d’enfiler une combard et de jouer en solo avec les vagues sur un bon vieux Laser Standard remonte violemment !

Sophie de Turckheim, Vice-Championne du Monde 2009. Photo © Gilles Martin-Raget

Le sourire se réveille … L’hibernation prendrait-elle fin ?

La Boudeuse 2010 – L’oeil de Jody Amiet

Jody Amiet photographie La Boudeuse depuis le mois de février 2010 … pour l’AFP !

A commencer par le capitaine le nez sur la carte et les vigies sur le beaupré alors que le navire se déplace sur le Saint Laurent du Maroni, le 05 fev 2010.

Puis à bord du navire, le 9 fev 2010, le photographe croque les travaux de Nathalie Franceschi et Jean-François Buoncristiani relevant des échantillons, prélevés dans le Maroni.

Enfin 13 vues extérieures du bateau sur l’Oyapock, prise le 26 fev 2010, dans cet écrin de végétation luxuriante dont parlait Anatole Douaud.

Passionnantes ces images du travail scientifique.

Précédemment : La Boudeuse 2010 – Journal d’un “Mousse” n°3

***********

AFP, dossier La Boudeuse

Albert Camus – n°7

Ce n’est pas la révolte en elle-même qui est noble, mais ce qu’elle exige.

L’Homme révolté, Albert Camus

Bernard Giraudeau – Dialogues

Alors à la recherche d’un film de François Ozon à me mettre sous la dent : Gouttes d’eau sur pierres brûlantes,

voilà que je découvre Bernard Giraudeau parlant de Cher Amour, à la librairie Dialogues de Brest, le 28 juin 2009.

“Arriver à vivre dans le dés-espoir heureux (…) Le bonheur, c’est arriver à la distanciation dans le présent.

Bernard Giraudeau

Un peu trop Brechtien pour moi …

La Boudeuse 2010 – Journal d’un “Mousse” n°3

Alors qu’Anatole Douaud a probablement du quitter le bord de La Boudeuse, à ce jour, Richard Descoings continue à nous faire partager le journal du jeune homme dans Le retour de la Boudeuse, épisode 3.

Le lyrisme d’Anatole contraste avec l’approche factuelle de Terre-Océan. Du 18 au 22 janvier 2010, il décrit les travaux sur l’îlet de la Mère, les temps morts au quai de la Base Navale à Cayenne et l’omniprésence de la forêt vierge au mouillage sur le fleuve Oyapock. Son esprit vagabonde avec telle nonchalance, que la moiteur de l’air est palpable.

Qu’en est-il des échanges avec l’équipage et de la vie à bord ?

Le site concours “Vivez une incroyable aventure à bord du 3 mâts La Boudeuse” annonce sa 2ème équipe de gagnants, en partance pour le 10 Mars 2010 :
- Etienne Gernez, ingénieur en hydrodynamique.
- Amandine Cami
- Oriol Font Casaseca, étudiant en sciences de l’environnement en 2007
- Xavier d’Aumale, étudiant à Sciences Po Paris au sein du Master Finance & Stratégie, président 2009 du club finance Paris.

Avec un peu de chance, Richard Descoings nous transmettra les commentaires de Xavier d’Aumale, encore une recrue issue de Sciences Po …

Précédemment : La Boudeuse 2010 – Journal de Bord n°10

Venus Beauté …

Une réflexion mitigée me prend face à cette jolie esthéticienne …

Admirative de sa sophistication, je loue sa constance à être parfaite en toute situation … le genre de femme qui met en exergue la féminité. (Cf Théorie du talon aiguille).
D’un autre coté, j’ai du mal à comprendre que l’on puisse allouer autant de temps au soin de son apparence … et autant d’énergie à maintenir cette perfection plâtrée, tout le jour durant.

Un brin caméléon, il m’est arrivé de jouer avec cette apparence pour quelques moments choisis ou décisifs. C’est comme revêtir un costume, au plaisir de devenir une femme de pouvoir, sensuelle ou fatale. Là où le bât blesse, c’est quand l’exigence professionnelle pousse à incarner cette icône au quotidien.

Le registre instinctif de votre Capsicum se positionne sur un naturel légèrement agrémenté dont l’objectif est juste de mettre en valeur le regard ou de faire disparaître quelques imperfections juvéniles. Pourquoi perdre ce temps si précieux à maquiller un visage qui n’aime que les embruns (le fond de teinte étant particulièrement étouffant) ou à discipliner des cheveux qui n’attendent que la brise de pente ?

Mais l’ingrédient qui fait la « beauté » des 20 ans tend à manquer au fur et à mesure des années …
C’est là où l’homme porte en étendard une certaine supériorité : Alors que la femme perd en jeunesse, l’homme gagne en charme. L’injuste loi de la nature … enfin jusqu’à … 5? ans !!

La femme se farde-t-elle donc pour linéariser l’échelle du temps ?

Cela n’empêche pas votre Capsicum, allongée sur la table chauffante, de profiter d’un massage aux sons de la forêt et à la lueur de la flamme.
Moment inspiré et délicieux cadeau.

Cette parfaite esthéticienne a sans nul doute plus de 10 doigts !

La Boudeuse 2010 – Journal de Bord n°10

Retrouvez Juan Montoya, ichtyologue sur La Boudeuse, qui nous conte dans le Journal de Bord n°10 la mission Lucifer que lui et son équipe ont menée dans la Réserve Biologique de Lucifer Dékou Dékou.

La topographie du terrain étant plutôt accidenté, il n’a pas été simple de monter tout le matériel nécessaire aux études et de pêcher dans les petites criques s’écoulant sur les deux versants du massif, pour une meilleure connaissance de la répartition des espèces.

Ils ont fait des rencontres passionnantes !

Sortait le 21 février 2010, un clip pour la protection des océans utilisant pour étendard le refrain d’une vieille chanson d’Antoine “Touchez pas à la mer”. Patrice Franceschi s’associe à la démarche en y faisant une apparition chantonnante, de son bateau.

Précédemment : La Boudeuse 2010 – Journal d’un “Mousse” n°2

****************

Journal de bord N° 010, Terre-Océan, 28-02-2010

Un fâmeux trois-mâts, La Voix du Nord, 26-02-2010
La région de A à Z, Lille, La Voix du Nord, 26-02-2010
Touchez pas à la mer – 89 célébrités ont dit “OUI”, http://protectouroceans.org

Tablettes Rugueuses

Ayant à l’esprit que nous affinons tous les sens de l’enfant en vie sensorielle, nous nous interessons au toucher !

Découper du MDF 5mm, faire des plaquettes de 6X9 cm et coller différents grades de papier de verre par paire sur les plaquettes. Résultats 6 paires de plaquettes.

Petit Ginkgo, m’ayant vu les fabriquer, était particulièrement impatient de faire cette activité. Si impatient que lorsque je lui ai dit que l’activité se faisait avec un bandeau sur les yeux, il était encore plus excité, contrairement à beaucoup d’enfants de sa génération.

Et c’est parti ! Tout d’abord avec les 3 paires les plus différentes … puis sachant que j’en avais d’autres à disposition Petit Ginkgo les réclama et les associa en paire.

L’activité Montessori eu tellement de succès qu’il demanda à son père de le faire à son tour ! Le plus doué ne fût pas celui qu’on croit …

La victoire ne sera remportée
que s’il reprend bientôt ces plaquettes rugueuses …

Puis, une heure plus tard, l’état de grace débute !

Durant près d’1h30, il enchaina la boite de couleur n°2, les versés à la cuillère, les versés des petites graines, le cube du trinôme, les formes à dessin (pendant près de 40 min) avec un peu de découpage !!

Miracle de la TV … même sur Arte !!

Hier 397 ou 743 visites, selon le plugin statistique …

Moralité : Tim Cope est plus populaire qu’Alexandra David-Néel !!!

Mot d’Enfant … n°18 : Douce musique … du Sud

- Maman, je veux m-a-nnn-ger !
- Tu veux quoi ???
- Je veux m-a-nnn-ger !
- Attends, je vais chercher mon dictionnaire Français – Provençal. ;)

Petit Ginkgo, 3 ans et …
1 semaine de vacances chez Papy !

Sofia Petrovna Svetchina

Les voyages sont la partie frivole de la vie des gens sérieux, et la partie sérieuse des gens frivolent.

Voyage intérieur – n°3

Si votre Capsicum était doté du talent de Boulet, elle dessinerait une mini-BD comme suit, sous le titre “Changement d’Etat” :

Image 1 : Une nana bien sous tout rapport est confortablement installée dans le fauteuil inclinable du cabinet de son psychothérapeute, assis à l’écouter à son bureau.
“- A ce moment là, il est apparu que bla, bla bla …”

Image 2 : Le thérapeute crayonnant sur sa feuille lui pose une question
“- Oui, mais vous dans tout ça, vous pensez avoir fait les bons choix ?”

La silhouette de la nana dans son fauteuil est identique à l’image 1 mais ses pieds semblent empruntés à un tricératops.

Image 3 : Un monstre préhistorique, genre Raclette Mutante (aux pieds de tricératops) est confortablement installé dans le fauteuil inclinable du cabinet.
“- Je me suis rendu compte que tout menait toujours au même sujet et bla bla bla bla …”
Le psychologue un rien effrayé, les yeux exorbités, regarde le monstre et poursuit
“- Et comment ressentez vous la situation ?”

Image 4 : Le monstre est littéralement en cours de liquéfaction, formant une flaque au pied du fauteuil inclinable, sous le regard blasé mais fière du psy.
“- Disons, que je suis légèrement attristée de bla bla bla …”

Image 5 : Au seuil de la porte, le psy souriant sert la main de la nana très distinguée, qui a repris forme humaine. Elle porte un mouchoir à son œil déconfit, alors que le psy lui dit :
“- C’était une très bonne séance, aujourd’hui ! On se revoit dans 15 jours ?”

En légende :
“Le patient d’une psychothérapie n’a pas plus de problème que les autres  ;)
mais lui est probablement sur le chemin qui mène aux solutions !!”

A lire aussi : Voyage Intérieur

 

Mot d’Enfant … n°17 – Révélation de l’invisible

- Maman !! Les nuages bougent ?!?!
- C’est le vent qui les pousse, comme il fait bouger les drapeaux à la fenêtre …

Continue à regarder le ciel, mon Petit Ginkgo (3 ans et presque 1 mois).