Zermati, Apfeldorfer et moi #2 – La satiété

Après un post-partum pas piqué des hannetons, ayant fait prendre à Caps 6kg durant les 6 premiers mois de la vie de Petit Biloba (en plus de ceux -même peu- de la grossesse :( ), Capsicum s’activa a trouver une solution pour retrouver un corps de rêve redevenir regardable !

En avril 2013, Caps amorçait donc une expérience de bon sens guidée par l’approche des Docteurs Jean-Philippe Zermati et Gérard Apfeldorfer, basée sur la pleine conscience et la redécouverte des sensations alimentaires.

Ce fut une rééducation en profondeur afin d’à nouveau faire confiance au corps et à ses sensations, de retrouver le fondement même de manger : se nourrir et y prendre du plaisir, sans diaboliser aucun aliment, en terme calorique.

Débarrassons nous donc, tout de suite, des chiffres (ils ont quand même motivé la démarche) pour nous consacrer à une description rapide des étapes parcourues.

Capsicum a perdu 4kg durant ces 8 derniers mois, avec des périodes de bonnes et de mauvaise élève.
Les habitués des régimes feront certainement la gueule devant cette perte lente. Mais il est essentiel de souligner que Capsicum n’a entamé aucun régime (au sens populaire du terme).

Ces 4kg ont été perdus sans aucune restriction (repas en famille et entre amis, fêtes de fin d’année, pizza quand le frigo est vide, petit faible pour le sirop d’érable avec ou sans crêpes ;) , etc) mais en ne se nourrissant que lorsque la faim se faisait sentir et en s’arrêtant à satiété.

Ainsi le corps régule lui-même ses besoins énergétiques et s’ajuste lentement mais surement, vers son ‘poids d’équilibre’. En cas de surpoids, cela signifie donc une perte définitive mettant à l’abri du fameux effet yo-yo. Une performance, quand on sait que n’importe quel régime abouti à la reprise des kilos perdus (voire plus) dans les 5 années suivantes !

Si la faim a été une sensation facile à ré-apprivoiser, la satiété s’est montrée plutôt coriace. Or en passant à coté de la satiété, il faut attendre des plombes avant que la faim ne réapparaisse !

Plus subtile, la satiété demande, au début, une attention soutenue au moment de la prise alimentaire. C’est ainsi qu’intervient la pleine conscience de manger. Complètement dédié à ce que l’on ingère (pas de télé, d’ordi, de bouquin, de conversation passionnante et surtout de mômes), les goûts sont décuplés, la satisfaction se développe, il n’y a pas besoin d’absorber des quantités importantes de nourriture pour être contenté.

Cette concentration sur l’action de manger offre même la possibilité de déceler les satiétés partielles pour un type d’aliment à l’intérieur même du repas.

Cet aspect n’étant pas encore suffisamment net pour Caps, après une période d’apprentissage, elle s’adonne, en ce moment, à la généralisation de la dégustation à chaque repas.

Ça n’empêche pas Capsicum d’être impatiente
de redevenir complètement elle-même.

Zermati-Apfeldorfer et moi

****************

Le régime Dukan vu par Jean-Philippe Zermati :

Et dire que même avec ses réticences initiales, Capsicum aussi s’est faite couillonnée par la rapidité de la perte pondéral chez Dukan.

*************
Principes de la méthode Zermati, menthe-reglisse.over-blog.com, juillet 2009

Zenitude, es-tu là ?

Déjà que je ne bondis jamais de joie à l’annonce d’un travail de groupe non hiérarchisé … en présentiel.

Mais là, mon petit doigt me disait que bosser virtuellement à 5, éparpillés aux quatre coins de la France et de ses frontières, allait relever du folklore coucouesque - j’appose mon nom sur le devoir sans jamais y avoir touché – version XXL.

Et il avait raison, mon p’tit doigt !

Je ne félicite donc pas la constitution d’équipe, commanditée par Caps, elle-même, qui n’avait manifestement ni décelé Mme ‘Tourne pouces’, virtuose en motion de censure, ni M. ‘Excuses Techniques bidon à répétition’ (du genre : “j’ai fait tomber une chaise sur mon écran.”), ni Mme ‘Lexomil’ (in extenso : “Moi, j’ai fait la page de présentation”).

Si vous êtes bons en arithmétique, il n’en reste effectivement que 2 pour pondre le devoir en 7 jours chrono.
Mission accomplie mais …

… être étudiante n’est finalement pas si enviable. ;)

Stefan Zweig – n°7

Je ne saurais vous décrire mon amertume, mon désespoir. Mais vous pouvez vous imaginer ce que je ressentais ; pour un homme à qui l’on a donné toute sa vie, n’être pas plus qu’une mouche, qu’une main indolente chasse avec lassitude ! De nouveau une vague de fureur enragée passa sur moi.

Vingt-quatre heures de la vie d’une femme, Stefan Zweig

Un neurone sur cet ouvrage et l’autre à réfléchir a posteriori, il m’apparait qu’éprouver, un jour, des émotions d’aussi forte amplitude conforte la pertinence des choix et contribue à la richesse d’une vie, consciente du trésor que sont des sentiments, peut-être moins éblouissants mais substantiels.

L’avocat du Diable dirait qu’on ne leur a
pas laissé le temps de devenir moins chaotiques. :p

Quoiqu’il en soit … “vivre, vraiment vivre, c’est d’abord ressentir !”.

Bloks contre l’obsolescence programmée !

Dans ces conditions, Capsicum pourrait bien se laisser tenter ;)

Par contre, c’est l’option ‘vie intérieure’
qui pourrait bien en prendre un coup.

*************

Phonebloks
Le concept de Phonebloks va voir le jour grâce à Motorola, http://citizenpost.fr, 30-10-2014

L’espoir en personne(s).

“Tu le rendras à quelqu’un d’autre.” disait la mère de Capsicum :

Mais non, pas une niaiserie, le meilleur qui puisse nous arriver :
la bienveillance gratuite !

Sagesse par les aiguilles …

Parfois, Caps se demande si elle va chez Doc ‘… et un sourire’, son acuponcteur, pour garder son être en bonne santé ou pour conforter les réflexions de son esprit !

Image issue de Les classiques selon
l’Université de Québec à Chicoutimi (UQAC)

Environ 600 ans (ou 300 selon certaines traductions) avant JC, le bon sens était déjà à son comble :

“Trente rayons convergent au moyeu,
mais c’est le vide médian qui fait marcher le char.
On façonne l’argile pour en faire des vases,
mais c’est du vide interne que dépend leur usage.
Une maison est percée de portes et de fenêtres,
mais c’est encore le vide qui permet l’habitat.
L’Être donne des possibilités,
c’est par le Non-Être qu’on les utilise.”

Tao-tö King (XI),  Lao-tseu (supposé)

A Caps, d’explorer le taoïsme maintenant. ;)

N’imaginez pas Doc ‘… et un sourire’ comme un vieux chinois philosophe usant du prosélytisme pour conquérir l’occident ! Rien de tel …

Justement, le parcours de cet homme est intéressant pour sa passion en la médecine et l’énergie qu’il a déployé tout au long de sa vie pour en améliorer la pratique, initialement enseignée à l’Université de Lyon, après en avoir expérimenté l’incomplétude et l’insuffisance, par la réanimation et la fondation de SOS Médecin.

Voilà un homme capable d’aller jusqu’en Chine, apprendre la langue et l’histoire de leur médecine ancestrale pour mieux s’imprégner du riche enseignement passé et de leurs découvertes actuelles.

Capsicum a beaucoup de respect
et d’admiration pour une telle vocation.

Stefan Zweig – n°6

Toute souffrance est lâche : elle recule devant la puissance du vouloir-vivre, qui est ancré plus fortement dans notre chair que toute la passion de la mort ne l’est dans notre esprit.

Vingt-quatre heures de la vie d’une femme, Stefan Zweig

.
Et pourtant à notre table, hier soir, le récit d’un suicide bien réel interpella ma réflexion quant aux mécanismes menant à un désespoir si déterminé.

Touch …

… un petit Jean-Baptiste Chandelier pour le dessert !?

Photographie racée et précision du vol à vous faire sortir la voile du placard pour entrainements intensifs.

Même si à mon sens, le mélange des styles de vol (accro, urban, road) au montage brouille un chouia le plaisir de l’image.

J’adore, cependant !

Le Dernier Samouraï

Je crois qu’un homme fait ce qu’il peut jusqu’à ce que son destin soit révélé.

Personnage de Nathan Algren (Tom Cruise)
Le Dernier Samouraï (2003),
écrit par John Logan, Edward Zwick et Marshall Herskovitz

Manche #3 : Capsicum 1 – CAF 0

Une erreur de codification …

… rectifiée après 1 coup de fil, 2 e-mails et 1 dernier appel
avant lettre recommandée.

La France est formidable, ce sont les processus administratifs qui le sont moins parfois.

Camp n°2 à nouveau atteint avec de nombreuses difficultés mais atteint.
Transition vers Camp d’Altitude n°3 en préparation avec M. Pôle-Emploi, si l’emploi du temps le permet.

Dalaï Lama

Question : “Qu’est ce qui vous surprend le plus dans l’humanité ?”

Réponse : “Les hommes… Parce qu’ils perdent la santé pour accumuler de l’argent, ensuite ils perdent de l’argent pour retrouver la santé. Et à penser anxieusement au futur, ils oublient le présent de telle sorte qu’ils finissent par ne vivre ni le présent ni le futur. Ils vivent comme s’ils n’allaient jamais mourir… et meurent comme s’ils n’avaient jamais vécu.”

Dalaï Lama

La pub du moment …

Une sensibilité plus néo-zélandaise

que française …

Ou comment jouer sur la corde de la culpabilisation plus que d’encourager à protéger ses proches de façon naturelle.

Malgré tout, ces deux spots ont la fâcheuse tendance à déresponsabiliser l’individu fautif.

Une propension tendant malheureusement à
se généraliser à de nombreux domaines.

Le ‘cours de Stratégie’ expose ce que mon dernier patron mettra une vie à comprendre …

… ou jamais !

“Or l’observation montre que les sources du savoir sont illimitées dans les organisations qui motivent les acteurs et donnent un sens à leurs actes.

(…) Les individus sont apprenants par nature. Ils naissent avec des motivations intrinsèques, besoin d’estime, dignité, curiosité, désir et plaisir d’apprendre. Les sources du savoir individuel sont quasi illimitées lorsque l’individu est placé dans des contextes changeants et stimulants où il exerce librement ses facultés d’expérimentation et satisfait son plaisir d’apprendre. La création de savoirs résulte de l’exercice autonome de l’intelligence dans un environnement stimulant.

(…) Les élites sont sélectionnées à l’issue de leur parcours scolaire sur leur capacité de restauration de savoirs codifiés. Ce sont eux qui, pour une bonne part, assurent la légitimité des dirigeants au cours de leurs carrières. Ce système de valeur et ce mode de recrutement ont des conséquences profondes : dogmatisme et suffisance des élites, incapacité à se remettre en cause, mépris pour l’apprentissage et l’action. Il faudrait renverser l’équilibre entre savoirs codifiés et savoirs tacites.”

Les stratégies fondées sur les savoirs,
par Jean-Claude Tarondeau,
Les Echos, 20 avr. 2000

Fluctuat nec mergitur

A l’époque Capsicum rêvait du vrai luxe de notre ère : le temps … mais d’un temps fécond, loin de l’indolence dénuée de sens. Par utopie, elle décida donc de “>se dégager des contraintes communes à ses congénères dans l’espoir de partir à l’aventure de la pleine intensité de vie.

Road trip en Europe, slow travel au large du Sénégal, Montessori au quotidien, famille au premier plan, arrivée de bébé Biloba, pouponnage dévoué, à chaque pas pourtant la grisaille se diffusait jusqu’à perdre en visibilité et glisser plus bas vers le gouffre d’une dépression silencieuse, pétrifiée par l’atrophie de ses envies.

Kairos Moment Art par DJ Glisson

Seulement, la vraie densité de la vie réside dans l’humain, la qualité des échanges, la présence réciproque, l’amitié voire l’humanisme. Et justement blessée à plusieurs niveaux, elle avait laissé ces pierres angulaires sur le bas coté de la route, se privant ainsi de la ressource essentielle à l’allégresse et à l’accomplissement.
2 années +/- 6 mois (pourtant bien remplies) pour apprendre à devenir moins con.

Malgré tout, présente au quotidien, Caps n’était que l’ombre d’elle-même, observant un symptôme de ‘bug’ mais incapable de l’identifier, d’autant qu’il ne venait à personne l’idée de lui demander si elle allait bien.

Ne voyant plus d’issue, elle s’accrocha à cette maxime connue depuis le lycée :

Pour être heureux, il faut avoir quelque chose à faire, quelqu’un à aimer
et quelque chose à espérer.

Quelque chose à faire : Manifestement les taches qu’elle s’était donnée d’accompagner ses enfants et de s’adonner à la photographie n’étaient plus suffisantes. Elle imagina donc revenir à l’étape précédente … réintégrer le monde du travail, en mode salariée, mais par le biais d’une transition nécessaire et bienvenue pour elle et Petit Biloba.

L’idée était de choisir parmi ses lignes d’intérêt de toujours mais sans trop de réflexion (la réflexion étant souvent fatale à l’action) un axe d’études suffisamment intéressant pour s’investir. Ou comment générer une contrainte créant des obligations qui tendraient à la hisser hors du gouffre ? Un pari thérapeutique en somme …

Quelqu’un à aimer : Ah oui, ça c’est facile … quoiqu’un peu plus d’attention et d’investissement de la part de Capsicum ne ferait pas de mal à une passion mise à rude épreuve, plus par deux naissances que suite aux dernières 14 ou 15 années de complicité !

Et puis cela ne commence-t-il pas par soi-même ?
Étant une grande adepte du “Sois le changement que tu veux voir en ce monde” de Gandhi, Caps se mis à courir pour retrouver la forme mais aussi pour s’octroyer régulièrement un moment de réflexion avec elle-même, voire de méditation de pleine conscience.

Diagramme du Kairos

Et n’y a-t-il pas encore plus à aimer ? Du coup, il s’agit de mettre son mouchoir sur l’indifférence passée et de s’impliquer à nouveau auprès des distants mais indéfectibles amis.

Quelque chose à espérer : L’initiateur ou la conséquence des deux thèmes précédents ?
Est-ce parce qu’un fameux soir, Ange montra enfin de l’enthousiasme au projet d’année(s) sabbatique(s) en slow travel, ou parce que Capsicum sortait du marasme qu’elle s’est remise à espérer de l’épanouissement en vrac par projets interposés ?
Une chose est sûre les papillons de l’impatience sont ré-apparus près de son cœur !

L’ombre s’est retirée comme elle est venue, sans vraiment crier gare.
Le sourire reparait au visage de Capsicum, qui parcourt un chemin dont elle ne sait pas vraiment où il la mènera. Mais peu importe puisque l’essentiel, c’est bien connu, est le chemin.

Et si tout cela n’était qu’une question d’équilibre neuro-chimique ?

Histoire de fesses

La brunette tire sur sa culotte son justaucorps, un pied sur la poutre. Une mistonne transporte le bac de magnésie aussi grand qu’elle. A peine arrivée à destination, la voilà qui dégage sa raie des fesses. L’entraineur aboie quelques consignes alors que deux gamines de mois de 10 ans se partagent la plage de parade des barres asymétriques. Simultanément l’une replace l’élastique de la main droite, l’autre de la main gauche.

Décidément, la gym n’a pas changé !

Nul n’est prophète en son pays

Bien se garder de donner son avis sur ceux qui entourent, à plus ou moins proche degré. Sans jugement puisque le seul intérêt se place entre étude anthropologique et intelligence interpersonnelle

Pourtant sollicitée, il est nécessaire de parler vraie avec le minimum de psychologie gagné comme talent à la naissance.

Le Secret de la Licorne, Hergé

Cependant, souvent les propos par trop dérangeants sont vite oubliés par la/les solliciteuse(s).

Il suffit de quelques années, parfois simplement quelques mois pour qu’à l’image de Madame Irma, les analyses se concrétisent.

Qui dit “Attention, il est fort à parier que les Étrangers de Sang ne vous disent que ce que vous voulez entendre.” ? Et voilà que les jeunes gens décident de partir vivre chez leur mère après l’avoir tant critiquée … au grand étonnement de ceux qui ont tant pleuré.

Qui dit “La petite dernière mettra la révolution dans cette famille par trop rigide pour qu’elle l’accepte longtemps.” Et voilà l’enfant qui s’élève haut et fort contre l’injustice …

Ainsi la peine se fait sentir quand les congénères s’obstinent à se rendre malheureux.

Facile à deviner pour un observateur extérieur !
Pas si simple dans l’œil du cyclone.

La famille Ricoré

Il est des gens qui vous épatent chaque fois que vous les croisez. Pourquoi ? Peut-être parce qu’ils sont ce que vous ne serez jamais ailleurs que dans vos rêveries.

Pourtant ce ne sont pas forcément des capitaines d’industrie, des artistes, des intellectuels reconnus ou des magnats de l’aventure.

Ceux que Capsicum a rencontrés aujourd’hui ont monté une grande maison blanche de leurs mains, sont les parents de 3 garçons. Ils parlent 3 langues en privé tout en creusant la piscine et avalent 750 kilomètres chaque we. Cependant ils vivent le sourire aux lèvres et n’oublient jamais un bon mot, un soupçon de taquinerie, une attention pour chacun. (mais non Capsicum n’est pas naïve ascendant neuneu !)

Caps les a tout de suite aimés, il a 10 ans.

Ils ne semblent pas faire de grands plans sur la comète mais s’investissent au maximum, toujours un projet sur le feu et l’humain pour préoccupation.

Un plaisir d’observer le sens qu’ils prêtent à la vie,
le sourire au cœur !

Caps devrait en prendre de la graine …

Sénèque #4

Hâte-toi de bien vivre et songe que chaque jour est à lui seul une vie.

Sénèque, Extrait des Lettres à Lucilius

La papillote philosophe …

Friedrich Nietzsche #3

Deviens ce que tu es.

Attribué à Pindare par Friedrich Nietzsche

Ainsi parlait Zarathoustra (1885),
(trad. Henri Albert), partie IV, chap. « L’Offrande du miel »

 

La seule résolution qui vaille au delà du 2 janvier chaque année …

 

Mais telle la vraie liberté qui est d’accepter ce que l’on est, avec un soupçon d’Amor Fati qui nuance grandement le déterminisme cher à Nietzsche.

ô punaise, en ajoutant l’interprétation de l’Amor Fati par Eckhart Tolleplus tendant vers le Kairos grec, voilà se déssiner la pleine conscience en filigrane ! CQFD

Décidément l’Homme est un grand amnésique qui se posera les mêmes questions jusqu’à la nuit des temps puisqu’il croit inventer l’humanité tous les 50 ans.

Courriers du soir – Retour vers camp de base n°1 sous tempête de neige.

Finir l’année 2013 sur

  • * une lettre de Pole-Emploi m’indiquant que “finalement, rien à cirer de la date de fin de ton congé parental et qu’il faille 2 semaines pour obtenir un rdv. Popol te réintègre à la date du rdv malgré ce que t’a dit le précédent conseiller, vu au 31 octobre 2013.”
  • * une lettre de Pajemploi qui m’annonce “na, na, na, na, nère, tu payeras de ta poche les cotisations sociales de Nounou Pikler parce que la CAF elle dit que tu n’as plus de droit pour ton PREMIER enfant !!”
  • * une notification de la CAF soulignant “va te faire foutre avec le mois de novembre 2013, on a décidé de ne plus rien te donner (sans raison) même si tu étais encore en congé parental ! Et pour faire vraiment chier, on ne te donnera rien non plus pour l’embauche de ta nounou parce qu’on a pas reçu de volet Pajemploi de décembre 2013 !”


A priori, 2014 s’annonce merveilleuse.
Ce serait difficile de faire pire administrativement …

Cependant Capsicum a confiance en l’administration
pour trouver d’autres fariboles du genre.

A lire aussi : Pôle-Emploi

Benjamin Franklin

Believe half of what you see and none of what you hear.

Benjamin Franklin

Voilà qui n’étonne pas une sceptique de mon acabit.

Camp n°2 atteint !

Dans le team, Mme CAF est loin de me faciliter la vie, même si M. Pôle-Emploi a décidé, il y a 5 jours, de me réintégrer à une date inconnue !

Le sommet administratif est encore loin.
Le suspens à propos du statut ‘formation’ demeure … et je ne vous parle pas du futur stage à faire au printemps !

Ne pas rentrer dans les cases : tout un programme.

Épisode précédent : Quand j’attends que la CAF mette officiellement fin à mon congé parental …

“Après le temps”

Le changement et la modernité faisant partie intégrante de la vie, le projet en cours de Patrice Franceschi (en attendant que La Boudeuse remette les voiles) est de retourner parmi les communautés visitées au cours de sa vie et de conter leurs histoires sur au moins une génération.

Valérie Labadie avec qui il collabore depuis plusieurs années, notamment pour les images, et Nathalie Franceschi, qui depuis son passage sur La Boudeuse, en Guyane, est de plus en plus présente dans les aventures de son père, sont de la partie.

Retour sur l’intervention de Patrice Franceschi aux Ecrans de l’Aventure (octobre 2013) où il présentait le film ‘Raïba et ses frères’ :

En continuité avec‘Avant la dernière ligne droite’, voilà le temps des bilans et de la transmission …

*******************
Compte-rendu du 1er jour des Ecrans de l’Aventure 2013, le festival international du film d’aventure de Dijon

Maïmonide

Le risque de prendre une mauvaise décision n’est rien comparé à la terreur de l’indécision.

Maïmonide

Existentiel ?

En cet entre deux festif, une question taraude Capsicum : mis à part quelques délicieux supplices d’un certain raffinement, à quoi servent les tétons masculins ?

Photographe : Charles Roffey.
(par la même occasion réhabilitons le mec à poils !)

Manifestement, pas la seule à me poser la question.