Mot d’Enfant – n°36

- Y’a un chasseur ! s’exclame l’enfant.
- Un chasseur ? Ah, oui. Et ça fait quoi un chasseur ?
- Ben, ça tue des arbres !
- … euh … ….

Petit Ginkgo, 3 ans et 9 mois

Mots d’Enfant

Frédéric Dard

Si j’avais su que je l’aimais autant, je l’aurais aimée encore d’avantage.

Frédéric Dard à propos de sa fille.
Cité par Roger Bourassa,  Le Soleil – 19 mars 1995 – p. B-2

La Boudeuse 2010 – Dédicaces

Terre-Océan annonçait ce matin une séance de dédicaces du livre La Boudeuse en Amazonie française (éditions Gallimard) par l’auteur Sophie Mousset, à bord de La Boudeuse, vendredi 19 novembre entre 17h à 19h à Nantes.

Capitaine et équipage présents.

La Boudeuse, Quai des chantiers, Ile de Nantes
(en face du Maillé-Brézé)

“Ce livre est le récit de la dernière aventure de La Boudeuse – la mission Terre-Océan – effectuée entre octobre 2009 et septembre 2010, de l’océan Atlantique à la Guyane française. A travers les magnifiques photos de l’AFP et de l’équipage, suivez les marins et les scientifiques dans leur découverte de l’Amazonie française : Le Grand Bois (forêt amazonienne), comment s’y adapter et l’étudier ; La zone côtière, son relevé cartographique, l’inventaire des espèces rares ; La mission géophotographique sur l’habitat le long des grands fleuves Maroni et Oyapock ; La rencontre de chercheurs d’or illégaux et la recherche de toxicité au mercure ; La défense de la biodiversité par les missions ” Harpie ” avec la Légion étrangère et ” Polpêche ” avec la Marine nationale.”

******************

Dédicace du livre La Boudeuse en Amazonie française à bord, le 19 nov, Terre-Océan, 17-11-2010

Tumultueuse expérience …

Cap Ferret, Juillet 2003

Ce ciel torturé l’annonçait sans erreur possible, mais l’océan est si magnifique (du rivage !) quand il s’échauffe, que nous courûmes à travers la dune pour l’espionner.

Une énergie naturelle sans réserve. Le sable de la plage fouettait la peau à en pleurer et la seule idée qui traversa nos esprits illuminés fut …  de nous jeter à l’eau, avec le même sourire d’enfants turbulents.

La luminosité déclinant, le vent redoubla d’intensité emportant l’océan de plus en plus rudement sur le rivage. A nager sous les rouleaux pour se protéger des déferlantes, la pendule de l’ego était systématiquement remise à l’heure, mais ne gâchait aucunement le plaisir de ‘faire corps avec l’univers’ … aussi violent soit-il !

A terre, les pins se balançaient avec une incroyable amplitude. Sous mes yeux, l’eau se pulvérisait en quelques secondes à la cime des vagues. Nos rires siphonnés étaient à peine audibles dans ce fracas.

Où se situe la limite entre la folie douce et l’inconscience ?

Par temps calme ;) – photo Marine Armstrong

Aussi bons nageurs puissions nous être, il n’était pas question de trop s’éloigner. Pour avoir sérieusement déjà flirter avec l’océan, aucun doute sur l’issue de cette petite sauterie si elle avait du s’éterniser un peu trop longtemps.

De cette baignade complètement déjantée, Capsicum garde le souvenir d’une incroyable puissance au cœur d’un tumulte stupéfiant.

Tout simplement inoubliable.

Extirpés du cahot marin, courir contre le vent eut été une gageure sans la poigne d’Ange. Le lendemain, nous apprendrons que la tempête poussa le vent au delà des 75 nœuds (140km/h) en rafale et fit d’incommensurables dégâts sous les pins de la presqu’île.

Où étions nous le plus à l’abri ?

La Boudeuse 2010 – Les interviews de Franceschi

Patrice Franceschi aborde la mission Terre-Océan en Guyane dans l’émission de Christophe Decroix sur RTL.

“Une vie d’aventure, c’est aussi une succession d’épreuves à surmonter. Des épreuves qui vous forgent. Le découragement est donc un luxe que l’on ne peut se permettre. De surcroit, l’expérience nous enseigne que ce n’est foutu que quand on l’a décidé soi-même.”

Patrice Franceschi
“Devine qui vient déjeuner” : Patrice Franceschi, aventurier et écrivain
,
www.rtl.fr, 17-10-2010

Patrice Franceschi répond, en humaniste sans fard, au questionnaire express écolo-décalé de Global-Mag.

Le navigateur Patrice Fransceschi, global.arte.tv

Frugalité, dépouillement et austérité …

… une certaine façon de se maitriser
et d’éviter d’être à la merci du confort
sous toutes ses formes ?!

Speed Flying au Queyras

Plein les yeux.
La montagne telle que je l’aime …

… sans emmerdeurs !

Prendre le temps de vivre … mais vivre intensément !
Mon programme 2011 …

Albert Camus – n°11

Il vient toujours un temps où il faut choisir entre la contemplation et l’action. Cela s’appelle devenir un homme.

Albert Camus

J’ai choisi … mais je ne veux pas devenir un homme. ;)
Oui, je sais, c’était facile.

L’Oiseau Blanc 2010 – Nungesser & Coli avant Lindbergh …

Malgré les efforts infructueux lors des recherches en mer de L’Oiseau Blanc, c’est en fouillant dans les archives de Washington que Bernard Decré et son équipe ont déterré quelques documents fort intéressants des gardes côtes américains …

“Il y a tout lieu de penser que tous les morceaux de l’épave de l’avion ont plus ou moins été classés confidentiels…” eu égard à l’ambiance de course au record de l’époque pour cette traversée de l’Atlantique.


Bernard Decré sur France 2

“Nous disposons de suffisamment d’éléments pour réhabiliter nos deux aviateurs, affirmer qu’ils ont traversé l’Atlantique 11 jours avant Lindbergh, et établi le record de distance. Nous allons donc proposer ces éléments à une commission de spécialistes de l’Histoire de l’Aviation, nationale, puis internationale, avec la collaboration des Américains. Nous n’avons plus le droit de nous taire !”

Ils ont traversé, c’est une certitude !, loiseaublanc.over-blog.com, 10-11-2010

Précédemment : L’Oiseau Blanc 2010 – Résultats préalables

Vice-Champions du Monde de Trampoline Synchro 2010

Grégoire Pennes (26 ans) et Sébastien Martiny (25 ans),
Médaille d’Argent des 27e Championnats du monde de leur discipline,
le 13 nov 2010 à Metz.

Ils sont décidément très attachés à cette place …

**********

Deux Français en finale des championnats du monde de trampoline synchronisé, www.lemonde.fr, 13-11-2010
Un duo bleu en argent, www.lequipe.fr, 13-11-2010
Mondiaux. Trampoline : Les Français prennent l’argent, www.ouest-france.fr, 13-11-2010
Trampoline : la France 2e, www.leparisien.fr, 13-11-2010

Snapshot

L’enfant dort, le bras relevé à sa tête. Son visage est paisible …

Mon fils.

Blanche de Richemont – n°11

Nous sommes seuls responsables de n’avoir pas osé la vie dont nous rêvions. Le poids de la famille, du devoir n’est jamais une excuse. Si nous nous sacrifions, c’est que nous le voulons bien. Nous avons toujours le choix. Seule la peur peut expliquer notre incapacité à revendiquer un désir fort en nous. Néanmoins, s’il est essentiel, si le quotidien, les habitudes, les désillusions ne parviennent à l’effacer, la peur s’inclinera.

Blanche de Richemont
Éloge du désir, Presses de la Renaissance, p 128

Savez-vous planter les choux ?

Faut-il vraiment  infliger cette chanson à Petit Ginkgo ?

Parce qu’à l’âge du gamin (3-4 ans), Capsicum trouvait cette comptine complètement débile et était affligée de devoir la mimer.

A-t-on jamais vu jardinier planter des choux
avec son nez, son genoux ou pire ? ;)

Pierre Desproges – L’ascenseur

Tranche de vie …

par Pierre Desproges

*******************

Chronique de l’ascenseur

‘Candide Kamera’ – Opus 1 & 2

23 Mars 2010 – Candide Thovex, enfant de La Clusaz, devient champion du monde de Freeride 2010 …

Il parcourt le monde avec son son cadreur fétiche Simon Favier depuis 2 ans
et partage ces images avec poésie ;)


Candide Kamera 1

Candide Kamera 2

Candide Kamera

Bernard Giraudeau – n°16

Je reste au bord du fleuve, les chauve-souris me taquinent et ricochent dans la nuit. Je repense à une petite conversation que nous avions eue. Nous parlions des femmes. Sujet inépuisable et si mystérieux pour toi, pour moi aussi d’ailleurs, définitivement.

Tu m’as demandé de te décrire celle que j’ai aimée, que j’aime et que j’aimerai. J’étais bien embarrassé. Peut-être que ce soir le fleuve lisse comme une fille me donne l’envie de te répondre. C’est une page pour nous, pour toi. Duras écrivait l’histoire de cette femme à la recherche du marin de Gibraltar, moi je suis ce marin à la recherche de cette femme.

Elle s’échappe toujours. Elle ne se dessine jamais tout à fait. C’est un ruban qui se dénoue sans cesse, un tissu de soie ou de satin qui ne reste jamais sur les épaules et qui glisse inexorablement.

Bernard Giraudeau, Le Marin à l’ancre (éditions Points, p132)

The Clocktower

Ringling School of Art and Design Senior thesis animation by Cara Antonelli (08-10-2008)

Michel de Montaigne – n°3

Il faut voyager pour frotter et limer sa cervelle contre celle d’autrui.

Montaigne (1533 – 1592)

Evolution des Mentalités ?

Encore une perle Facebookienne …

Top 50 des vieilles pubs nauséabondes qui feraient scandale aujourd’hui

Qu’il soit bien noté que si le Père Noël ose cela … je le satellise avec Rufus pour qu’il fasse le tour de la planète plusieurs fois par an !

Ils devaient quand même sacrémment se geler avec leur pull Drummond … et c’est tant mieux.

Au sens figuré, celle-ci est probablement toujours d’actualité …

Les scientifiques sont passés par là …

Il y en a quelques unes à vomir (comme Love Cosmetics) qui ne seront donc pas exposées ici !

Quelle comportement naturel aujourd’hui
deviendra choquant ou interdit demain … ?

Bazin fait le point.

Pierre-Marie Bazin fait le point sur sa première semaine de Route du Rhum.

“Voila sept jours que je suis parti. Un bon départ dans le groupe sur la ligne, une bonne place au passage de Fréhel, un superbe bord de spi toute la nuit, une dixième place le lundi soir et la boum……d’un coup je tombe malgré un sommeil bien géré. Ensuite, j’ai été malade pendant trois jours, dont une journée et une nuit critique, bloqué au fond de mon bateau, déshydraté surement un peu : le mal de mer oui bien sûr, mais aussi une bronchite mal soignée qui trainait depuis plus 12 jours. Dommage j’ai loupé une partie de mon Rhum a cause de ça. Du coup, je tire les mauvais bord incapable de sortir du bateau sauf une fois en rampant sur le pont pour récupérer mon solent qui a cassé en tête de mât.

Au passage du front, j’ai vécu trois heures de dingue entre 16 et 22 nœuds, ça ne voulais plus s’arrêter, c’était chaud ! Je ne pensais pas pouvoir faire marcher le bateau comme ça en solo. Il sautait sur les vagues et partait en sur puissance. Dans la brise au portant, j’assure, je gagne neuf places. Le lendemain, ma drisse de spi lâche : 3 heures de bataille pour le dégager de la quille et du safran. La mer n’est pas une poubelle, et je me bats pour ça.

Dur dur pour mon moral. A rajouter : un lazzy qui lâche, une barre qui a du jeu, une trappe au sol de ballast cassée et a mon avis pas assez de gasoil : c’est sûr, les panneaux solaires ne chargent pas…Je pense faire une escale technique aux Açores. Mais j’ai trop peur de perdre encore un jour et surtout de ne pas repartir : si jamais le mode course doit s’arrêter, il me reste le mode aventure. La Route du Rhum, c’est une aventure et un défi humain, même si je ne l’avais pas vu sous cet angle là. Concernant la semaine qui vient, elle commence superbement bien : je suis sous spi à 10-14 noeuds, le bateau est réglé à merveille J’apprends énormément : j’aperçois Horta sous mon vent… bye, bye.”

Place à l’aventure !,
www.routedurhum-labanquepostale.com, 08-11-2010

29è au classement, ce matin à 7h40.

Photographer in the wild …

Une pub certes … mais être photographe du genre … c’est tentant !

Corey Rich et son blog

Avant l’heure, c’est pas l’heure !

Mais qu’est-ce qui a piqué les lutins du Père Noël ?

Voilà les décos déjà déployées de par les villes, les catalogues de jouet débordant des boites aux lettres, les mamies impatientes de voir la lettre au Père Noël, les jours de promo planifiés pour le 11 novembre, les pubs envahissant la télé  …

Hi crasy folk, nous sommes encore à environ 50 jours de Noël …

Auteur ??

Tous ça parce qu’en allongeant la période d’achat des cadeaux, les enseignes pensent faire plus de profit … Ah très chère et poétique Société de Consommation !

Si on profitait déjà de l’automne,
plutôt que d’attendre impatiemment l’hiver ?

Mot d’Enfant – n°35

Discussion à propos des feuilles de l’automne qui changent de couleur car elles ne sont plus nourries … Et l’enfant ajoute :

C’est pourquoi les feuilles pareilles, elles sont pas de la même couleur mais parfois.

Petit Ginkgo, 3 ans et 8 mois

Mots d’Enfant

Note pour moi-même

Toujours emporter des baskets, même surtout les soirs où l’on porte ‘jupe fendue et talons hauts’ …

… des fois que le plan ne se déroule pas tout à fait comme prévu ! ;)

Faire l’expérience du silence …

Sylvain Tesson est parti vivre seul dans une cabane, en pleine taïga sibérienne sur les bords du lac Baïkal, pendant six mois.

“Expérience aux antipodes de celle des voyages dans ‘l’espace’.”

Septembre 2010

“Je suis simplement quelqu’un qui a une conscience aiguë de la fuite du temps …”

Sylvain Tesson

“Revenir à quelque chose d’essentiel qui s’appelle la méditation. Ça n’est pas utile, ça n’est pas chiffrable, ça n’est pas rentable, mais ça apporte de revenir et de s’accorder à sa profonde vérité.”

Sylvain Tesson

Pourquoi 6 mois … ?

Depuis longtemps Capsicum repousse la lecture des ouvrages de Sylvain Tesson de peur de … de trouver peut-être … mais il va falloir s’y résoudre car même si l’insatisfaction chronique en fait un ténébreux, il joue définitivement des accords très parlants.

En commençant peut-être par Petit traité sur l’immensité du monde puis Eloge de l’énergie vagabonde et aussi pour avoir marché dans les steppes, impossible de passer à coté de L’Axe du loup.

 

*****************

J’ai vécu six mois en ermite au bord du lac Baïkal, www.lefigaro.fr, 01-10-2010

“Faire l’expérience du silence”, www.europe1.fr, 24-09-2010

Sylvain Tesson : “on ne devient pas voyageur”., www.linternaute.com, Juin 2007

Voir aussi Tout envoyer balader … ;)

Insomnia …

5h24 du matin

Et dire qu’il y a des soirs pourtant captivants où si fatiguée Capsicum est incapable de lever ne serait-ce qu’un petit doigt …

… alors que là, depuis 2h30 du mat, elle n’a de choix que
de se balader sur la toile tellement Morphée l’a oubliée.