Christophe André

C’est pourquoi les techniques de méditation de type pleine conscience connaissent un succès croissant dans le monde de la psychothérapie mais aussi du développement personnel. L’entraînement de l’esprit vers davantage de liberté, pour choisir sur quoi porter et maintenir son attention. Etre libre, c’est être maître de soi-même et des mouvements de son âme. (…) Ces techniques de méditation peuvent évidemment se développer et s’apprendre, et elles correspondent à une réalité de modifications cérébrales fonctionnelles tangibles que l’on commence à observer par des études de neuro-imagerie. (…) L’entraînement à la méditation facilite les capacités d’autorégulation psychologique et améliore l’équilibre de la balance émotionnelle positive, facilite le sentiment de cohérence personnelle qui consiste à améliorer la continuité entre ce que l’on ressent et ce qu’on exprime. C’est aussi une façon d’être au monde (…) : ne faire qu’une chose à la fois, rien qu’une chose.

Christophe André, Imparfaits, libres et heureux


Le pompon !

Même pas la peine d’espérer une inscription dans la maternelle choisie pour Septembre 2011 …

Que les cons qui s’amusent à nous jeter des sorts cessent sur le champs ! :)

Déménagement

Après l’excitation, la réalité …

Capsicum vient de comprendre en un coup de fil, comment il existait tant de logements vides et tant de gens salariés sous les ponts.

- Bonjour, j’ai vu deux annonces de logement à louer par votre agence.
- Pas la peine de vous faire visiter pour la première, vos revenus sont trop importants pour la loi Besson à laquelle est soumise ce logement.
- Euh … bon alors sur cette annonce là, au même loyer ?
- Celui là non plus, pas la peine de vous faire visiter, vos revenus ne sont pas suffisants !
- Pour 15 euros par mois de différence !?!?
(…)
- Ah mais il y a une période d’essai ! Alors là ce ne n’est même pas la peine de continuer Madame Capsicum ! Les assurances souscrites par les propriétaires pour les loyers impayés refusent catégoriquement les périodes d’essais et nous n’avons plus le droit de prendre des garants.
- Euh … Vous êtes en train de me dire que vous crachez sur un contrat d’ingénieur et qu’il faut revenir dans 4 à 7 mois quand la période d’essai sera terminée ? Il fait quoi entre temps, il prend ses quartiers à l’Armée du Salut ?
- Ah mais Madame Capsicum, je ne peux rien faire pour vous, ce sont les assurances.

Autant dire qu’un père de famille nombreuse au SMIC ne peut louer qu’un studio … et encore … en espérant qu’il ne soit pas en période d’essai !

C’est devenu encore pire que ce que je pensais !
L’est où la première caverne d’ermite dispo ? J’étouffe …

************

Et on se demande pourquoi Jeudi Noir existe …

Déménagement

Société de Consommation

Théorie de l’Entubage Statistique

L’application de cette théorie est particulièrement répandue dans notre société et à travers tous les domaines de notre vie.

Son principe est simple.

Parmi les bonnes gens à qui on applique une mesure arbitraire et illégale, c’est bien le bout du monde si 50% s’en aperçoivent. Seulement 20% d’entre eux sont des emmerdeurs patentés qui entameront une procédure de réclamation. Et parmi ces insoumis, seulement 50% ne se laisseront pas décourager par les multiples démarches fastidieuses nécessaires à faire valoir leur droit jusqu’au bout.

Ainsi, au prix d’une énergie démesurée, seulement 5.5 personnes sur 100 obtiendront ce qui leur revient de droit alors que 94.5 se feront pigeonner.

Tout bénéf pour l’initiateur de l’Entubage Statistique …
Les pigeons ne sachant pas se regrouper pour se faire entendre, on peut penser que l’individualisme marque là sa limite.

C’est passablement agacée par un exemple récurrent d’Entubage Statistique que Capsicum se fait conseiller par l’organisme compétant.

Confortée dans sa position, elle laisserait bien un petit cadeau d’adieu de type Révolution … si elle n’avait pas des amis qui prendraient le retour de bâton en pleine face !

Y’en a marre que ce soit toujours les mêmes qui s’écrasent !

Joueur de flûte de Hamelin

Société de Consommation

Murphy fait dans le bris de glace !

La mauvaise nouvelle du ‘Lundi, 7h du mat’ … une des vitres ‘passager’ en morceaux sur le Wagoon.

Comme si je n’avais que ça à gérer cette semaine. ;)

Jack Kerouac

My fault, my failure, is not in the passions I have, but in my lack of control of them.

Jack Kerouac

Me voilà avec un nouvel auteur à explorer … Quand deux chemins vous mènent au même endroit, c’est qu’il y a bien là quelque chose à creuser.

Il n’y a donc plus qu’à au moins lire On the Road

… avant que le film du même nom, jamais tourné par Coppola mais par Walter Salles, ne sorte en 2011 !

Être à la mode sans le savoir, une vraie maladie honteuse.

Gollito Estredo – Virtuose !

L’ancien blog de Gollito Estredo

Freestyle 9/10 – Image 8/10 – Montage 8.5/10

Le nouveau site de Gollito Estredo

Quand je serai grande …

… je serai artiste de résine !!

Et aussi famille d’accueil pour 

Le rite de ‘La Ligne’

Stéphane Dugast se propose de nous raconter la cérémonie rituelle du premier passage de l’équateur en 4 épisodes …

LA « LIGNE » 1|4

Et dire qu’on gueule contre les bizutages gentillets des écoles d’ingé. ;)

Joseph Rudyard Kipling – n°2

Everyone is more or less mad on one point.

Joseph Rudyard Kipling

Le mystère des ‘Menèzes’

Finalement Skipper (sa maitresse) ne tarit pas d’éloges sur les qualités d’expression de Petit Ginkgo et sur la variété de son vocabulaire. Cependant, nous, un mot nous laisse perplexe depuis quelques semaines : les Menèzes !

Mais si … vous connaissez sûrement … ces dragées offertes à l’occasion des baptêmes !

Quel papy a-t-il soufflé son dialecte provençal ou lorrain, voire argot ?
Aussi fières soient-ils, ni l’un ni l’autre ne revendique la grand-paternité de ce mot !

Mais Petit Ginkgo (3 ans et 10 mois) insiste … “Reste-t-il des Menèzes ?”

L’enfant commencerait-il à parler picard … !?
La nounou m’affirme que non. Ce mot ne lui dit rien, probablement un mot d’enfant incompréhensible des adultes.

Et ce soir, picorant dans un sachet de bonbons offert par le CE d’Industrie & Co, Petit Ginkgo remet ça : “On partage les Menèzes, Maman ?”

Alors j’ai compris !

 

L’humour acerbe de la vie …

Il y a des soirs où Capsicum louerait bien une bonne copine un peu barrée, compréhensive mais avisée pour partager ses vues sur situation incongrue mais en y réfléchissant bien … plutôt cocasse finalement.

Xavier de le Rue – Teaser …


Guido Perrini (filmeur), Tero Repo (photographe) jouent avec Xavier de le Rue et ses potes de ride !

Un délice.

Antonin Sertillanges

Ne pas avoir le temps de méditer, c’est ne pas avoir le temps de regarder son chemin, tout occupé à sa marche.

Antonin Sertillanges

Into the Wild …

… il faudra que je vois le début de ce film de Sean Penn !

Il semble plein de sujets passionnants ;)

… exploités dans leur extrême.

Calvin & Hobbes – n°2

par Bill Watterson

C’est un peu la raison pour laquelle Petite Capsicum mit quelques années avant de révéler qu’elle ne croyait plus en ce fameux Père Noël.

Et puis aussi, parce qu’elle ne voulait pas leur faire de la peine : ILS avaient l’air si heureux qu’elle y croit encore !

Passé 25 ans, elle comprit finalement que le Père Noël existait bel et bien …

… puisque, quoiqu’on en dise, il y a des cadeaux
sous le sapin, au matin fatidique !

Capsicum serait-elle une Beatnik ?

L’homme contemporain est enchainé au travail pour mainte bonnes et mauvaises raisons.

* La première est évidemment financière.
Car posséder une maison, une voiture, de la haute technologie, du confort et des signes extérieures de richesse nous enchaine inexorablement aux prêts bancaires … et les prêts nous condamnent au travail pour les 15, 20, 25 années suivantes … Société de consommation, quand tu nous tiens. Plus on s’attache aux biens matériels et moins il y a de place pour le reste.

* La deuxième est lié à un manque d’imagination caractérisé.
Est-il si difficile de concevoir sa vie non occupée au travail ? “Mais que vas-tu faire ?” n’a-t-on de cesse de demander affolé depuis que Capsicum a décidé de faire une pause avec le travail. “Tu vas t’ennuyer !”
Ne savons nous faire que ce pour quoi nous avons été formé ? Ne pouvons nous pas vivre notre vie rêvée, au moins quelques mois ?

Qui peut sérieusement penser que Capsicum soit capable de s’ennuyer avec toujours un projet sur le feu ?

* La troisième est sa place dans la société.
“Mais tu n’auras plus de vie sociale !” extrapola l’une de mes amies, dernièrement. Le travail est-il le seul moyen de rencontrer et de vivre avec ses semblables ? Ne sommes nous donc définis que par l’emploi que nous occupons dans la société ? Ne pas avoir de patron, condamne-t-il à rester enfermé entre 4 murs, à se morfondre ou à torcher les fesses de ses mômes (aussi louable cela soit-il !) …

* La quatrième est la valeur … la valeur ‘Travail’.
Comment est-il possible, même temporairement, de s’assoir sur un des fondements de notre société occidentale ? Au scandale ! La réaction générationnelle toisant Capsicum ose à peine s’exprimer à haute voix : Quelle fainéantise !

Mais ne pas travailler, est-ce ne rien faire ?

* La cinquième est le formatage.
Il est acquis que l’individu (et notamment la femme, depuis que les féministes l’ont libérée) doit apprendre son métier, l’exercer avec succès et attendre la retraite pour profiter du luxe que représente le Temps. Or le Temps est loin de faire parti des certitudes …

‘Faire carrière’ est une invention du XXè siècle !

Il y a beaucoup d’autres raisons conscientes ou inconscientes … Mais que ce soit par téléphone, sur msn ou de vive voix, je sens toujours le même point d’interrogation et notamment chez les conscrits.

“Mais pourquoi ?” susurre l’entourage.

“Mais pourquoi pas ?” répond Capsicum.

Il n’y a que les anarchistes ou  les beatniks pour choisir de vivre de la sorte !

Alors si la définition de Beatnik est celle de Wikipédia … “Les beatniks rejetaient les tabous des squares (les personnes rigides qui ne profitent pas de la vie, les bourgeois). Ils rejetaient la société organisée et corrompue et les valeurs traditionnelles ; ils voulaient vivre simplement, à fond. Ils se révoltaient contre le matérialisme, l’hypocrisie, l’uniformité, la superficialité. Ils voulaient créer une société de sentiments simples, sans préjugés.”

… et bien à quelques exceptions et réalismes près …
Capsicum est une Beatnik !

La vérité n’est pas que Capsicum se gargarise de son choix, mais que c’est son chemin pour passer de chrysalide à papillon.

… se débarrasser des idées reçues, qui emprisonnent les Hommes.

Alors Beatnik, ok, mais Femme au Foyer, oubliez ! ;)

La Boudeuse 2010 – Liberté à tout prix !

Laurence Garcia offre un peu moins de 2h à Patrice Franceschi et Jean-Claude Guilbert pour développer leurs pensées, dans l’émission Le 5/7 du week-end du 4 décembre 2010.

“J’ai toujours dit à mes enfants : de deux chemins, choisis le plus dur. Parce que c’est là qu’il y a le moins de monde et sa liberté on la trouve là.”, raconte Jean-Claude Guilbert (voir aussi De l’Esprit d’Aventure)

Le podcast n’est disponible que pendant 7 jours …
A enregistrer.

Françoise Dolto

Le seul péché est de ne pas se risquer pour vivre son désir.

Françoise Dolto, L’Evangile au risque de la psychanalyse (1979)

Episode Neigeux …

Capsicum aime beaucoup quand la nature rappelle à l’Homme que ce n’est pas celui qu’on croit qui a toute puissance sur l’autre !

Il est compréhensible et d’ailleurs hautement recommandé de réduire sa vitesse sur glace ou neige. Mais ce qui dépasse Capsicum, c’est cet excès de prudence constaté à tous les coins de rue.

Est-ce normal de rouler à 30km/h sur une route complètement dégagée, sans risque de verglas ?

Chronique de la Circulation

Théorie du Palier

Le nez dans les annonces d’appartement, Capsicum se demande si son seul neurone ne viendrait-il pas de griller …

A regarder vivre ses congénères, voilà des années que Capsicum en a la certitude :

Le couple heureux vit, peut-être bien sur le même palier,
mais sûrement pas dans le même appartement !

Survivront-ils ?

La piste de La Sarra remise au goût du jour …

Cette semaine, beaucoup de Lyonnais aimeraient profiter de l’ancien télésiège !!

retrouver ce média sur www.ina.fr

Am I dreaming ?

************

Où faire du ski à Lyon ?, www.lyon69.net, 01-12-2010

Denis Diderot – n°3

Il faut souvent donner à la sagesse l’air de la folie, afin de lui procurer ses entrées.

Denis Diderot (Langres 1713-Paris 1784), Lettres


Coup de jeune sous le Chapiteau …

Rien de tel que les yeux brillants d’un enfant de 3 ans 3/4 attendant avec impatience le dompteur Alfredo Beautour et ses tigres multicolores (‘Félin pour l’autre’) … enfin quand Petit Ginkgo a enfin cessé de faire la gueule !

Après tout, nous étions là pour les 25 ans du Cirque Arlette Gruss dans ce superbe Cirque Jules Verne, pas pour ses produits dérivés …

Nous avions envie de faire découvrir à la dernière génération, le cirque traditionnel avec ses Augustes et le clown blanc (qui ont toujours fait peur à Capsicum), ses dresseurs, ses équilibristes, son Monsieur Loyal …

Et bien, la surprise fût de taille …
Le ‘Cirque de Grand Papa’ est allé se faire faire un lifting ! Grands fans du Cirque du Soleil, nous avons tout de suite reconnu son influence dans la poésie entourant le spectacle, le chatoiement des costumes, le fil mélodique et la multitude de personnages introduisant les numéros.

Aujourd’hui, les clowns portent des converses … trop grandes !

Capsicum, quant à elle, est restée fidèle à sa passion pour les voltigeurs, probablement influencée dès son plus jeune âge par le film Sous le plus grand chapiteau du monde (The greatest show on earth – 1952).

Délicieux de sentir cette foule frémir et s’extasier à chaque fois qu’un trapéziste de la Compania La Havana s’élançait pour ‘Cuba libre… comme l’air’.

Et un peu de charme avec ‘A en décrocher la lune’, un duo de trapèze entre Kévin Gruss et Julia Friedrich.

Mais parmi les éléphants et les chevaux,
celui qui amusa le plus Petit Ginkgo fût sans conteste
le faux chameau sous lequel se cachaient deux artistes !

Photos à venir.

Menus Toxiques

www.menustoxiques.fr
A visiter à partir du 1er décembre 2010 !