Cette année, Capsicum a eu des amis !

Enfin … même si, d’après Facebook, Capsicum a 91 ans,
heureusement que ‘The Social Network’ a un module de rappel des anniversaires …

PS : Pour une année où Capsicum n’a pas 3 dates anniversaire !

Nicolas Grimaldi

Imaginer, rêver, espérer, c’est avoir réuni toutes les conditions de la désillusion.

Nicolas Grimaldi, Proust, les horreurs de l’amour (2008)

Une porte sur la réalité.

Un mercredi comme les autres. 45 min à tuer et une porte interdite.
Comme elle l’a souvent fait, sans y être invitée, Capsicum la pousse et découvre un auditorium habité par une conférence à propos de la jeunesse européenne.

Savoir que les Grecs souhaitent envoyer leurs jeunes à l’étranger pour qu’il découvrent des modes de pensée plus entreprenants et les ramènent au pays pour créer des emplois ; savoir que les éducateurs belges déplorent la façon dont sont perçus les jeunes par la société et s’efforcent par leur politique culturelle de faire progresser la prévention et la sécurité afin que les quartiers ne s’enflamment pas ; savoir que de moins en moins de jeunes européens viennent en Italie car ils se désintéressent d’un avenir dans un pays dont l’émigration est toujours importante et dont l’image s’est dégradée depuis plusieurs années maintenant.

Une porte sur la réalité – Lyon (09-11-2011)

Assise dans le noir, au fin fond de la salle, les écoutant chercher des solutions, l’évidence monte de plus en plus. Malgré leur dévotion, leur intérêt et leur fraîcheur, ils ne peuvent pas grand chose à cet instabilité sous-jacente dans toute l’Europe, dont la jeunesse n’est qu’une face du prisme.
Un peu comme un cataplasme sur une jambe de bois.

Ils ont au moins le mérite de vouloir changer les choses, même avec leurs moyens dérisoires. Un effrayant écho à l’actualité politico-financière de l’Europe …

Ce qui fait sourire, c’est que l’on est jeune entre 18 et 34 ans en Italie et que pour l’Estonie, ça se joue entre 7 et 27 ans !

Un détail déjà très culturel !

Grandir encore et toujours.

On ne peut courir après des ombres toute sa vie. Alors c’est décidé, la vie va encore muer, faisant fi des doutes et des non-dits.

L’aventure peut prendre des formes incroyables, voire …
… banales.

Extrait de Conversation n°14 – Brèves de puces

Un homme sensible dit à un autre beaucoup moins sensible :
- Tu sais, je me suis remis à picoler.
– Ah bon. Et tu picoles quoi ?
- Euh, de la bière et du rouge, mais c’est pas le problème.

Une gamine demande à son père devant un stand photo :
- Papa, c’est quoi une pellicule ?
– C’est une bobine de film qu’on mettait dans les appareils photos. C’est comme ça qu’on faisait des photos, autrefois !

Les puces … concentré de société et d’histoire !

Rouler, rouler, rouler …

Vers la lumière – Vénissieux (11-11-2011)

Mot d’Enfant – n°62

C’est une bonne idée de mettre les carrés de chocolat en zig-vague.

Petit Ginkgo (4 ans et 9 mois)

Petit Ours Brun – Lyon (12-11-2011)

Mot d’Enfant

Bref. J’ai un pote à conditions générales

BREF, la Série

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

BREF – 10/11/2011 – Episode 26

Paulo Coelho

Si vous pensez que l’aventure est dangereuse, je vous propose d’essayer la routine… Elle est mortelle.

Paulo Coelho

César & Rosalie – n°2

Ce n’est pas ton indifférence qui me tourmente, c’est le nom que je lui donne: la rancune, l’oubli. David, César sera toujours César et toi, tu seras toujours David qui m’emmène sans m’emporter, qui me tient sans me prendre et qui m’aime sans me vouloir.

César & Rosalie par Claude Sautet

Une belle rencontre !

Les fonds de tiroir regorgent de perles …

L’Amoureux – Lyon (01-04-2011)

Mais l’histoire ne dit pas si le mec a retrouvé sa belle.

Extrait de Conversation n°13 – Goutte à goutte

Une passante s’arrête sous la pluie, devant la bannière ‘Monceau Fleurs’ :

- Qu’est-ce que vous faites ? Vous photographiez quoi ?
– J’attends un beau parapluie qui passe !

Goutte à goutte – Lyon  (08-11-2011)

34 min avant dans une rue calme, perpendiculaire à la précédente :

- Pourquoi vous photographiez le caniveau devant ma maison ?
– Parce qu’il est joli !

Capsicum a froid aux mains.

Faites des gosses qu’i disait !

Ah la famille …
Ce n’est déjà pas toujours la joie quand c’est la sienne, mais quand c’est la belle-famille qui rejoue la pièce en 3 actes, ça préjuge de fêtes de fin d’année particulièrement enjouées !

Parmi les paraboles de la Bible, celle du Fils Prodigue qu’Ange a exhumé de notre culture catho hier soir est d’une modernité effarante.

Même si le petit con de l’histoire a dilapidé en gaudriole tout le fric légué par son père et ne revient que parce qu’il a la dalle, il est accueilli avec liesse et pardon. L’ainé, travailleur et toujours présent, peut bien aller se faire voir chez les Grecs pour recevoir le quart de la démonstration d’affection paternelle.

Le message initial veut renvoyer une image éclairée d’un Dieu ouvrant toujours les bras aux repentis (même si leur contrition est imparfaite d’ailleurs …) mais ça n’éduque en rien les enfants gâtés !

Il faut le savoir, même si l’on souhaite qu’ils vivent pour eux-mêmes, la nature des enfants est d’être ingrats …

… du coup, ça n’encourage guère à la conception,
deux exemples pareils ! ;)

Moi, j’avais dit qu’il fallait plutôt garder le beau-frère après le divorce !

A lire aussi : Les Etrangers de sang.

Gil et Maria … à San Diego !

Nos parapentistes sont de retour sur la toile avec un nouveau projet !

“Donc priorité au budget “projet de vie” devant celui des besoins matériels. Cette règle de vie nous permet de ne pas être figé sur place dans une trop grande zone de confort qui pourrait dominer des rêves qui nécessitent justement de sortir de sa zone de confort. On croit fermement que s’entourer d’un appartement ou maison trop épatant handicape les démarches d’essayer d’autres étapes de vie plus vivantes, plus passionnantes à vivre que la satisfaction de contempler ou montrer les meubles qu’on possède… houaa quelle philosophie!

(…)  Et c’est pas toujours facile à appliquer. Surtout lorsqu’on est de retour en France et que tout le monde autour de nous s’émerveille devant tout leur nouveaux achats, nouveaux meubles, nouveaux Iphone ect…

Mais on continuer de croire que cet état d’esprit est le bon. Il nous a fait entreprendre de vrais beaux projets qui construisent une vie bien remplie au détriment d’un appart’ peu remplie”

San Diego, California, Tour du Monde de Gil et Maria, 03-11-2011

Enfin des gens qui pensent comme moi. Hum, hum, $1200/mois … c’est quand même une sacrée somme !

Société de Consommation

Mot d’Enfant – n°61

On est tous les deux des ‘Capitaines Crochet’ !

Petit Ginkgo (4 ans et 9 mois)

Cap’tain Crochet – Expo Sudre Lyon (05-11-2011)

Mot d’Enfant

Histoire ordinaire … entre Nord et Sud.

Cela commence au printemps par un voyage avec son mari dans de magnifiques îles arides de l’Atlantique. La cinquantaine n’a en rien entamé sa capacité d’émerveillement, d’une intelligence affutée, la belle a mené jusque là sa vie trépidente, avec lucidité et entreprise. Elle danse, elle s’amuse dans cette ambiance rythmées par les percussions.

Le séjour n’aura pas été long dans cette île montagneuse de toute beauté. Tout au plus 3 jours, le temps d’une belle randonnée, d’une danse et d’une innocente discussion avec un gars du coin, autour d’un punch. La belle s’envole vers une autre île, avec son mari.

En dur – L’île (Juillet 2011)

Un soir oppressée par un endroit touristiquement détestable, le téléphone à la main, elle compose le numéro de l’homme sans trop chercher pourquoi. La voix masculine est ensoleillée, voire enjouée. Dès lors ils s’appelleront tous les jours pendant 2 mois 1/2 avides de créer plus qu’un lien.

De l’affection entre elle et son mari, il y en a, mais les épreuves passées ont peut-être réduit leur relation à cela. Son époux n’est-il pas plutôt devenu son meilleur ami ? Les enfants approchant la trentaine, il est temps qu’elle vive pour elle. Revenir sur l’île pour vivre sa nouvelle complicité l’obsède donc. Elle n’aura de cesse que de s’imprégner de cette culture afro-portugaise.

L’été approchant, elle met dans ses valises le nécessaire pour 5 semaines de mer et de montagne ; des affaires qu’elle offrira ensuite en partant, ainsi que quelques cadeaux bien réfléchis.

L’exaltation de l’inconnu l’emporte, avec fébrilité
mais sans trop l’ébruiter, elle part le rejoindre.

Dans ce village de pêcheurs, il lui fait découvrir une vie simple et avenante, entourée d’enfants et d’une famille parfois en demi-teinte. Elle ne s’était pas trompée, l’union est plutôt réussie. Même si l’homme est par moment péremptoire et ténébreux, sa convivialité et sa passion sont sans commune mesure. Elle ne saurait rien lui refuser.

Grâce à lui, l’amoureuse se frotte à la rude vie des … Read more »

Escapade

Ça mériterait bien du HDR …

Golden ring – Mercantour (31-10-2011)

… et là, ça mériterait un trépied !

Évanescence – Mercantour (31-10-2011)

Mais pour un compact, ce n’est pas si mal …

Vivement le reflex !

Sudre …

Derrière la tête – Expo Sudre Lyon (05-11-2011)

L’enfance de l’Art – Expo Sudre Lyon (05-11-2011)

Bref. J’ai fait un dépistage.

BREF, la Série

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

BREF – 03/11/2011 – Episode 25

Que de la gueule !

La circulation sur les routes est représentative des comportements de l’individu dans la société, avec ses aberrations mais aussi ses intelligences.

Alors, force est de constater que le français est devenu un mollusque grégaire.
En effet, il semble que l’automobiliste du XXI eme siècle ne sache plus doubler que sur autoroute (et encore quand il ne se scotche pas sur la file du milieu alors qu’il n’y a pas de véhicule sur la file de droite – mais ceci est un autre travers à aborder en temps et en heure).

Faites l’expérience sur les routes nationales et départementales de notre beau pays, en automne par exemple. Si l’un de nos semblables décide de rouler à 80 voire 70 km/h, bon nombre d’automobilistes vont se planter derrière lui, en pestant peut-être, mais sans initiative de le doubler. Un agrégat de voitures se forme alors derrière l’emmerdeur, rendant encore plus difficile le dépassement pour les véhicules suivants.

Ce panneau a un sens : Fin interdiction de dépassement …

Pour Capsicum, ce comportement routier reflète l’autocensure que chacun se pose au quotidien dans une société où suivre la masse est une valeur sûre. Le prochain espace aménagé de dépassement aura beau être dans 10 km, ce petit monde se contentera de critiquer et d’engueuler le ‘connard de devant‘ mais n’aura pas les couilles de regarder en face, de mettre son cligno’ et de jeter un oeil dans son rétro et sur sa gauche pour déboîter, tout en respectant les lignes blanches et les limitations de vitesse …

Ce sont les mêmes qui prennent leur voiture et se plantent tous les jours dans les bouchons alors qu’ils auraient la possibilité de prendre un vélo et de dépasser tous les culs de plombs. Ah, le confort et sa douceur soporifique !

La sécurité raisonnée est une perle mais la sécurité à outrance est un poison qui pervertit l’action et donc l’accomplissement de la personne.

Pour un avenir meilleur, apprenons à nos enfants à prendre des risques calculés, bien mesurés et cessons de brimer leurs initiatives … parce que pour la génération précédente, c’est foutu !

Chronique de la Circulation

Nota : Espérons que Capsicum ne s’en morde pas les doigts dans quelques années !

Patrice Franceschi – n°37

A l’occasion des Ecrans de l’Aventure, La Gazette de Côte d’Or rencontre Patrice Franceschi pour l’interroger sur l’esprit d’aventure d’antan et sur l’avenir d’une société qui limite de plus en plus les libertés individuelles.

“L’aventure, ça peut être le voyage, l’action humanitaire… mais si l’on veut se confronter au terrain, il faut admettre que ce sont des expériences dangereuses. On croise souvent des personnes qui souhaitent quitter les contraintes de la société moderne, mais l’aventure, c’est entrer dans un autre monde de contraintes.”

Patrice Franceschi,
Patrick Franceschi : « J’ai vécu tous les rêves que je voulais vivre »,
La Gazette de Côte-d’Or, 02-11-2011

On passera juste sur la coquille d’orthographe du prénom de l’aventurier-écrivain …

Photographe ?

A noter les rediffusions des films Au vent de la Guyane et L’or de Ouanary sur la chaine Voyage ainsi que les premières diffusions du film de 90 min Oyapock : “récit complet des aventures de l’équipage de La Boudeuse chez les chercheurs d’or clandestins de la Guyane française venus du Brésil”.

Diffusion des trois films de La Boudeuse en
Amazonie Française sur la chaîne Voyage
,Terre-Océan, 02-11-2011

Antandroy

Le team F.ONE partage 24 min de magnifiques images capturées à Lavanono (Sud de Madagascar) par Band Originale.

Mika Fernandez, le cap verdien Mitu Monteiro et Robinson Hilario
en pleine action.

Ecrire, écrire …

… mais rien ne passe au travers du clavier, rien ne s’échappe, rien ne cristallise, rien ne filtre de cette réflexion sur l’avenir menée au milieu des couleurs de l’automne, en pleine montagne.

Tant pis !

Rire, sourire, vivre.
Pour le reste, on verra plus tard.

Mot d’Enfant – n°60

Papy a le nez penché sur la carte de Lyon, étendue sur le tapis. De l’autre coté de la pièce, Petit Ginkgo épluche une pomme avec application. Quand Papy relève la tête, il demande à la cantonade pour faire bisquer son petit fils :

- Le mercurochrome et les pansements, où sont-ils ?
– Oh … Papy … mais je ne connais pas la ville, moi ! lui répond l’enfant d’un ton désabusé.

Petit Ginkgo (4 ans et 8 mois)

Mot d’Enfant

Chambres d’Enfants

James Mollison a parcouru le monde pour photographier les endroits où dorment les enfants …

… et c’est étonnant !

Cliquez ici pour découvrir le projet ‘Where Children Sleep’.