Henri de Montherlant

La liberté existe toujours. Il suffit d’en payer le prix.

Henri de Montherlant, Carnet 1957

Ah … cela vient donc de là !

Mot d’Enfant – n°74

- Tu sais Papy est un pro du créneau ! s’exclame Capsicum en rentrant le wagon dans son mini-garage.
– Ah bon. Même s’il est vieux ? s’interroge Petit Ginkgo
– Euh … ben oui, mais tu sais ce que l’on a en plus des autres quand on est âgé ?
– Non ?
– L’expérience … Et grâce à ça, la plupart des anciens sont de bon conseil.
– Ah … d’accord.

Petit Ginkgo (5 ans et 3 mois)

Mot d’Enfant

Où est passée l’allégresse ?

La folie quotidienne semble s’être peu à peu tarie. L’amusement pour un rien s’est transformé en agacement. Quelle est la vraie Capsicum, celle qui s’élève contre ou celle qui s’envole pour ?

La grisaille du lundi matin a-t-elle rattrapé celle qui haïssait les plaintes récurrentes à la machine à café ?

Chats peint par Louis Wain qui sombra
progressivement dans la schizophrénie.

Par moment, il me semble que capsicum a perdu cette fantaisie qui faisait sourire ses amis qu’elle ne voit plus … Ceci expliquerait-il cela ? A force de se protéger d’une folie la dépassant, elle est devenue commune presque emmerdante, histoire de ne pas faire de vague.

N’y a-t-il pas moyen d’associer extravagance et responsabilité afin de survivre au voile affadissant des obligations ? Tout cela n’était donc pas qu’une question de boulot … mais plutôt d’état d’esprit.

Il est impératif de prendre la vie de son meilleur coté, en considérant que tout n’est que temporaire et qu’il faut donc en profiter un maximum. Allez, allez, sourire et vrai sourire en toute circonstance.

Il ne fait pas bon de se laisser vieillir.

Avant la dernière ligne droite … Extrait

J’aime donc regarder cette dernière ligne droite à ma manière, c’est à dire habité par l’idée que tout ce qui l’a précédée n’a été que la préparation lente et patiente de ce qui va advenir maintenant. J’ai fait beaucoup de choses dans ma vie. Trop sans doute, pas assez surement. C’est ainsi que je vois les choses. Mais je veux croire que tout cela n’a été en définitive qu’un vaste apprentissage pour faire émerger le plus important, ce qui reste à venir. En somme, j’ai le sentiment que tout va commencer pour de bon.

(…) La liberté est un devoir qui s’achète très cher.


Avant La Dernière Ligne Droite – La vie devant… par ALDLDFranceschi

(…) Surtout, j’ai essayé de montrer que l’esprit d’aventure, dans ses dimensions de l’action et de la réflexion intimement mêlées, était un héritage ancien qu’il fallait préserver, tout en le renouvelant pour en faire une valeur accessible à tous. Car chacun peut s’emparer de cet esprit et ouvrir avec lui toutes les routes possibles. En retour de ces tentatives, j’ai reçu la seule richesse qui m’ait jamais intéressée, celle d’une vie libre et féconde dont j’ai aimé les tumultes. Je ne possède que cette vie et il est bien qu’il en soit ainsi. Au moins je peux en dire, à qui me le demande, qu’elle n’est ni meilleure, ni moins bonne qu’une autre mais que c’est la mienne. J’ai 57 ans et le vie est devant moi.


Patrice Franceschi, Avant la dernière ligne droite
en librairie le 2 mai prochain.

***********

Rencontre/dédicace entre Patrice Franceschi, la presse et le public, aura lieu à la maison de l’Amérique latine (217, boulevard Saint-Germain, Paris 07ème, Métro Rue du Bac, ou Solférino, ligne 12), le 10 mai 2012 à 19h, en présence de Gérard Chaliand, Jean-Christophe Rufin, Jean-Claude Guillebaud, Bernard de la Villardière et Yves Calvi.

Marlène Dietrich

Die Freunde, die man um 4 Uhr morgens anrufen kann, die zählen.

Maria Magdalena Dietrich

Vraiment ? Les seuls amis dignes d’intérêt sont ceux que l’on peut appeler à quatre heures du matin … Merde alors ! :(

Accoucher sous auto-hypnose !?

Non, non, je n’ai pas pété un câble … si ce type de préparation à la naissance m’attire, c’est qu’elle se rapproche beaucoup de la relaxation, la sophrologie puis la méditation, amenant à une hyper-concentration, voire une hyper-vigilance.

La France commence à s’intéresser à cette technique dans le milieu médical pour limiter les anesthésies, mais la méthode est tout de même confidentielle et j’ai beaucoup de mal à trouver une sage-femme sur Lyon formée à cette technique.

L’hôpital Robert Debré, à Paris, propose des consultations en hypnose depuis 2011 :

Réalisation : Christine Cointe, Montage : Julie Ledru,
Journaliste(s) : Christine Cointe

Il est bien dommage que cette pratique ne soit pas répandue dans toute les maternités car je pense que le corps et le cerveau ont des ressources (presque) insoupçonnables. Nous sous-exploitons ces capacités alors qu’elles permettent une prise en charge globale de la douleur. Et dire que beaucoup des unités médicales françaises ne s’intéressent encore actuellement qu’à la partie physique de la douleur …

Dans la continuité du premier accouchement voilà certainement la clef qui me manque depuis plusieurs mois pour me préparer efficacement à ce second opus.

Une méthode HypnoFeel® Bébé est dispo dans un cabinet du 6è … à voir :

Témoignage Axelle partie 1

Témoignage Axelle partie 2

Témoignage Sabrina

En attendant de trouver un bon thérapeute, let’s play à la maison avec ‘Pas a Pas : Guide d’auto préparation a l’accouchement par l’hypnose’ de Armelle Touyarot

A suivre

L’Aventure ‘Petit Biloba’ ! (environ 5 mois et demi de grossesse)

Audit de la troisième maternité en 5 mois …

A se demander si les bonnes vielles cabines téléphoniques n’avaient pas du bon.

J’attends depuis 2h ce premier rendez-vous d’inscription avec à ma gauche une rebeu qui affirme bien fort à son téléphone que cette nana-là a vraiment des problèmes et à ma droite une black qui n’arrête pas de souligner à son smartphone que ce mec -là est un menteur pas permis.

Même les murs rose bonbon et les rayures psychédéliques du sol ne m’aident pas à m’échapper de cette stéréo dissonante.

Je hais les troupeaux de gros ventres !

L’Aventure ‘Petit Biloba’ ! (presque 5 mois et demi de grossesse)

Bref. On était des gamins.

BREF, la Série

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

BREF – 02/04/2012 – Episode 57

Ma première expo !!

Youpi …
Dans le cadre d’un collectif, une photo de Capsicum a été sélectionnée pour être exposée sous le thème ‘Photographier sa rue’ !!

Vernissage demain !

PS : Ce n’est pas forcément celle que Capsicum aurait choisie dans sa sélection mais ça ne l’empêche pas d’être super ravie. Merci petit compact ‘de merde’

Avant la dernière ligne droite … Teasing

“Tous les rêves sont possibles, quelles que soient les circonstances”

Patrice Franceschi

Si je fais échos à la sortie du prochain livre de Patrice Franceschi, Avant la dernière ligne droite, c’est que nous faisons tous des rencontres qui finissent par bouleverser notre vie. Encore faut-il prendre un peu de recul pour comprendre ce qu’elles génèrent en nous.

Au milieu des rencontres bien concrètes qui ont jalonné ma petite vie, il y a la virtualité d’une émission où l’homme qui parlait m’a tellement intriguée que j’ai commencé à dévorer ses ouvrages et à suivre le cours de son chemin.

Ce que j’ai lu, écrit de la main de cet écrivain-aventurier, a permis de maturer ma réflexion déjà bien avancée et m’a finalement mené à la place ‘encore en devenir’ que j’occupe aujourd’hui. Ces écrits m’ont donné la force de suivre ma propre musique, libérant toute mon énergie pour louvoyer entre les possibles et les passages en force. Convaincue qu’en se donnant la peine, en étant prêt à en payer le prix, il est possible de choisir sa vie. Adieu sentiment de résignation qui parcourt une vie régie par les nombreux protocoles qui nous assomment mais ne nous étonnent même plus.

Notre chemin n’a pas forcément besoin d’être exceptionnel tant qu’il tend à être en accord avec nous-même. Encore faut-il s’en donner la peine.

 

Pour vous donner envie de parcourir Avant la dernière ligne droite, qui sortira le 2 mai prochain, voici ce que l’auteur en dit :

Fugue

Avant La Dernière Ligne Droite – Fugue – Patrice… par ALDLDFranceschi

Etre libre

Avant La Dernière Ligne Droite – Etre Libre -… par ALDLDFranceschi

L’Aveugle de Madrid

Avant La Dernière Ligne Droite – L’aveugle de… par ALDLDFranceschi

 

En connaissez-vous beaucoup qui vivent exactement
dans la droite ligne de ce qu’ils affirment ?

*************

Page Facebook : Avant la dernière ligne droite

La Boudeuse 2012 – Se passera de la Méditerranée

En apparence, il ne se passait rien depuis des mois, mais c’est quand Capsicum s’absente que l’on apprend que La Boudeuse a créé des liens avec l’Association des maires de France, pour redevenir navire-école lors d’un voyage de huit mois autour de l’Amérique latine. La mission est nommée “La Nouvelle Odyssée”.

“« 128 jeunes ambassadeurs des communes de France », d’octobre 2012 à mai 2013. Ces jeunes vivront une expérience humaine d’une rare intensité qui mêle le goût de l’aventure au sens des responsabilités, la découverte du monde à l’esprit civique, la volonté de l’entreprise individuelle à la solidarité de l’effort collectif.”

Expéditions 2012 – La Nouvelle Odyssée, www.mission.terre-ocean.org, 18-04-2012


"La Nouvelle Odyssée", 32 communes pour la… par ACTED

Exit le projet 2012 : Convergences Méditerranée auquel Capsicum ne pannait pas grand chose pour se tourner vers la transmission in situ, à la jeune génération, de nombreuses valeurs qui manquent souvent à notre société actuelle.

A suivre donc avec intérêt.

ACTED tournerait-elle un peu de son ‘humanitaire’ vers les jeunes français ?
Un exemple inspirant pour l’accompagnement de la jeunesse, la prévention de la délinquance, l’espoir d’une génération entreprenante et pleine de projets, plutôt que de verser dans le ‘tout répression’ qui n’a jamais préparé l’avenir.

A bon entendeur …

*********************

Octobre 2012, prochaine mission de La Boudeuse – « La Nouvelle Odyssée », Mission Terre-Océan, 18-04-2012

Cesare Pavese

Tu seras aimé le jour où tu pourras montrer tes faiblesses sans que l’autre s’en serve pour augmenter sa force.

Cesare Pavese, Journal intime


Mot d’Enfant – n°73

Contemplant l’arrière pays vençois, Petit Ginkgo s’exclame :

- J’aimerais bien avoir une maison avec une piscine !
– Ouais, moi aussi … répond Capsicum
– Mais Maman, comme ça, on irait plus vite à la piscine …
-  Incontournable !

Petit Ginkgo (5 ans et 2 mois)

Mot d’Enfant

Piège à con

- Je me demande si je suis normale … Ce ne sont jamais mes favoris qui gagnent dans ce genre d’émission où il faut voter par sms ou par téléphone.
– Mais non, dis toi plutôt que les gens normaux ne perdent pas leur temps et leur argent à voter pour des conneries.
– J’aime quand tu me rassures ainsi !

Un présage pour les présidentielles ?

Seul le présent compte …

A la suite de cette citation extraite du Faust de Goethe : “Alors l’esprit ne regarde ni en avant ni en arrière. Le présent seul est notre bonheur.”, une conversation s’est entamée avec une lectrice assidue qui affirme que l’on ne peut penser ainsi quand on considère ses enfants.

Or, après avoir rédigé l’explication de mon point de vue, j’ai eu envie de le partager avec un plus grand nombre. D’où ce post.

Notez que ce n’est pas un jugement mais une constatation.

www.mindmapinspiration.com

‘En murissant, j’ai justement compris, à propos de la génération suivante, que par habitude l’humain moderne se projette beaucoup dans l’avenir : le prêt, la maison, l’éducation des enfants, le financement de leurs études, l’évolution de carrière, etc, etc … Une question d’argent quoi ! Et c’est compréhensible.
Mais toutes les assurances, toutes les sécurités, toutes les prévoyances, nous bétonnent à un quotidien qui n’a souvent plus de sens et nous ôte naturellement toute liberté d’action.

La preuve en est que beaucoup de parents travaillent démesurément pour assurer un certain train de vie et bien sûr l’avenir. De ce fait, ils oublient de vivre simplement le présent avec leurs enfants, se disant que tant qu’ils sont jeunes, il n’y a pas de problème, ils verront bien quand les enfants seront adolescents. 1h le matin et 1h le soir, est-ce suffisant pour transmettre les valeurs qui feront d’eux des hommes et des femmes ‘biens et libres’ ?

A mon sens, l’adolescent puis l’adulte se préparent dans l’enfance. C’est justement à cette période que se construit (voire se module) la personnalité, que s’instaure la complicité et la confiance en ‘ses vieux’, mais aussi où se fonde le choix de son avenir (si les parents se sont donnés la peine d’aider l’enfant à découvrir plus profondément ses passions).

Pourquoi tant d’enfants sont-ils désabusés, sans rêve d’avenir ? Beaucoup d’entre eux ne savent pas ce qu’ils veulent faire dans la vie. Si jeunes, ils s’auto-censurent, à l’image de leurs parents bien formatés.

De nos jours, on achète un jouet à son enfant en rentrant le soir pour se faire pardonner ses absences ou pour avoir la paix en faisant les courses. Les parents oublient de transmettre les valeurs les plus simples parce qu’ils n’en ont plus le temps. L’erreur capitale est de compter sur l’école pour s’en charger. Or cette dernière n’éduque pas, elle tente d’enseigner et encore … vus ses moyens !

En ce qui nous concerne, nous ne sommes pas inconscients, cela ne nous empêche pas de faire des choix pour l’avenir, comme par exemple l’école Montessori.

“N’élevons pas nos enfants pour le monde d’aujourd’hui. Ce monde n’existera plus lorsqu’ils seront grands. Et rien ne nous permet de savoir quel monde sera le leur : alors, apprenons-leur à s’adapter.”

Maria Montessori, Pédagogie Scientifique, Tome 1 (1958)

Ce n’est pas la peur du lendemain qui nous pousse, comme beaucoup de gens. Ce sont les besoins de l’enfant au quotidien, son équilibre, ses questions et nos propres rêves qui nous font agir pour l’avenir, mais dans le présent ! ;) C’est au présent que je tente de construire l’avenir … Rendez-vous dans 30 ans.

Le passé et l’avenir n’existent pas, seul l’instant existe.
Or, le présent est de plus en plus négligé dans notre société. Jusqu’à ce que se profile une maladie grave qui nous mette face au spectre de la mort. Là et seulement là, la prise de conscience s’opère et l’individu change l’ordre de ses priorités, pour revenir à la pleine conscience de vivre.

Pourquoi faut-il attendre un accident de la vie pour se rapprocher de l’essence du bonheur ?

Je persiste et signe :
Il n’y a que le présent qui compte, et pour soi et pour ses enfants.

Parenthèse : Par contre si nous avions des dirigeants d’envergure, eux se projetteraient dans l’avenir pour mettre en place les projets nécessaires à la bonne marche des générations futures. Voilà des années que nos dirigeants pensent à trop court terme pour pouvoir envisager une réelle prospérité dans l’avenir, autant en terme d’économie, que d’enseignement, que de santé, que …

Se pose-t-on la question du type de citoyen que nous voulons voir peupler la France, l’Europe, la Terre dans une à deux générations ?

Et je ne parle pas d’uniformisation, bien au contraire …’

Isabelle Eberhardt – n°5

Je ne suis qu’une originale, une rêveuse qui veut vivre loin du monde, vivre de la vie libre et nomade, pour essayer ensuite de dire ce qu’elle a vu et peut-être de communiquer à quelques uns le frisson mélancolique et charmé qu’elle ressent en face des splendeurs tristes du Sahara.

Isabelle Eberhardt

Feu Vert

Comme l’impression que Capsicum s’autorise enfin à être enceinte …

… les bouquins de bébé et les fringues de grossesse
ont réintégrés les étagères !

L’Aventure ‘Petit Biloba’ ! (environ 5 mois de grossesse)

Avant la dernière ligne droite …

Voilà un titre bien prometteur qui laisse planer
l’issu inéluctable de tout un chacun.

Capsicum est impatiente de se plonger dans le nouvel ouvrage de Patrice Franceschi puisque ce livre traite de ‘la manière d’être libre dans un monde de plus en plus formaté, quel que soit son choix de vie…’

« Maintenant que j’aborde ma « dernière ligne droite », il y a une chose au moins dont je suis certain : mener sa vie conformément à ses rêves est devenu un pénible défi quotidien. Jamais nous n’avons été autant prisonniers du monde que nous avons créé, de l’univers formaté dans lequel nous nous sommes enfermés.

Être simplement libre – autrement dit agir et penser par soi-même –, n’est même plus un droit mais un devoir qui aujourd’hui se paie très cher. Dans ces conditions, comment trouver un accord entre soi-même et l’existence que l’on mène, c’est-à-dire en définitive, comment être heureux ? Peut-on même encore rêver de choisir sa vie pour en être propriétaire ? Et qu’en faire alors ?

Un jour, très jeune, j’ai tout jeté dans la balance, sans compter, pour tenter de répondre à ces questions : j’ai sauté hors des rails. Avant la dernière ligne droite est l’histoire mouvementée de ce qui a suivi. »

Patrice Franceschi

Un sujet qui est loin de laisser Capsicum de marbre …

La sortie de cet ouvrage de 550 pages aux Editons Arthaud
est prévue pour le 2 mai 2012.

10-04-2012, Ca y est, c’est officiel : Le 2 mai en librairie, Avant la dernière ligne droite le prochain livre de Patrice Franceschi, Terre – Océan

Johann Wolfgang von Goethe – n°3

Alors l’esprit ne regarde ni en avant ni en arrière. Le présent seul est notre bonheur.

Johann Wolfgang von Goethe, Faust, Acte II

Oh … putaing …

… je regarde Les Maternelles ! J’crois que je suis enceinte.

Mais je préfère Allo Rufo, juste après … ;) même si c’est trop court. Normal, je suis fan depuis Europe 1 où il passait 1h avec les auditeurs.

L’Aventure de Petit Biloba’ !

Physiologique ou psychologique ?

Pourquoi Capsicum se met-elle à bailler dès qu’elle commence à lire l’histoire du soir à Petit Ginkgo ?

Et si elle les lisait à midi, pour voir ?

Mot d’Enfant – n°72

- Ton ventre a grossi ! Je ne peux même plus faire le tour avec mes bras.

Petit Ginkgo (5 ans et 2 mois)

Mot d’Enfant (un peu plus de 4 mois et demi de grossesse)

Blaise Cendrars – n°4

La sérénité ne peut être atteinte que par un esprit désespéré et, pour être désespéré, il faut avoir beaucoup vécu et aimer encore le monde.

Blaise Cendrars, Une nuit dans la forêt

Tout pour mon bébé : Des accouchements pas comme les autres.

“Pour les futures mamans, le parcours jusqu’à l’accouchement est bien balisé. La grande majorité accouche de façon classique à la maternité. Mais quelques-unes décident de donner la vie différemment. Chez elles, dans l’eau, sous hypnose ou encore le plus naturellement possible, ces futures mamans veulent accoucher autrement. Pour elles et pour leur bébé, elles font des choix pas toujours compris par tout le monde.”

Un reportage de Julie Aigré, produit par Bernard de La Villardière,
diffusé le 29 mars 2012 sur Direct 8.

Le titre ‘Des accouchement pas comme les autres’ reflète combien notre société a encore beaucoup de chemin à faire … car ce sont pourtant ces types d’accouchement qui sont plus appropriés pour accueillir un enfant dans ce monde (au moins l’accouchement dit physiologique qui est la norme dans d’autres pays, sans pour autant que la mère subisse une douleur incroyable).

De façon logique et bien avant mon premier enfant, je ne comprenais pas cette habitude d’accoucher allongée. J’ai eu la chance de tomber en CHU sur une équipe plutôt à l’écoute des futures mamans ‘en privé’ pour Petit Ginkgo. Même si le projet de naissance a été plutôt bien respecté, le monitoring ne m’a pas permis de me mouvoir autant que je l’aurais souhaité pour aider l’enfant à ‘descendre’ pendant les 6 heures qu’à duré l’accouchement.

Il est donc important pour moi d’aller plus avant dans ma propre prise en charge de la naissance du second enfant. Je veux pouvoir trouver les positions les plus adaptées à la gestion de la douleur et utiliser les pouvoirs de la gravité pour limiter le temps de travail et l’aider.

N’y a-t-il rien qui vous choque dans la position de la maman
pour aider son enfant à naitre ?

Dans ce reportage, il est vraiment agréable de découvrir des mamans qui ont suivi une réflexion similaire à la mienne.

Je regrette un peu que ces mamans ne trouvent des solutions qu’à leur 4ème ou 7ème enfant ! La seule primipare vient de Bulgarie … L’environnement médical de l’accouchement a tant de mal à évoluer en France. Le mot ‘sécurité’ semble être une réponse toute faite. Alors que l’on peut donner la vie en sécurité tout en étant plus humaine et plus active pour son enfant. Pour un acte ancestral, les femmes le plus souvent effrayées se reposent trop sur l’équipe médicale pour assurer le bon déroulement de la naissance.

Beaucoup de maman voudraient ne pas être ‘dépossédées’ de leur accouchement mais sont malheureusement confrontées à une fin de non recevoir de la part des obstétriciens, ou parce que les sages-femme libérales permettant l’accouchement à la maison ont du mal à exercer ou bien encore car les maternités ne sont pas adaptées à recevoir des accouchements physiologiques mais gérés.

Après m’être désintéressée du sujet pendant 5 ans, je constate que les femmes ayant accouché ont le devoir de faire avancer les mentalités du milieu médical en France et de se battre pour que les suivantes soient mieux écoutées et entourées. Il n’y a qu’ainsi qu’elles auront un réel choix pour leur accouchement. Quand on pense qu’un accouchement sur trois se passe à la maison en Hollande, avec les mêmes statistiques de sécurité, il serait temps de se poser quelques questions en France.

Le reportage me fait découvrir l’hypnose comme moyen de préparation à la naissance, de suivi de la grossesse et de soutien lors de  l’accouchement. Finalement ce n’est pas très loin de la relaxation, de la sophrologie et de la méditation qui m’animent depuis un moment.

Je vais donc explorer un peu plus cette voie afin de
me préparer au mieux pour cette nouvelle aventure.
Merci !

L’Aventure de Petit Biloba’ ! (environ 4 mois et demi de grossesse)

Bref. J’ai aucune mémoire.

BREF, la Série

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

BREF – 22/03/2012 – Episode 54