Le Maitre du Kompress – Super Star !

Les américains raffolent du Frenchy à en croire “TransAtlantic” Helicopter Flight to Oshkosh from France

Le premier ours brun de Matthieu de Quillacq … Petit à petit nous aurons tous les détails.

Le CH-7 Kompress a l’avantage de pouvoir se poser partout … particulièrement dans les stations service pour faire le plein !

Capsicum ne se lasse pas d’écouter le passionné …
et son anglais !!

Précédemment : De Barcelonette (F) à Oshkosh (USA) à bord du Kompress CH-7

******************

From France With Love-And A Homebuilt Helo, aero-news.net, 30-07-2010

La Boudeuse 2010 – Traversée retour …

Toujours à l’affut … mais bien peu de nouvelles parviennent aux culs de plomb.

La belle a larguée les amarres le 18 juillet 2010 pour l’Atlantique Nord mais comment se passe la traversée ? Quelle est sa position ? Quelle météo ? Quel équipage ?

Que la mer soit bonne !

Madame T au centre de tous les interets …

Tous les regards se sont tournés vers Tohra Mahdavi depuis que le public a découvert cette “nuque déliée, [cette] femme comme [une] gerbe”, sans connaitre “le secret des graines dans les épis” !

Pour preuve, ces 1400 mots clefs portant le patronyme de Madame T, recherchés par les internautes qui aboutissent sur Là où je t’emmènerai …, depuis 12 jours.

Les journalistes aussi s’intéressent à elle, si on en juge par l’article de Paris-Match, Bernard Giraudeau et Tohra, l’amour jusqu’au bout, sorti aujourd’hui.

Capsicum pour sa part est partagée entre “une paix royale” pour cette femme qui ne s’est jamais mise sur le devant de la scène et “un hommage respectueux et bien veillant”.

Nous ne savons rien.

Précédemment : Le dernier voyage … de Giraudeau

Liberté payée … encore.

Avoir des vacances – contre toute attente – et ne pas savoir quoi en faire !!

C’est le monde à l’envers.

N’importe qui n°10 – Gymnastique Olympique


par Rémi Gaillard
Nimportequi.com

Tout s’apprend … même la loi !

Les écoles (comme celle qui a diplômé Capsicum) ont l’avantage d’enseigner +/- comment trouver un emploi … mais pas comment démissionner dans les règles de l’art ou faire valoir ses droits lors d’un licenciement.

Capsicum ne regrette pas d’avoir un certain gout pour les textes, ayant pour seul but de faire valoir ce que de droit … ou au moins de « discuter » en connaissance de cause !

La Loi (statue de Sanson) – Palais de Justice – Amiens

Depuis l’enfance, les parents apportent quelques astuces tels les tournures de phrases, les Recommandés AR sans enveloppe, etc … si on y prête attention.

Et puis, il y a Internet qui permet un accès sans borne aux conventions de toutes sortes ou aux multiples codes. (Au hasard … celui du travail !)

Depuis longtemps, Légifrance est une mine d’or, mettant à jour les textes, les jurisprudences, etc, une délectation pour celui qui aime les tournures de phrase alambiquées, un magasin de bonbons pour le friand  de Droit !

Mais personne ne peut être spécialiste dans tous les domaines.
Il arrive toujours un moment où l’on se fait couillonner par excès de confiance, par ignorance, par interprétation ou par bêtise. (Espérons ne pas en arriver à cette extrémité, pour ce qui nous concerne actuellement !)

C’est alors qu’il faut savoir bien s’entourer
et avoir la bourse pleine …

PS : Il faut juste garder son calme quand la Poste perd votre AR …

Net Toxico

Il y a 10 jours sortait une étude conduite par des étudiants australiens (Monash University … ah que de souvenirs !) concernant la dépendance à Internet et aux jeux de hasard.

Ce ne sont pas tant les résultats qui m’intriguent que le fait de qualifier d’ “addict” un utilisateur passant plus de 11 heures par semaine sur internet.

Rendez-vous compte, 1h30 par jour … c’est juste un minimum pour Capsicum !

Le temps passé à écrire pour un blog, hors connexion, compte-il ?
Parce que là, ça explose tout !

Tant que Capsicum ne garde pas jalousement la souris quand Petit Ginkgo lui demande de jouer à Poisson Rouge ou à Choo Choo Games, nous estimerons que la dépendance n’est pas aggravée !

Plus que la durée, c’est la fréquence qui importe … la possibilité de se connecter quotidiennement.

Mais bon … taisons le fait que Capsicum était à deux doigts de craquer pour un smartphone, il y a quelques semaines !
Avoir en poche une connexion internet à tout moment, en tout lieu …

Une bataille intérieure fait rage !

Commonalities in the Psychological Factors Associated with Problem Gambling and Internet Dependence

Le feu sacré …. mais lequel ?

Créer sa liberté certes mais pour en faire quelque chose … comme un essai à transformer.
Créer sa liberté mais en pétrissant cet matière première, en tracer une esquisse.
Créer sa liberté, mais ne pas céder à la friche …

Il va donc falloir se bouger et choisir parmi tous les chemins !

De Barcelonette (F) à Oshkosh (USA) à bord du Kompress CH-7

Quelle nouvelle !

Matthieu de Quillacq a réalisé, en solo, un périple de l’Ubaye au Winsconsin en passant par le Goenland, grâce à son hélicoptère ultra léger.

“I hope that my trip will help other people realize
that they can fulfill their dreams.”

Capsicum se souvient encore des fins d’après midi à discuter du Tour du Bord du Monde dans l’atelier tout de bois, comptant 4 Kompress à différentes étapes d’assemblage.

“Demander, c’est risquer un refus …”

Rattrapé par les affres de la paperasserie américaine, Matthieu a donné une conférence de presse devant une centaine de journaliste, ce vendredi 23 juillet 2010.

Espérons que cela débloque la situation …

Excellent Voyage à toi qui m’a appris, de façon indélébile ;) , à être parfaitement responsable de ma propre sécurité.
L’exemple incontournable d’un homme qui exerce concrètement sa liberté intellectuelle.

Voilà un formidable galop d’essai pour le TBM !
Tellement envie de voir tes toujours magnifiques images …

Le Maître du Kompress & Charlie boucleront peut-être le parcours en revenant par la Russie !

Résumé des étapes :

Parti Dimanche 11 juillet 2010 de Barcelonnette (Alpes de Haute Provence – France) pour un Tour du Monde, Matthieu de Quillacq vient de se poser à Oshkosh (Wisconsin – Etats-Unis) pour participer au plus grand Rassemblement Mondial de l’Aviation Motorisée !, http://kompress.fr, Juillet 2010

“Tous les ans, Oshkhosh, petite ville du Wisconsin dans le Midwest Américain, reçoit le plus grand Rassemblement Mondial de l’Aviation Motorisée.

La fête est organisée par l’EAA, Experimental Aircraft Association, depuis plus de 50 ans et commence le 26 juillet cette année.

Matthieu De Quillacq a rendez-vous cette année pour y présenter son Kompress Charlie et s’y est rendu en volant !

Avec un réservoir supplémentaire de 168 l, Matthieu a pris le départ dimanche 11 juillet à 05h47 heure locale, de Barcelonnette (Alpes de Haute Provence – France)

Après une étape à Berck dans le nord de la France, il a traversé la Manche depuis le Cap Gris-Nez et s’est arrêté à Lashenden en Angleterre. Puis il est reparti le jour même jusqu’à l’aéroport de Wick en Ecosse.

Lundi 12 juillet, Matthieu est reparti de Wick pour l’Islande, via les îles Feroe.

Mardi 13 juillet, traversée depuis le nord de l’Islande jusqu’à la côte sud-est du Groënland puis arrêt à l’aéroport de Kulusuk à environ 580 km au sud-ouest de son point d’entrée. Des baleines, et du froid….

Matthieu de Quillacq, escale en Island, 13 juillet 2010

Mercredi 14 juillet, Matthieu tente de traverser directement le plateau du Groënland de Kulusuk vers Holsteinborg Sisimiut sur la côte ouest. Mais il doit faire 1/2 tour en raison de la météorologie. Revenu à Kulusuk, il descend alors vers l’aéroport de Narsarsuaq, à la pointe sud du Groënland.

Le lendemain, jeudi 15, il remonte donc jusqu’à Holsteinborg Sisimiut en suivant la côte ouest.

Vendredi 16 : traversée du Détroit de Davis vers la Terre de Baffin. Matthieu se pose après presque 1500 km de vol à l’aéroport de Kangiqsujuaq, proche d’un village Inuit.

Une “branche” de 14h non-stop ! (ndlr)


Samedi 17 et Dimanche 18 : traversée du Canada jusqu’à l’aéroport de Sault Sainte Marie.

Arrivée lundi 19 juillet à Oshkosh (Wisconsin Etats-Unis) !”


************

Frenchman Crosses the Atlantic in a Homebuilt Helicopter, http://www.airventure.org, juill 2010

Un barjot du ciel a rallié le Wisconsin depuis Barcelonnette. Sans papiers et presque sans vêtement. Cocorico !, www.bakchich.info, 23-07-2010

France to Oshkosh in Homebuilt Helicopter, www.eaavideo.org, 24-07-2010

Matthieu and his CH7 Kompress Charlie Helicopter, from France to Oshkosh USA, www.121five.com, juil 2010

It’s just being one with Nature …

Flying with Vultures – Path into the Future from African Renaissance Productions

Thanks Lolo !

Facétieuse inspiration

Impossible d’écrire autre chose depuis une semaine.

Capsicum en est la première étonnée.

Le dernier voyage … de Giraudeau

… Hommage intime à Bernard Giraudeau,
cet après midi en l’église Saint-Eustache, à Paris.


Tohra Chalandon-Mahdavi, Gaël et Sara Giraudeau,
venus avec une casquette et un bachi
entre leurs mains.

“Ne pleurez pas en pensant à moi. Soyez reconnaissants pour les belles années vécues ensemble. Je ne suis pas loin, juste de l’autre côté du chemin”.

Prière amérindienne dite par Anny Duperey

“La famille a choisi un simple hommage et non une messe. Bernard Giraudeau que j’ai accompagné ces deux dernières années, avait une démarche spirituelle mais non confessionnelle”

Père Gilles Masson.

Bonne Route …

Précédemment : Madame T sort de l’ombre …

******************

Les proches du comédien lui ont rendu un dernier hommage, vendredi après-midi, en l’église Saint-Eustache, RTL, 23-07-2010

RTL, Marine Machefer, 23 juil. 2010

Derniers applaudissements et honneurs militaires pour Bernard Giraudeau, AFP, 23-07-2010

Jean-René Huguenin

Le malheur de bien des êtres, ce n’est pas de n’avoir plus rien à boire, c’est de n’avoir plus soif.

Jean-René Huguenin

Traversée en abyme

Réfugiée dans l’antre bâbord, le ronronnement du moteur enveloppe mon esprit de quiétude, dans une solitude toute relative.

A cet instant qui peut penser qu’un autre voyage débute sous le séant des voileux sur le pont ; un voyage intimiste, encore maladroit, tentant une exploration passionnante.

Guidée par la voix chaude, au grain familier et au timbre coloré, la méditation apaise le bouillonnement de mon cerveau, à la seule condition de se plier à un exercice de tous les instants – exclure toute pensée parasite.

Pas toujours simple de se laisser porter par le présent.

Bercée par le roulis, un sentiment fou de protection se diffuse au cœur de cette matrice de fibre de verre et de résine. Malgré la mince épaisseur du composite séparant la cabine de l’écoulement de l’eau méditerranéenne, le milieu se dissipe.


Juin 2010

Quand la voix bienveillante me re-dépose sur ma couchette, calée contre la paroi tribord par la gite, la mécanique s’est tue et le tangage s’est installé.
Le Dufour 405 fait route toutes voiles dehors.

Il est temps de se frotter aux éléments.

Albert Camus – n°9

Nous vivons avec des idées qui, si nous les éprouvions vraiment, devraient bouleverser toute notre vie.

Albert Camus

Albert Camus – n°2 – Comme quoi, elle me tient vraiment à cœur cette citation !

Madame T sort de l’ombre …

… et exprime tout son amour pour Bernard Giraudeau.

“Bernard est le grand amour de ma vie et les quinze ans que nous avons partagés ont été quinze ans de bonheur. Avec lui, je ne me suis jamais ennuyée, ne fût-ce qu’une seconde. Bernard était curieux de tous et de tout, ouvert à tout ce que la vie lui proposait. Il ne s’est jamais laissé enfermé dans une image. Il était tout le temps en questionnement.

Bernard menait quatre vies en une, et quand il a pris conscience de son cancer, il s’est résolu à n’en mener plus qu’une. Dès lors, il a réfléchi sur le sens de sa vie. Il a décidé de se recentrer sur l’essentiel : sa famille, ses amis et l’acceptation de sa maladie. En définitive, il a, plus que jamais,  choisi de s’ouvrir aux autres et d’être à leur écoute. (…)

Tohra Chalandon-Mahdavi et Bernard Giraudeau par Angeli

Il a mené un voyage à l’intérieur de la maladie jusqu’à la mort, dont il a livré un témoignage d’écrivain. Il a mis sa notoriété au service de la maladie. Il a œuvré au sein de La Maison du Cancer animée par Anne-Laurence Fitère, et a participé sans relâche à de nombreux colloques, il est le parrain de plusieurs associations. Il voulait que le patient comprenne qu’il est acteur de sa propre guérison. Au-delà du traitement classique indispensable, le malade peut aussi s’ouvrir à d’autres thérapies complémentaires susceptibles de soulager son état. Ne plus seulement subir, mais agir et questionner. (…)

Bernard vivait avec sa maladie depuis dix ans. Il vivait chaque année, puis chaque jour comme un cadeau. Il est parti en paix, car il a eu le temps de se préparer à son “grand voyage”. Ses enfants l’ont comblé et Bernard était serein de les savoir bien ancrés dans leur vie d’adulte. Il s’est endormi dans nos bras à tous les trois. Il a été entouré de beaucoup, beaucoup d’amour.

Sa mort est très violente. Mais je porte en moi tout son amour qui continuera, je le sais, à rayonner. Il m’a offert la plus grande preuve qui soit, en m’écrivant et en me dédiant son dernier livre, Cher Amour.”

Tohra Chalandon-Mahdavi, Paris Match, juillet 2010

Une pensée si chaleureuse pour Gaël, Sara, Tohra et pour un entourage si présent.

Les obsèques auront lieu vendredi à Paris. “Cet hommage se déroule(ra) dans un cadre strictement familial et amical”

Précédemment : Bernard Giraudeau, le solaire … est mort.

Antoine de Saint-Exupéry – n°18

La seule liberté qui ait un sens est exercice de l’esprit.

Antoine de Saint-Exupéry

La Boudeuse 2010 – Chemin retour …

Terre-Océan nous apprenait à midi le Retour de La Boudeuse en France

Quel équipage ? Quel port d’accueil ? Brest ? Pourquoi ne peut-elle pas rester à Fort de France en attendant qu’il se produise le meilleur ou le pire pour fin septembre ?

Des réponses à l’AFP :

Pour Patrice Franceschi, ce départ a aussi une raison technique et pratique dans la mesure où c?est la saison cyclonique aux Antilles. En outre, “il sera beaucoup plus facile de redémarrer la mission de métropole pour des raisons techniques (billets d’avion des scientifiques, l’avitaillement)”, a-t-il ajouté.

Video “La Boudeuse met le cap” sur RFO

La souscription est toujours d’actualité !

N’oubliez pas … Pour soutenir La Boudeuse
Précédemment : La Boudeuse 2010 – C’est arrivé demain !

***************

La Boudeuse revient en France, normandie.france3.fr, 19-07-2010
La Boudeuse a quitté Fort-de-France à destination de Brest, AFP, 16-07-2010
BOUDEUSE. Cap vers de nouvelles aventures, martinique.rfo.fr, 19-07-2010

Révérence aérienne

Il y a des matins où l’on se réveille porté par l’envie de voler avec les anges … de surplomber la terre pour s’élever comme un esprit.

Rien de plus simple.

18 juillet 2010

De là-haut, on prend le recul nécessaire. Le simple souffle du déplacement  qui  frôle mes oreilles porte la pensée vers l’horizon.
La vie est rouge. Elle coule dans les veines, dans mes veines.

L’être est trop insignifiant pour faire attendre la vie, pour la gaspiller.
S’instruire du cheminement de ses semblables, mus par les mêmes élans, apporte des éclaircissements à ses propres questionnements. Ce sont autant de pierres qui m’ont fait grandir et ont permis d’accélérer le parcours.

De mes professeurs insoupçonnés, de leur expérience des mêmes aspirations et fêlures, j’ai appris, ces dernières années, à accepter l’évidence, à bouder l’avidité et la fuite en avant, pour vivre en conscience, pleinement.

La commande enfoncée, enroulant le thermique,  la voile s’élève ; c’est un héritage complexe et ignoré que je considère, attentive à l’instant.

Un autre mentor s’en est allé …

 

Denis Diderot – n°1

(…) Regardez-y de près, et vous verrez que le mot liberté est un mot vide de sens ; qu’il n’y a point et qu’il ne peut y avoir d’êtres libres ; que nous ne sommes que ce qui convient à l’ordre général, à l’organisation, à l’éducation et à la chaîne des événements.

Voilà ce qui dispose de nous invinciblement. On ne conçoit non plus qu’un être agisse sans motif, qu’un des bras d’une balance agisse sans l’action d’un poids, et le motif nous est toujours extérieur, étranger, attaché ou par une nature ou par une cause quelconque, qui n’est pas nous.

Denis Diderot

Ce qui nous trompe, c’est la prodigieuse variété de nos actions, jointe à l’habitude que nous avons prise tout en naissant de confondre le volontaire avec le libre.

Nous avons tant loué, tant repris, nous l’avons été tant de fois, que c’est un préjugé bien vieux que celui de croire que nous et les autres voulons, agissons librement.

Mais s’il n’y a point de liberté, il n’y a point d’action qui mérite la louange ou le blâme; il n’y a ni vice ni vertu, rien dont il faille récompenser ou châtier.

Qu’est-ce qui distingue donc les hommes ? (…)

Lettre à Landois (29 juin 1756), Denis Diderot


Le Libertin

Bernard Giraudeau, le solaire … est mort.

J’aurais pu indéfiniment continuer à monter des images et raconter la vie des hommes comme si je tissais moi-même le monde. Je voulais m’identifier au milieu des autres, retrouver le chemin personnel, ne serait-ce que me deviner, me rejoindre, naviguer dans ma lumière. J’allais dans ma lanterne magique faire défiler en accéléré toutes ces vies amassées comme un trésor et parmi lesquelles je cherchais vainement la mienne.

Les Dames de nage, Bernard Giraudeau

Bernard Giraudeau © MAXPPP

Annie Duperey : “C’était un lion Bernard”, www.rtl.fr, 17-07-2010

Gaël Giraudeau parle de son père

L’hommage de Madame T – Tohra Chalandon-Mahdavi – à  son compagnon Bernard Giraudeau.

Merci Bernard, www.la-maison-du-cancer.com, 17-07-2010

Anny Duperey évoque Bernard Giraudeau sur France 2, le 18 juillet 2010

Émission spéciale Bernard Giraudeau, www.europe1.fr, 17-07-2010

Mode Reset

Les réactions sont étonnantes quand vous posez votre démission sur le bureau !

Vous entendez les regrets hiérarchiques accompagnés des félicitations que vous attendiez depuis si longtemps … à la limite de vous faire reconsidérer la situation ! Tardif.

Et puis, contre toute attente, les lambdas accourent louant votre courage avec admiration. Du courage … faites moi rire. Le courage n’a rien  à voir là dedans, gardons les proportions.
Malgré tout, la pointe d’envie dans le regard, les interlocuteurs vous transforment en icône révolutionnaire.

Il y a aussi les lucides … qui observent la scène dubitativement en vous faisant remarquer que vous avez “dynamité le plongeoir !”. ;) En effet … seule garantie de ne pas se retourner vers le confortable immobilisme.

En quelques jours, les effets se font déjà sentir. En sachant que l’éphémère vous guète, la saveur des instants devient plus intense. Aucune envie de passer à coté des dernières découvertes du coin, des derniers échanges, des derniers évènements. La vie reprend une attraction sublime.

L’esprit en ébullition les idées se bousculent. Il faudra jongler.
C’est bien connu quand on a quelques sous, le temps manque à la réalisation des projets et quand le temps se libère, la bourse est vide ! Est-ce une raison pour s’enfermer dans un autre carcan ?

Et puis, il y a les cotés pervers … ceux qui rendent nerveux l’entourage et insinuent comme un doute vite balayé par l’espoir du renouveau.

La plume est prête pour écrire une nouvelle page.

 

Stefan Zweig – n°3

… tout esprit vient du sang, toute pensée vient de la passion, toute passion de l’enthousiasme

La Confusion des sentiments (1927)
Stefan Zweig

Voyage Intérieur – n°7

Comment se rend-on compte que l’on se prend au jeu ?

Quand la déception monte après l’annulation d’une séance !

A lire aussi : Voyage Intérieur

Théorie morphologique du sourire

Vous connaissez les “Sourires Ouverts” et les “Sourires Plats” ?

Et bien cela fait parti des injustices de la vie !
Tous les gens et spécialement les femmes que je trouve d’une beauté rare, ravissantes ou mignonnes, portent ce Sourire Ouvert qui découvre immanquablement leurs belles dents blanches, voire leurs charmantes imperfections dentaires.

Aucune n’a ce Sourire Plat qui trace une ligne jointive entre leurs lèvres closes. Même si on pourrait dire que ces visages au Sourire Plat ont un avantage certain … Les misérables dentitions passent complètement incognito.

Mais voilà … c’est statistique, je n’ai jamais vu de Sourire Plat parmi les canons croisés dans la rue, au boulot, à la plage ou dans le métro.
Qu’elles aient la peau cuivrée, black ou rose cochon, les présentatrices, les actrices, les égéries, les journalistes, enfin toutes celles que la caméra reluque, ont des Sourires largement Ouverts.

Demain … observez le panel et pensez à moi !!