Patrice Franceschi – n°29

Lorsque je repars le 28 février (1987), c’est sans le moindre enthousiasme. Il a été tué peu à peu, par des centaines d’ennemis inconnus, pour lesquels je n’avais nulle inimitié, et dont je ne comprenais ni l’étroitesse d’esprit ni la mauvaise volonté, mais qui s’acharnaient sur moi sans répit.

Les centaines d’amis rencontrés n’ont pu les faire oublier. Je vais achever l’entreprise que je m’étais fixée, mais sans la joie qui aurait dû être la mienne.

J’avais choisi ce tour du monde pour l’épreuve qu’il représentait, sa grandeur et les enseignements qu’il pouvait apporter. Il m’a fait découvrir, comme aucune autre aventure auparavant, la dimension de la bêtise, que celle-ci n’avait pas de limite et que l’intelligence était la chose la moins partagée du monde.

Les livres le disaient, je l’avais deviné souvent, maintenant je le sais. Bientôt, ce long périple se terminera.

Patrice Franceschi, La Folle Equipée (1987)

Comme un écho …

La Boudeuse 2010 – Retour au Bercail

C’est pour demain après-midi à Brest …

Le retour de La Boudeuse Episode 8, Terre-Océan, 28-08-2010
La Boudeuse de retour à Brest demain 29 août dans l’après-midi, Terre-Océan, 28-08-2010

N’oubliez pas … Pour soutenir La Boudeuse
Précédemment : La Boudeuse 2010 – Ménager la surprise.

***************

Le trois-mâts La Boudeuse à Brest vers 14 h, www.ouest-france.fr, 29-08-2010
La Boudeuse. À Brest demain et en avance!, www.letelegramme.com, 28-08-2010,
La Boudeuse sera de retour à Brest dimanche après-midi, www.ouest-france.fr, 28-08-2010

Big Facebook Brother – Compte bloqué !

Un beau matin d’été, Facebook demande à “Esprit de Capsicum” (profil de Capsicum sur FB !) de lui donner son numéro de mobile par mesure de vérification … sinon le système lui refusera l’accès à sa page “Là où je t’emmènerai …”

Une prise d’otage caractérisée !

Et ceux qui n’ont pas de mobile, comment font-ils ? Ah oui, c’est une espèce en voie d’extinction …

Raison invoquée : Les utilisateurs Facebook doivent avoir la certitude de converser avec une personne identifiable.

Sauf que Capsicum n’a aucune envie d’être fichée à vie sous son nom. Autant cesser d’écrire tout de suite …

La question a déjà été abordée dans Théorie de la communication virtuelle

Pour exemples (nous parlons notamment ici d’une page ouverte au public):
* Le boss de Capsicum n’a pas besoin de savoir ce qu’elle fait de sa liberté payée !
* Ou simplement aucune envie de rencontrer sur son palier, des inconnus qui eux la connaissent.
* Si les temps se troublaient, la base de donnée Facebook serait une formidable source d’informations …

Du coup, n’ayant plus accès à la page originale (même pas pour la supprimer) … Capsicum ne se résigne pas  à abandonner les facebookers et tente d’en créer une autre sous un patronyme plus politiquement correct   ;)    …

Là où je t’emmenerai …

… enfin presque !

Malgré la migration … la question du numéro de mobile apparait à nouveau !

Quels emmerdeurs.

L’issue est par ici : Big Facebook Brother – Compte récupéré !

Peut-être une Ecole Montessori …

… Bilingue

Ne nous emballons pas trop vite, il reste à leur rendre visite, rencontrer les éducateurs, palper l’ambiance, évaluer la mise en application de la pédagogie, poser 2-3 questions – oui enfin vous me connaissez – un dossier complet de questions ! ;)

L’apprentissage d’une langue étrangère alors que l’enfant ne maitrise pas encore parfaitement sa langue maternelle n’est pas forcément souhaitable, mais je pense que c’est une chance formidable de baigner dans l’anglais avant d’avoir 6 ou 11 ans !

Mais si cette école nous plaisait au point d’y inscrire Petit Ginkgo, il est fort à parier qu’au lieu de ne rester que quelques mois au futur point de chute … ce serait pour le cycle entier de maternelle.

Alors si vous connaissez cette école,
merci de partager vos impressions qui aideront Capsicum dans son choix !
(les commentaires ne seront pas publiés si vous le souhaitez.)

A suivre …


La Boudeuse 2010 – Ménager la surprise.

Plus de 48h sans Journal de Bord … et pour cause.

Le Capitaine est à terre, affairé à préparer l’arrivée de La Boudeuse en France, avec Bernard Wolfrom et Amaury Bironneau (si si ils sont toujours là !).
On peut s’attendre à un nouveau battage médiatique d’ailleurs à cette occasion. Espérons qu’il soit positif …

Quel port d’adoption ? Fécamp a-t-il abandonné la noce ?

Jean-Yvon Combot, patron de vedette SNSM de Roscoff et pointure de la marine à voile (Le Belem, Le Marité, Le Grand Turk-Etoile du Roy, etc), commande donc le navire  tombé dans un gros coup de vent.

Était-ce lui le fameux dixième hors quart de cette traversée retour ou a-t-il embarqué à Horta ?

Quand le Capitaine devient Routeur …

Le retour de La Boudeuse Episode 7, Terre-Océan, 25-08-2010

N’oubliez pas … Pour soutenir La Boudeuse
Précédemment : La Boudeuse 2010 – Escale aux Açores

*************

Voyage d’un OLD GAFFER chez les PAPOUS, Jean-Yvon Combot, 04-01-2006

Dukan – Pas Dukan !?

Et oui moi aussi ! Ne soyez pas affligés …

Après 2 bouquins, 3 sites internet, 2 forums pressés jusqu’à la trame … pas plus de réponse.

La condition d’une journée de protéine à vie a du mal à passer !

Malgré 20 ans de recul sur cette théorie, aucune étude statistique n’est disponible indiquant le taux de réussite à long terme, sous forme de % de poids repris après 5 ans, par exemple.

Un site internet officiel définissant un “juste poids” différent selon que l’on change un seul paramètre : le poids final espéré !

Quelques perles de logique laissent dubitative aussi :

“Le sucre est interdit mais l’aspartam, l’édulcorant de synthèse le plus connu et utilisé de par le monde, est parfaitement autorisé et sans aucune restriction, y compris chez la femme enceinte, ce qui témoigne de sa totale innocuité.”

Pierre Dukan, Je ne sais pas maigrir

Il faut être un carnivore du genre magnifique crinière et grandes dents ! Toute cette viande parait écœurante pour quelqu’un qui mange peu de poisson …

Pour un caractère acquis à la simplicité volontaire, à l’effort personnel et au naturel … c’est plutôt violent.

Et pourtant … après 9 mois de “redressement” alimentaire de type équilibré,
redevenir soi-même est-il à ce prix dans la vie des terriens ? ;)

*************

Tous les épisodes de la série Dukan.

Bernard Giraudeau – n°14

Quelqu’un m’a dit “Tu as une peur bleue du bonheur”. Ça m’a foutu un coup.
Le bonheur, quel boulot !

Bernard Giraudeau, Le Marin à l’ancre (version audio)

Oups … du boulot aussi pour Capsicum ! ;)

Extrait de Conversation n°10 – Hekel & Jekel

Après une réparation de 3 min montre en main sur le Wagon au, désormais mal nommé, garage “Sourire & Solution

- Mme Capsicum, votre compte chez nous est en rouge depuis 2009 !
- Comment ?
- Oui, vous nous devez 420 euros !
- Comment ?

- C’est une franchise que vous ne nous avez pas réglée !
- Comment ?

- Vous comptez payer par chèque ?
- Euh … mais vous êtes sûrs ?
- Oui, je suis formelle. Vous avez du recevoir une lettre de rappel comme celle-ci !
affirme la deuxième secrétaire.
- Euh … mais vous êtes sûrs ?
- …
(Les deux secrétaires portent sur leur visage un air assuré et hautain)

Hekel & Jekel

- Il faut que je reprenne mes extraits de compte. Ça me parait étrange.
- …
(Les deux secrétaires observent Capsicum froidement)
- Je ne vous paierai pas aujourd’hui, il faut que je tire ça au clair. Pouvez vous vérifier de votre coté.
- …
(Une des secrétaires pianote sur son ordinateur, méprisante)

- En réfléchissant, j’ai du payer cette franchise en même temps qu’une facture de réparation du haillon arrière.
- Non, je n’ai rien !
(Elle se replonge dans son ordi du même air hautain)
- … (Capsicum inquiète, un brin agacée par l’ambiance demande à Petit Ginkgo de se tenir à carreau)

Intervalle de 7 min

- Ah … euh … j’ai trouvé. En effet, j’ai un règlement de 900 euros, comprenant une franchise et une facture.
- Vous m’avez fait peur !
-  …
(Pas de réponse ni de l’une, ni de l’autre)

- Je ne suis pas du genre à laisser des ardoises. Vous m’avez provoqué des sueurs froides.
-  … .
Bon, alors pour la facture d’aujourd’hui, ça fait 40 euros ! annonce l’accusatrice décomplexée.

Putain, après un numéro de duettiste pareil, il n’y en a pas une qui penserait à présenter ses excuses !

Faire des erreurs peut arriver à tout le monde, mais Capsicum s’en veut encore de ne pas les avoir cloué au pilori de la courtoisie, tellement interloquée d’un tel manque de correction.

Dans une Ecole Montessori

La pédagogie Montessori, notamment dans le cadre des 6 – 12 ans.

Le commentaire n’est pas le meilleur, l’enthousiasme pourrait être plus palpable
… mais les images parlent d’elles-mêmes.


Merci  Margaux et Maélie, école à la maison

Ceux qui ont ça dans le sang …

Quel point commun entre Daniel Guignant, 62 ans, citoyen français vivant à Yvetot et Laura Dekker, 14 ans, citoyenne hollandaise ?

La constance, la passion et un sixième sens écoutant l’impérieux appel de l’aventure …

J’en connais un qui a raison : les médias ont le pouvoir de transformer un détail en exploit ou un accomplissement en broutille !

L’un est “inconnu” du pekin moyen après avoir parcouru l’équivalent de 17 fois le tour de la terre à vélo, l’autre est célèbre avant même d’avoir débuté son périple à la voile !

C’est probablement pourquoi, les aventuriers deviennent
de plus en plus réalisateurs ou écrivains.

Parmi les étoiles filantes …

Mon père m’a dit un jour :  “les choses qui importent vraiment sont celles qui durent plus de 50 ans …”

?? L’architecture, un livre, la brèche de Roland, la félicité d’un village pauvre, la planète, l’immobilier, l’amitié, une photographie, une découverte scientifique, les congés payés, une symphonie, le vilebrequin … ?!

… les Enfants …

Second Round

Visio-Morning Tea

Fulgurant concept ayant germé dans nos cerveaux de scientifiques abrutis par les solvants de toute sorte !

Prendre le café, tous les matins de la semaine à 9h50 pétante, par webcam interposée, pour profiter encore un peu de l’inégalable ambiance entre collègues …

… après avoir démissionné !

A peu de chose près :

www.aufildelene.com

 

Oups … j’avais oublié que Capsicum ne buvait pas de café !

 

 

Bernard Giraudeau – Le Bateau Libre

Conversation entre Bernard Giraudeau et Frédéric Ferney à propos de Cher Amour, lors de l’émission Le Bateau Libre, du 20 juin 2009.

“Le bonheur du voyage, c’est de faire tout pour la première fois”

Bernard Giraudeau, Cher Amour

Thomas Edward Lawrence

All men dream: but not equally.
Those who dream by night in the dusty recesses of their minds wake in the day to find that it was vanity: but the dreamers of the day are dangerous men, for they may act their dreams with open eyes, to make it possible.
This I did.

T. E. Lawrence, Seven Pillars of Wisdom (1922)

Guestbook …

Comme l’impression que les promeneurs de la toile se sont donnés le mot ces derniers temps !

Merci …

Alors suite à ces quelques messages reçus récemment, voici (cliquez sur ->)

Le Livre d’Or de ce blog …

Qu’est-ce que ça fait pompeux !! ;)

… Capsicum essaiera donc de supporter le pire, comme le meilleur !

Air Race World Championship 2010

Quand “66 Minutes” rappelle à Capsicum qu’elle n’a toujours pas appelé l’aéroclub …

Best of de la saison 2010

Red Bull Air Race

Encourageant …

Les pilotes ne sont pas que des jeunots !
Ça laisse de l’espoir.

Montesquieu – n°2

C’est un malheur qu’il y a trop peu d’intervalles entre le temps où l’on est trop jeune, et le temps où l’on est trop vieux.

Montesquieu, Extrait de Mes Pensées

Auto-dédicace de la Saint Christophe

“Voir Paris et Mourir”

“La Russie, les trains de nuit, les pôles industriels spécialisés, une fascination pour l’occident, un rapport gaspilleur à l’énergie, des enceintes délabrées abritant des technologies de pointe, des routes impraticables, une rigueur au service de l’intelligence, un intérêt inexistant pour l’environnement, l’Ukraine.”

Armoiries de la Russie

Tant de temps pour gagner mes galons, pour acquérir sa confiance …

Après un récit pareil,
je passerais bien à l’Est pour voir de mes yeux !

La Boudeuse 2010 – Escale aux Açores

Après un soupçon de manœuvres traditionnelles à la voile, Patrice Franceschi nous fait découvrir ce morceau de terre volcanique au milieu de l’océan, à commencer par son port légendaire : Horta.

Un rien du “Guide du Voileux Autour du Monde” ;) Agréable.

Le retour de La Boudeuse Episode 6, Terre-Océan, 20-08-2010.

La Boudeuse au mouillage devant Horta,
entourée des 6.50 de la course Les Sables-Les Açores-Les Sables,
eux aussi sur le point de s’élancer vers la France.
www.escale-acores.com

N’oubliez pas … Pour soutenir La Boudeuse
Précédemment : La Boudeuse 2010 – En approche de l’île de Faial

La Carte virevolte jusqu’au sol …

… mes yeux parcourent instinctivement ces deux lignes à l’encre bleue.

“Les lieux ont une mémoire qui embellit les souvenirs.”

Le tampon circulaire précise Les Sables d’Olonne – 85 – Vendée
17h45 30-10-1998

Patrice Franceschi – n°28

“Et la bonne dame me tourne le dos dans un froissement indigné de son sari, me confirmant d’une manière magistrale que ce sont les médias, et eux seuls, qui créent la valeur de toute chose au regard de la collectivité.
De trois fois rien ils peuvent faire un chef-d’œuvre et d’un chef-d’œuvre trois fois rien. En proportion du tintamarre qu’ils auront bien voulu effectuer autour ou qu’on les aura ou non poussés à effectuer.
Ainsi, le buraliste du coin, qui vous servait depuis des années en ronchonnant, vous serrera soudain la main avec effusion le jour où il vous aura vu trois secondes à la télévision pour n’importe quoi.”

Patrice Franceschi, La Folle Equipée (1987)

Le Capitaine a repris le Journal de Bord de La Boudeuse ;)

Pour exemple : Ceux qui ont ça dans le sang …

Chronique de l’Ascenseur n°7

Appelons le, Monsieur Sympathie.

Voilà bientôt 7 années maintenant que Capsicum croise dans l’ascenseur Monsieur Sympathie et son sourire à toute épreuve.

Au fur et à mesure que les portes de l’ascenseur s’ouvrent et se ferment débute comme un nouvel épisode de série “La Famille Sympathie” :

En route pour le boulot / Enfin Vendredi / Madame a un gros ventre / Jour de courses / Inconvénients des poussettes 3 roues / Premiers pas du petit bonhomme / En retard / Jour de Nounou / Le môme est un caïde / Départ en vacances / Madame attend le second / Jour de fête / Frère et sœur / Le facteur est passé / etc.

Au cours des premiers épisodes, on se contente d’un signe de tête, puis viennent les civilités. Les saisons passant, quelques phrases s’échangent sur les sujets communs.

Le temps de 8 étages, sous les yeux bienveillants de Capsicum, s’égrene la vie de ses alter ego.

A un détail près, Monsieur Sympathie parait porter
le bonheur en cravate, en toute circonstance !!

*************

Les Chroniques de l’Ascenseur

Patrice Franceschi – n°27

” – Francés, tu ne peux pas aller comme ça, sans personne qui connaisse la ville. Chez moi, c’est petit, j’ai beaucoup d’enfants et pas beaucoup d’argent. Mais si ça ne te gène pas de dormir dans les bidonvilles, viens avec moi.

Qui es-tu, Pedro ?
C’est la première question qui me vient à l’esprit, comme un réflexe aiguisé par l’habitude de mille rencontres, toujours incertaines. Es-tu un misérable, intéressé par l’argent que tu espères tirer de ma personne ? Un voyou qui combine déjà quelque mauvais coup dans une ruelle obscure ? Un brave homme ? J’ai quelques secondes pour décider. Quelques secondes pour ne pas me tromper.

L’aventure, c’est aussi l’incertitude de ce genre de jugements instinctifs et obligés dont tout peut dépendre. Le proverbe dit qu’il ne faut pas se fier aux apparences. Mais un visage, un regard portent en eux tant de choses.

Je pense que tu es un brave homme, Pedro.

- Allons-y, dis-je en souriant.”

Patrice Franceschi, La Folle Equipée (1987)

Blanche de Richemont – n°8

“Qu’est-ce que tu cherches ?”

Un sens pour continuer. Des braises pour mon feu. Il est en lui-même une fin.

Je ne cherche plus d’idéal dans ces vies d’absolu et d’épuration, seulement un peu d’espace pour respirer. Pour attiser mon désir de vivre malgré tout.

J’ai compris sur la route que le seul moyen de se délivrer de son abîme est d’être à l’écoute de ce qui nous anime. Et de nous y vouer corps et âme.

Pour trouver ce feu en soi : distance et silence. Il est là. Il attend. Il peut porter le nom de Dieu, d’une cause à défendre, d’un pays, d’un amour. Le mien n’a pas de nom. Il court après une respiration.”

Blanche de Richemont
Éloge du désir, Presses de la Renaissance, p44

Aujourd’hui 55 – Mea Culpa

L’actualité du Maintenant par Olivier Ka

par Olivier Ka