Rock’n'Roll Holiday’s

Et non, les vacances les plus agitées de Capsicum ne se passent pas à marcher dans les montagnes de L’île, au bord d’une plage pour le kitesurf ou à faire du soaring sous sa Géo II, mais plutôt à la ‘Maison Mère’, là-bas dans sa steppe natale.

Il est toujours préférable de ne pas y dépasser 4 jours de vacances.
La première bonne raison, c’est qu’au delà de cette limite Capsicum recommence à faire parti des murs et donc des plus ou moins bonnes habitudes ambiantes.
La seconde bonne raison, c’est préserver sa santé …

Parce qu’il est difficile de faire long feu plusieurs jours de suite à ce rythme :
* La nuit : refaire le monde autour d’un p’tit fromage de chèvre et d’un bon verre de vin avec son Daddy.
* Le jour : courir le marché et les boutiques tout en discutant avec sa Mummy.

D’autant que Capsicum a horreur des courses en tout genre !

Génération X plutôt qu’Y

Génération post-ado jusqu’à 35 ans …

Julia Tissier et Myriam Levain, Génération Y,
Le Grand Journal, 18-01-2012

Merde, je me sens vieille d’un coup.

Pourvu que ce ne soit pas un signe !

Après un raté éhonté avec la Fnac qui mit 1 mois avant d’annoncer 5 jours avant Noël qu’elle était dans l’impossibilité de livrer le D7000 au prix indiqué, Capsicum eut la mauvaise idée d’attendre les soldes dans l’espoir d’obtenir le reflex de ses rêves à un meilleur prix.

Aujourd’hui, toutes les enseignes avec SAV, pratiquant
des prix raisonnables sont en rupture de stock !

Et vu l’état de la compagnie Nikon au Japon et en Thailande, Capsicum n’est pas prête à décrocher son bel appareil …

*******************

“Le fabricant d’appareils photo et d’optique Nikon fait partie de ceux qui ont subi une sorte de double peine : après la fermeture temporaire de son usine de Sendai, dans le nord-est du Japon, après le séisme et le tsunami, son usine de Thaïlande a été noyée par les inondations, retardant encore davantage la sortie de ses nouveaux boîtiers. Résultat : la production industrielle s’est contractée de 2,6 % en novembre.”

L’économie japonaise tarde à se relever, www.la-croix.com, 08-01-2012

Des symptômes qui ne trompes pas …

* Le chat me harcèle
* Je suis interdite de rhum, de bordeaux et de despé
* Les diarrhées télévisuelles me font chialer.
* J’ai l’impression d’être sous l’effet d’un pétard toute la journée
* J’ai envie de gerber matin et soir

Vous voyez ce que je veux dire ?

L’Aventure ‘Petit Biloba’ ! (environ 2 mois de grossesse)

Possession du corps et de l’esprit.

Je réalise que je suis enceinte le matin au réveil lorsque je me souviens de ce rêve mi étrange mi calme des pieds du bébé bougeant dans mon ventre tellement fort que ma peau se découpe selon les pointillés pour donner naissance avant terme, en toute joie.

Absurde

L’Aventure ‘Petit Biloba’ ! (environ 2 mois de grossesse)

André Malraux – n°2

La vérité d’un homme, c’est d’abord ce qu’il cache.

André Malraux, Antimémoires

Et de nos jours, les réseaux sociaux aident parfaitement à la diversion !

Ah, Ah, Ah

Ils ont quand même mis 13 jours pour enfin l’annoncer ! Les fêtes sont définitivement  finies …
Capsicum pourrait donc se faire économiste, voire ‘Psychologue Populaire’.

La France a perdu son AAA, LeFigaro.fr, 13-01-2012

A lire aussi : Psychologie populaire.

Comment garantir une campagne aux objectifs réalistes ?

Le salaire du président de la république devrait diminuer drastiquement chaque fois qu’il ne tient pas ses promesses de campagne, par remboursement ou tout autre moyen adapté.

Trop facile de promettre sans obligation de résultat.

Comme au poker menteur, c’est le plus grand bluffeur qui gagne.

Exigeons que les candidats élèvent le débat qui aujourd’hui traine bien bas … De simples querelles d’écoliers ! Les Français valent beaucoup mieux. Exigeons des programmes réalistes, des chiffres pragmatiques et de vrais projets d’avenir. Les citoyens ont une réelle capacité d’effet de levier pour peu que la plupart exige l’arrêt de cette mascarade.

Je ne sais qui est derrière cela mais c’est une idée de regroupement …

En cela la démarche de Hulot aux dernières présidentielles et de Cantona à celles-ci est plutôt intéressante : Faire la lumière sur une cause que les autres candidats ne peuvent plus ignorer et intègrent dans leur propre programme.

Encore faut-il que le président une fois institué tienne ses promesses … CQFD

Le résultat des présidentielles n’est assuré ni pour les uns, ni pour les autres, car il manque aujourd’hui à la France un réel leader charismatique qui a fait ses preuves. Et c’est justement dans ces conditions difficiles qu’il s’agit d’éviter un nouveau 1933.

Exigez des résultats comme le font les entreprises privées.

L’école à bout de souffle …

Ce reportage de Marina Julienne montre à quel point l’école de la République a atteint ses limites, faute de volonté d’évoluer.

Le fait est que, de nos jours, malgré des rythmes scolaires intensifs, les petits français ne font plus parti de l’élite européenne. Ce qui est choquant, c’est que d’après ce documentaire 50% des enfants seraient en difficulté scolaire.

“Quand l’élève ne sait pas, c’est que le professeur a mal appris” et a fortiori quand cela s’applique à toute une génération … c’est que la méthode est mal adaptée.

La vérité est que cette institution a besoin maintenant de se donner une ligne de conduite à long terme, en se demandant quels citoyens adultes la France souhaite développer pour l’avenir.

Quelles sont les rythmes biologiques et intellectuels des enfants et comment réaliser un suivi individualisé de chaque enfant de manière efficiente ?

Il est aberrent de constater qu’en bilan de fin d’année, une maitresse de petite section explique affligée  que votre enfant de 4 ans (en l’occurrence Petit Ginkgo) a encore besoin de jouer. Peu lui importe que son niveau scolaire soit largement au dessus de celui de ses camarades ! “Il ne veut même pas savoir si son exercice est juste, il part jouer dès qu’il a fini.” Fabriquons-nous des petits moutons bien notés selon leur capacité à rester assis sur un banc pendant 6h de classe ?

Le business des cours de soutien est en développement exponentiel. Ce qui montre que l’enseignement n’est plus un droit pour toutes les classes sociales. Autrefois, les cours élitistes post-bac étaient peuplés de 13% d’enfants défavorisés, aujourd’hui ce pourcentage s’est réduit à 3%. Il y a ceux qui ont la chance de pouvoir être aidés par leurs parents et les autres.

Comment expliquer que dans certaines écoles le soutien individualisé pour les enfants en difficulté soit proposé à toute une classe ? Personnellement j’en conclue que l’enseignement n’a pas été adapté à leur niveau et que l’on essaie de bâtir sur des lacunes toujours plus béantes. 

Il est temps de réformer l’enseignement en lui donnant les moyens financiers et pédagogiques ainsi que des ambitions pour l’avenir.

C’est en parti à cause des problèmes actuels de l’école républicaine,
que nous avons choisi l’enseignement Montessori pour Petit Ginkgo.

Voilà un sujet majeur dont les candidats aux présidentielles devraient s’emparer. En espérant qu’ils ne fassent pas de promesses en l’air …

***************

“L’ECOLE A BOUT DE SOUFFLE

Notre système éducatif atteint ses limites. Malgré des programmes surchargés, des rythmes scolaires intensifs, des évaluations à répétition, les résultats ne sont pas à la hauteur, et notre école est de plus en plus inégalitaire : nous ne parvenons pas à faire réussir les plus faibles.
Tandis que les écoliers finlandais, qui bénéficient d’un système beaucoup plus souple, ont de bien meilleurs résultats, nous nous entêtons dans un système éducatif hyper sélectif. La pression scolaire gagne même la maternelle, où nous avons pu filmer les premières évaluations. Pour les parents, l’angoisse est à son maximum, le marché du soutien scolaire pour le primaire est en plein essor, les « colonies de vacances éducatives » se développent.
Le film donne la parole aux parents, enseignants, chercheurs en sciences de l’éducation, qui ne se satisfont plus de l’école telle qu’elle fonctionne aujourd’hui, et soulignent l’urgence d’un changement.”

Mot d’Enfant – n°66

- Oh, Tristan est dans les sables ‘mouvement’ !

Petit Ginkgo (4 ans et 11 mois)

Mot d’Enfant

Cent fois sur le métier …

Le temps passe, la réalité sans fard reste incontournable, les raisons ont du sens. Cependant, observer de loin, intervenir le moins possible, n’en plus parler, ne balaient pas encore l’affliction. Combien de temps encore ?

C’est juste si ridicule !

Pathologie réversible ?

Au mieux 5 min de retard …

A priori, Capsicum arrive à peu près à respecter les horaires quand un tiers est impliqué. Question de respect … même si ça lui demande probablement plus d’énergie qu’à la plupart des gens.

Sinon, c’est le retard assuré.
La raison est probablement liée au fait qu’arriver en avance et attendre 5 à 10 min est pour Capsicum une perte de temps caractérisée. Symptômes différents mais même névrose !

Y’en a pourtant marre de courir.

Chronique de l’irresponsabilité ordinaire

‘Fais attention à la route’ lance le père à son fils d’environ 7 ans, sans même jeter un œil à la circulation, alors que le gamin s’élance pour traverser hors du passage protégé. Une voiture arrive au même instant.

L’enfant aura de la chance mais pas celle d’avoir un père intelligent.

Chronique de la Circulation

Question d’image

Tout comme les étudiants, certains jeunes retraités ont besoin de petits boulots pour mettre du beurre dans les épinards.

Pourquoi ne trouve-t-on jamais d’anciens
derrière les comptoirs de McDO ?

Si épanouissant …

Quand j’étais enceinte de Petit Ginkgo, ce qui m’agaçait le plus avec “mais qu’est-ce que la grossesse te réussit !”, c’était cette réponse si évasive “Oh, l’accouchement … euh, oui, c’est un peu douloureux, mais … euh, tu verras ça vaut tellement la peine !”.

Faisaient-elles toutes parti d’une ‘ligue des accouchées bâillonnées’ ayant pour but d’éviter l’extinction de la natalité ?

Je m’étais donc juré de dire la vérité, toute la vérité, aux primipares qui oseraient me poser des questions sur l’accouchement, mais aussi sur la grossesse.

Manifestement, je ne suis pas la seule à croire à la théorie du complot …

En même temps, certaines en font plusieurs …

‘L’Aventure Petit Biloba’

Kodak exsangue

En 1978, Kodak déposait le premier brevet d’un appareil numérique avec capteur CCD … malheureusement, ils n’ont pas su prendre le virage suivant.

L’entreprise américaine est sur le point de ne plus être cotée en bourse.

J’vais trouver où mes T-Max 400 si ça continue ?

************
Comment Kodak a creusé sa propre tombe, www.challenges.fr, 05-01-2012

Poison quotidien

Mon chat-vache ne veut pas boire l’eau du robinet.

Pourquoi le ferions-nous ?

**********

A lire aussi : On ne trouve dans l’eau du robinet … que ce que l’on y cherche !

Danse avec lui

Se contenter de peu et jouir de chaque chose ; ce n’est pas le but qui compte, c’est le chemin.

Le maître écuyer (Sami Frey)

Bref. J’ai dîné avec cette fille.

BREF, la Série

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

BREF – 04/01/2012 – Episode 36

Moi – je – perso, les autres allez vous faire foutre.

Quelqu’un pourrait-il m’expliquer pourquoi, à 8h27, ce sont toujours les deux ou trois mêmes parents qui bouchonnent nonchalamment à la porte de la maternelle pour taper la discute avec la maitresse ; alors que tous les autres parents tapent du pied pour déposer leur mioche et enfin partir bosser pour l’heure ?

Je comprends que l’on n’ait pas toujours le choix pour transmettre quelques infos au corps enseignant. Mais à ce compte là, on se lève 10 min plus tôt pour ne pas emmerder la trentaine d’autres parents qui n’ont besoin que d’embrasser leur progéniture, puisqu’ils lui font confiance pour passer une bonne journée.

De ce fait, ce sont les plus pragmatiques qui sont obligés de s’arranger pour arriver 5 min avant les emmerdeurs.

Pouvez-vous croire que Petit Ginkgo soit le seul à avoir trouvé une solution particulièrement efficace ? Se faufiler entre les égoïstes et les grégaires tenant leur môme par la main, sans même que Capsicum ait besoin de croiser le regard de la maitresse (no need daily !).

Contourner la minorité emmerdante dès la maternelle.

6 pieds sous terre

Les sonorités du piano ponctuent les images de Robert Capa, rendant toute la tension dramatique à ses guerres. De l’extérieure, l’écho distant d’une conversation d’enfants vient troubler ma concentration dans cette cave, bien cachée de mes concitoyens, une demi-heure durant.

Quel bonheur que ces temps de paix qui nous offrent la possibilité d’être mécontents à souhait.

Nuremberg, famille allemande au milieu des ruines fumantes
(Robert Capa, 1945)

S’il ne fallait citer que cette guerre-là. Qu’ont vécu les enfants à partir de 1939 ? Séparations du cocon familial, père, frères, oncles morts ou prisonniers, bombardements, anxiété alentour, faim, institutions, solitude, sans parler de ceux qui étaient visés par l’holocauste, quels traumatismes certains gamins n’ont-ils pas pu surmonter ?

Sous ces voutes inhabillement repeintes, je m’estime si chanceuse de ne pas connaitre les affres des conflits armés.

Que nos enfants aient cette chance encore longtemps,
car de nos jours, la technologie fait que ce serait
encore plus difficile de s’en extraire.

Du coté des terroristes !

La bonne vieille guéguerre !

Comment ai-je oublié d’en parler ??

Facebook grignote peu à peu le blog.

Il est si facile de cliquer ‘J’aime’ pour montrer son intérêt, tout en le partageant avec ses ‘amis’.

Il m’aura fallu deux sapins de Noël sous lesquels se trouvait le merveilleux prix Médicis 2011 : Dans les forêts de Sibérie, récit de Sylvain Tesson à propos de sa retraite sur les bords du lac Baïkal, pour réaliser que je n’en avais même pas parlé sur le blog.

Ces deux fois, le Père Noël ne me le destinait même pas … Il faut croire que je partage bien mal mes passions !

Le prix Médicis a dû faire beaucoup de bien aux ventes de ce bouquin ! J’en suis ravie pour ce membre émérite de la Société des Explorateurs Français.

Comme il est fort, cet explorateur capable de vendre un voyage immobile sous forme de reportage : 6 mois de cabane au Baïkal et de livre : Dans les forêts de Sibérie.

Vous qui voyagez et pensez que votre vie intérieure n’intéressera personne, finalement imaginez qu’avec du talent, il est peut-être possible de financer une prochaine expédition par ce biais.

Enfin, selon d’autres explorateurs connus, ce genre de financement devient de plus en plus difficile de nos jours.

Mais les aphorismes réussissent si bien à Sylvain Tesson.

Géraldine Baffour à l’honneur …

… de la Manche Libre !

A l’occasion de son année 2011 en tant que  ‘patron‘ de la bisquine La Granvillaise. A 27 ans, cette ancienne de l’équipage de La Boudeuse a fait un sacré chemin depuis la fac de bio !

****************

Les trophées 2011 de La Manche Libre, 29-12-2011
Elle est capitaine d’un vieux gréement, L’Etudiant, juin 2011

Mot d’Enfant – n°65

Ce sera un petit frère. C’est la nature qui me l’a dit !

Petit Ginkgo (4 ans et 11 mois)

Mot d’Enfant

L’Aventure ‘Petit Biloba’ ! (1 mois et demi de grossesse)