Petits Bonheurs – n°54

Habiter un ‘Phare’ offrant le spectacle de 7 feux d’artifices sur 220° alentour, en pleine ville … ;)

Petits Bonheurs

Un prénom pour mille vies …

Quelle galère !

Il parait que nous n’avons plus beaucoup de temps pour choisir comment nommer cet enfant … Je ne suis pas de celles qui avaient choisi les prénoms de ses enfants dès l’adolescence !

Un prénom, ce n’est pas juste mignon pour un bébé ou un enfant. Ce n’est pas juste pour faire plaisir à l’entourage. Et puis, avec un nom de famille qui ne passe pas inaperçu, les jeux de mot vont bon train … Vigilance !

Ce prénom, l’enfant le trainera toute la vie, deviendra un homme, une femme avec des responsabilités ou des projets, dont le prénom sera susurré par le désir. Alors évitons le ridicule à l’age adulte. L’unicité est aussi cruciale, mais pas trop fumé ou pédant.

Encore que pour une fille ça pourrait le faire, mais pour un p’tit gars, pas simple.

Se projeter dans un avenir si lointain n’est pas vraiment simple pour un Capsicum de mon espèce qui ne veut pas voir plus loin que le bout de son nez.

Enfin voilà, l’inspiration fait défaut avec un cahier des charges aussi rempli.
Ah … si les mômes savaient comment on se prend la tête pour eux parfois.

L’Aventure ‘Petit Biloba’ (8 mois et 1 semaine de grossesse)

C’est un complot !

Pour un peu de pseudo tension, me voilà en salle d’attente de la maternité depuis 1h, histoire de faire un test au calme. Tu parles d’un calme …

Entre la mignonne qui accouche sous péridurale alors que son terme est à 3 jours du mien et la femme qui étouffe plus ou moins ses cris dans la douleurs, me voilà au jus !

Reste encore au chaud 8 à 10 jours … pas avant.
Et pas de toxémie gravidique !

L’Aventure ‘Petit Biloba’ (8 mois de grossesse)

Prends ton temps … petit bout.

Les fatidiques 37 SA sont passées …
D’après les professionnels, il n’y a plus de risque de prématurité. Mais il est évident que nous préférerions que ce bébé continue de ‘cuire’ jusqu’au bout !

Je sens que nous ne sommes pas loin du but et les médecins ne cachent pas qu’il suffirait de quelques fortes contactions pour me mettre en travail. Mais si ce bout de choux pouvait attendre encore une dizaine de jours, ce serait parfait.

… pour les finitions !
et puis sans aucune rationalité … pour que ce soit un petit Lion.

La vie est au ralenti. Je sens mes ligaments travailler et mes hanches semblent faire un marathon chaque jour.

La perspective de l’accouchement ne me rend pas aussi zen que je le voudrais. Pourtant, les nombreuses et positives affirmations des sages-femmes quand à mon formidable accouchement précédent, la position actuelle de l’enfant, le bon déroulement de la grossesse, la robustesse de l’enfant et ma propre constitution font que les meilleures chances sont de notre coté.

Tout ira vite, j’en suis convaincue … mais pas tout de suite. ;)

L’Aventure ‘Petit Biloba’ (8 mois de grossesse)

Les années se suivent mais ne se ressemblent pas.

Il y a un an, nous descendions l’un des chemins de pierre, les plus casse-gueule de L’Ile, la Ribeira Torre, dans un brouillard à couper au couteau. Passé le nuage, nous mangions sur la terrasse improvisée d’une dame qui torréfiait son café dans une casserole sous l’œil attentif de sa mignonne, alors que son fils profitait de la pluie pour balayer le toit plat de la maison. Il faisait chaud et très humide.

Des cultures en terrasses et de petites unités de fabrication de grogue, le rhum local, dont nous repartions un bout de canne à la bouche pour se donner des forces pour la suite. Le rhum nous aurait coupé les jambes ! (Ce qui ne m’empêcha pas de le gouter !)

Bien plus bas, les travaux allaient bon train. Les sacs multicolores des ouvriers accrochés aux aspérités du mur créaient un superbe tableau sur ces parois destinées à contenir les torrents d’eau à la saison des pluies.

L’Ile nous avait déjà envoutées à force de parcourir ses plus ardus chemins, depuis 10 jours, à la rencontre d’habitants souvent sincères, parfois troubles mais jamais méprisants.

Que reste-t-il une année plus tard ?

Des images compilées dans un livre, un sentiment d’inabouti, une confusion des genres mais des souvenirs forts, une remise à zéro de l’échelle des valeurs, une musique très reconnaissable et de délicieuses saveurs de maracuja et de garoupa grillé.

Gym prénatale : Walea

Très doux et en rapport avec votre trimestre de grossesse, du yoga et de la gym prénatale vous sont proposés pour garder un minimum de forme avant l’accouchement.

Ne m’a-t-on pas dit, il y a 5 ans, que l’accouchement était un marathon auquel il fallait se préparer ? Une solution pour se bouger chez soi, à son rythme. Et quand, on porte  un ballon de rugby à la place du ventre … ce n’est vraiment pas négligeable !

Il y a aussi de la gym post-natale et de remise en forme.

A 8 mois de grossesse, je trouve ça très tranquille quand même.
Mais bon, il ne faudrait pas accoucher en avance …

L’Aventure ‘Petit Biloba’ (8 mois de grossesse)

Petits Bonheurs – n°53

Être libre de ses horaires, de ses repas, de son emploi du temps, de ses priorités.

Il fait bon savoir sa progéniture entre de bonnes mains,
en pleine nature, mais absente ;)

Petits Bonheurs

Avant la dernière ligne droite – Mes questions sans réponse.

En ce qui concerne les interviews, Patrice Franceschi approfondit vraiment les idées qu’il défend dans cette émission de Radio Courtoisie diffusée le 2 juillet dernier de 12h à 13h30 : Le libre journal de Roger Saboureau dont le thème est “La vie en jeu” animé par Patrice Boissy (ancien président de la Guilde Européenne du Raid !) et en compagnie de Jean-Claude Guilbert, l’un des compères de Franceschi (De l’esprit d’aventure.)

La page facebook du dernier livre Avant la dernière ligne droite de Patrice Franceschi continue à partager des images des aventures vécues par l’écrivain-aventurier :

- 25 juin 2012, Le “feuilleton du livre – Episode 6″ : le 1er tour du monde en ULM effectué par Patrice Franceschi entre 1984 et 1987. Un exploit aéronautique qui était aussi un tour des peuples du monde avec toutes les leçons de vie que cela induisait et que l’on retrouve dans les chapitres 38 et 39.
- 26 juin 2012, Le “feuilleton du livre – Episode 7″ : suite du 1er tour du monde en ULM. Chapitres 38 et 39.
- 27 juin 2012, Le “feuilleton du livre – Episode 8″ : l’engagement humanitaire contenu dans Avant la dernière ligne droite. Chapitres 24, 27, 28 et 29.
- 28 juin 2012, Le “feuilleton du livre – Episode 9″ : la cause des Kurdes en 1991 au moment de la guerre du golfe. Chapitres 25.
- 1 juillet 2012, Le “feuilleton du livre – Episode 10″ : Tchad à l’époque de la guerre contre la Lybie en 1981.
- 2 juillet 2012, Le “feuilleton du livre – Episode 11″ : l’expédition Thylacine de 1990 à la recherche du Tigre de Tasmanie, évoquée dans le chapitre 40.
- 3 juillet 2012, Le “feuilleton du livre – Episode 12″ : la grande aventure de la Nouvelle-Guinée et des Papous, racontée dans les chapitres 40 et 45.
- 4 juillet 2012, Le “feuilleton du livre – Episode 13″ : suite de la grande aventure de la Nouvelle-Guinée et des Papous relatée dans les chapitres 40 et 45.
- 8 juillet 2012, Le “feuilleton du livre – Episode 14″ : souvenir de la jonque “La Boudeuse” et de ses expéditions en Asie, racontées dans les chapitres 46 à 48.

Il y a aussi cette rencontre avec DMTV 21 ( ;) ), lors d’un forum Rencontre/Dédicace à la Fnac de Dijon :

Remarquez aussi cet article de Thierry Deransart dans le Figaro Magazine de samedi dernier (7 juillet 2012) à propos du livre Avant la dernière ligne droite.

Patrice Franceschi réaffirme que choisir la liberté a un prix qu’il faut savoir payer, mais protégeant sa vie privée (on le comprend), jamais ces questions qui intéressent Capsicum ne sont posées :

Comment vit-on l’aventure quand on a deux enfants qui grandissent en France ? Comment la famille s’accommode-t-elle de l’absence, de l’inquiétude durant toutes ces années ? Comment grandit-on avec un père vivant sa passion mais quotidiennement distant ? Admiration ou amertume ? Fierté, regret ou respect ? Quelle transmission, quelles valeurs restent ? Est-on prophète en son pays ?

A-t-on une confiance aveugle en l’avenir de ses enfants quand on prend des risques physiques et financiers colossaux ? Quelle place a dans l’aventure, cette partie plus ‘traditionnelle et apaisante’ restée en France, très peu abordée en public ?

L’indépendance affective …

- Tu sais, tu vas me manquer ! annonce Capsicum à son fils de 5 ans partant en vacances.
- Mais moi pas. dit le môme très candidement dans les bras de sa mère
- Ah oui. C’est normal. reconnait Capsicum amusée (et un peu égratignée ;) )
- Ben oui, puisque je vais avoir plein de choses à faire. explique le gamin toujours très logique.
- Tu as raison, l’essentiel c’est que tu t’amuses. Quant à moi, je vais penser à toi souvent. assure la maman toujours souriante

Il y a en cet enfant une sorte de maturité affective qui m’étonne et me rend très fière du chemin parcouru jusque là.

Il est bien dans ses bottes (de pluie), ce gamin.

Mot d’Enfant – n°77

- Petit Ginkgo, comment s’appelle la maman cochon ?
– Euh … la por-ce-laine !?
– Y’a de l’idée. Mais c’est la truie.
– Oui, mais le bébé cochon, c’est le porcelet !
– Tu as raison.

(…)

- Maman, tu sais comment s’appelle le bébé autruche ?
- Euh … non.
- L’autruchon !

Petit Ginkgo (5 ans et 5 mois)

Y’a pas de raison que ce soit toujours les adultes qui enseignent !

Mot d’Enfant

Petits Bonheurs – n°52

Se faire un cinoche en famille, option méga pop-corn, pour marquer la fin de l’année scolaire !

Petits Bonheurs

Plaisir d’apprendre … Bilan de fin d’année !

Trevor Eissler nous gratifie d’une nouvelle vidéo après sa célèbre Montessori Madness. Et même s’il exagère un peu le trait, façon propagande, le fond du propos reste absolument réaliste.

En tant que Maman Montessori d’un enfant (5 ans) fréquentant une école Montessori, il est parfois frustrant de voir sa progéniture reprendre et reprendre à l’infini un travail qu’il aime (géographie, expérience sur l’électricité ou les aimants, formes à dessin, etc) en délaissant l’apprentissage ‘standard’ (écoute des sons, lettres rugueuses, etc). Les éducatrices s’en sont-elles désintéressées ou estimaient-elles qu’il avait besoin de suivre ce processus très personnel ?

Bien sûr que l’on m’objectera la deuxième hypothèse alors qu’au fin fond, je pense que Petit Ginkgo, malgré ses très larges facilités, s’est un peu endormi cette année. (Mais shut, je ne suis pas censée ébruiter ce sentiment vis à vis de mon petit bonhomme.)
Oh … mais je suis injuste : Petit Ginkgo a aussi beaucoup développé le graphisme, sous forme de magnifiques dessins ! Lui qui avait horreur d’en faire à l’école ‘classique’ et en dehors.

Cependant, d’après les formations Montessori que j’ai suivies, au bout d’un certain temps, il est conseillé de comprendre pourquoi les enfants restent bloqués dans certaines activités et les guider vers d’autres.

Bien que je sois confiante sur le fait que Petit Ginkgo aura développé de nombreuses qualités et que l’apprentissage usuel se fera alors comme une lettre à la poste, j’attends cependant de le voir franchir cette étape de l’écriture et de la lecture, comme d’autres de son âge, l’ont fait cette année.
(Ah, le formatage qu’ont reçu les parents ne s’oublie pas comme ça !)

Sauf que Petit Ginkgo s’est mis en tête qu’il apprendrait ce gros morceau
de l’écriture/lecture pendant les vacances !!

La Boudeuse 2012 – Arrivée à bon port.

Grâce à ses images du 02-07-2012, Stéphane le Roux confirme l’arrivée de La Boudeuse au Port du Légué (Saint Brieuc), probablement pour carénage.

La Boudeuse – Port du Légué – 02-07-2012 par Stéphane le Roux.

La mer n’avait pas l’air très facile, cependant.

*************
La Boudeuse en carénage, la-boudeuse.org, 04-07-2012
Rediffusions sur la chaine Voyage, la-boudeuse.org, 04-07-2012

Bref. J’ai tout cassé

BREF, la Série

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo
Bref. J’ai tout cassé. – Episode du 03/07

BREF – 03/07/2012 – Episode 75

Première victoire depuis 26 ans …

… pour des français !

Une énorme bravo à Groupama, son team et son skipper Franck Cammas qui en arrivant deuxième cette nuit en Irlande remporte le trophée de cette magnifique Volvo Ocean Race, non encore close !

PAUL TODD/Volvo Ocean Race

“250 points au général, et il ne reste qu’une course In-Port samedi 7 juillet. Elle ne rapportera pas assez de points pour affecter le classement. C’est gagné.”

L’exploit, www.volvooceanrace.com, 02-07-2012

“C’est la course la plus difficile que j’ai pu faire, la plus longue, avec le plus haut niveau sportif et les concurrents les plus affutés. Alors forcément, c’est celle que je retiens le plus aujourd’hui. C’était déjà un rêve de participer à cette course – la gagner, c’est au delà de toutes mes victoires.”

Franck Cammas

Et que dire de ce superbe In-Port à Lorient … le week-end dernier ?

************

Galway, l’ambiance, les émotions, l’histoire, www.volvooceanrace.com, 03-07-2012

La Boudeuse 2012 – Se refaire une beauté !

Bye bye Nantes pour le port du Légué (Saint Brieuc), histoire de remettre en état La Boudeuse en vue de La Nouvelle Odyssée ! Ensuite ce sera Fécamp pour un départ supposé en 0ctobre 2012.

La Boudeuse – Passage du Raz (par Julien Scaërou) – 29-06-2012

Qui était de convoyage, ce week-end ?

****************

Le célèbre voilier a quitté Nantes, après 21 mois d’escale, www.20minutes.fr, 03-07-2012

Nantes dit au revoir à “son” glorieux trois-mâts, www.presseocean.fr, 03-07-2012

Epanouissement gestationnel …

Ce môme a surement les velléités de profiter de l’espace sous-costal pour aménager une véranda tout confort, pendant son séjour dans mon ventre !

Quel rosse … qui se sent déjà à l’étroit.

Comme l’impression d’un hématome généralisé au niveau du diaphragme.

L’Aventure ‘Petit Biloba’ (7 mois et demi de grossesse)

Mieux vaut être télévore nocturne !

Une insomnie plus ou moins voulue qui observe combien les programmes de la nuit ont grandement évolués, en bien, depuis l’avènement des 40 000 chaines que je ne regarde jamais !

A l’exception d’un classique Très Chasse, très pêche à 5h du mat, je me suis cultivée toute la nuit :

- Commençant par l’évolution des mœurs homosexuelles et sociétales, à partir de l’avènement de Mitterrand en France : Histoire(s) d’homos.
- En passant par la diabolisation d’Emmanuel Kant par Michel Onfrey, etc
- Continuant par une explication détaillée du cursus de la magistrature à l’école de Bordeaux (mais si … l’Alambic devant lequel je passait souvent, il y a 10 ans … déjà ???) : Permis de juger : l’école de la magistrature
- Se clôturant par les techniques médicales de pointe en matière de diagnostic préimplantatoire d’embryon dans le service du Dr René Frydman, d’implant cochléaire sur adolescent, de test à grande échelle d’un traitement limitant certaines mutations de la mucoviscidose et de réalité augmentée en chirurgie : Les patients de l’espoir.

Comment trouver le sommeil avec des sujets passionnants de la sorte ?

Résultat : Je suis décalquée ce matin !

Petits Bonheurs – n°51

Recevoir un appel de Barcelone et passer 2h à partager les mêmes centres d’intérêt, après plus de 2 ans de silence. ;)

Petits Bonheurs

Petits Bonheurs – n°50

Se délecter de notre premier barbecue de tous les temps !

Petits Bonheurs (en différé)

Blog au sang chaud !

Les voies des recherches par mots clefs sont impénétrables !

Comment un internaute a-t-il pu atterrir sur laoujetemmenerai.free.fr en tapant :

‘ducati avec mec torse nu’ ??

Je ne savais pas le blog si torride !

Curieuse de savoir quel était le rapport entre le blog et ‘ducati avec mec torse nu’, en recoupant avec les moteurs de recherches utilisés, j’ai effectué quelques recherches à mon tour :

Rien à signaler sur les 15 premières pages de google.fr. C’est sur la page 5 de bing.com que l’on découvre que ça n’a rien à voir avec la moto !
(Il y avait pourtant quelques petits trucs gentillets à exhumer du blog. :( )

Oups … Il a du être déçu l’internaute qui cherchait ‘ducati avec mec torse nu’ :

Le moteur de recherche n’a trouvé qu’un peu de littérature …

Je donnerais toutes les suites du Carlton pour un bivouac et un feu de bois sec, pour de l’eau fraîche au creux des mains à faire ruisseler sur le torse nu, pour les frissons du bonheur aux premières lueurs.

Bernard Giraudeau, Les Dames de Nage (Points, p15)

Pour éviter la prochaine déception d’internaute frustré(e), prenez une superbe Ducat, un torse attirant et faites de belles images de ‘ducati avec mec torse nu’ !

Les perturbateurs endocriniens à l’Assemblée Nationale

Le RES (Réseau Environnement Santé) présente 15 min du colloque, qui s’est tenu le 10 Avril dernier, alertant à propos du lien existant entre phtalate et effets sur la santé. Pour exemple :

- La diminution de fertilité des messieurs qui produisent aujourd’hui moitié moins de spermatozoïdes que leur grand-père au même âge.

- Il y a aussi une préoccupation importante quand à la contamination des foetus et jeunes enfants ….

La voix des scientifiques se fait de mieux en mieux entendre … La prise de conscience populaire commence à s’effectuer, celle des politiques se manifestant dans une moindre mesure.

A nous d’être vigilants pour pousser les autorités et les industriels à prendre des mesures !

Le consommateur a le pouvoir !

A lire aussi : Perturbateur Endocrinien et notamment A la chasse aux perturbateurs endocriniens … pour savoir où les déceler !

************

Conférence (10 avril 2012) – Hold-up sur la fertilité ! , reseau-environnement-sante.fr

Generics vs Princeps : Choice made !

Cette obligation de médicaments génériques
agace de plus en plus Capsicum …

Non qu’elle soit pour le monopole des grands groupes pharmaceutiques mais il devient fatiguant d’entendre qu’un générique remplace parfaitement le médicament de référence (ou princeps). Cessons de prendre le consommateur patient pour un crétin.

Il faut des années pour faire valider un médicament : principe actif, sels, dosage, excipient, essais cliniques, etc. Or un générique n’est pas soumis à une procédure d’enregistrement complète, mais abrégée.

Expliquez donc pourquoi les génériques sont supposés moins chers ?? Hormis des frais de recherche minimisés, que font de plus ou de moins les ‘génériqueurs’ pour avoir un prix de revient qui tiennent la route pour un prix de vente inférieur au médicament de référence ?

Le coté blouse blanche de capsicum lui fait effleurer plusieurs pistes de réflexion :

- Considérons le principe de pureté d’un médicament.
S’il faut par exemple 72h de cycle de fabrication pour synthétiser une molécule et extraire tous les résidus de synthèse, il est probable que beaucoup de génériques n’atteignent pas ce temps de cycle, et donc ne répondent pas au niveau de pureté du médicament de référence. Après tout, certes le principe actif est présent, mais l’on ne trouve que ce que l’on cherche … pas le reste !

- Il est légalement admis un intervalle de bioéquivalence de -10% à +10% entre le princeps et son générique avec comme conséquence une efficacité qui varie d’autant.

- Un ‘génériqueur’ doit élaborer une formule devant donc respecter la bioéquivalence. Sauf qu’avec une formule différente sur des chaines de production différentes, il n’est pas aisé d’avoir exactement le même profil cinétique que la molécule princeps.

- Sans compter les excipients différents d’un princeps à un générique dont on ne maitrise pas exactement l’influence en terme d’effets secondaires (lié au principe actif), car aucun test clinique supplémentaire n’est demandé pour vérifier qu’ils aient exactement les mêmes propriétés thérapeutiques que ceux des princeps.

Pour qui se pose quelques questions au sujet des génériques, lisez avec attention la lettre du Docteur Julien BLAIN (Médecine Générale) à la Sécurité Sociale du Val d’Oise :

Les médicaments génériques sont-ils aussi efficaces
que les médicaments de marque ?
, AMESSI, 28-02-2012.

Dommage que l’on n’ait pas accès aux pièces jointes citées.

Les autorités n’abordent que de très loin le sujet d’une variation d’efficacité !
Voilà ce qu’en dit la CPAM de l’Aube avec ce document datant d’Avril 2012 :

 

La politique de santé française en matière de médicaments génériques n’étant pas suffisamment transparente à son goût, le choix de Capsicum est fait :

Au lieu de, comme d’habitude, se contenter de payer de sa poche la différence de prix entre le générique et le médoc de référence, elle va maintenant demander à ce que le médecin ajoute sur ses ordonnances …

… la mention ‘NS’ (non substituable) !

**************

Pour en savoir plus, consultez les 8 points de la fiche santé du Figaro.fr  : Les médicaments génériques

Les médicaments génériques sont-ils aussi efficaces que les médicaments de marque ?, AMESSI, 28-02-2012.

Médicaments génériques : un nouveau scandale sanitaire ?, www.internationalnews.fr, 03-04-2012

Sécurité, efficacité et bioéquivalence (Belgique), www.fagg-afmps.be, 25-04-2012

Alexandra David-Néel – n°3

Je ne peux m’empêcher de sourire en songeant que les circonstances me donnent précisément l’idéal d’habitation que j’ai toujours rêvé pour un ménage : un jardin avec deux demeures. Très jeune, je trouvais déjà cette disposition la plus heureuse que l’on puisse imaginer, (…).

Oui, chacun sa case, la liberté ou, en plus subtile analyse, la possibilité de liberté, de la solitude, rendant plus agréables les heures passées ensemble, les faisant désirer et prolonger avec d’autant plus d’insistance qu’on ne les veut pas forcées, pas obligées. La case séparée qu’on range selon sa marotte, où l’on reçoit, à l’aise, qui bon vous semble, sans crainte de gêner ou d’ennuyer son compagnon de vie …

Quelle sage conception pour des tempéraments indépendants et combien elle donne de charme à la vie commune qui devient une source de joie, de plaisir, d’aide mutuelle, un repos et un réconfort de tous les instants en dépouillant ce que la présence continue et forcée l’un près de l’autre emprunte du bagne et de la chaine.

Alexandra David-Néel,
12 Octobre 1904,
Correspondance avec son mari (1904 – 1941)

Rassurez-vous, pas de message personnel ! Même si dans l’idéal …

Mais depuis le temps que Capsicum s’évertue à le dire : Le couple heureux vit, peut-être bien sur le même palier, mais sûrement pas dans le même appartement !

L’aventurière en faisait déjà état, il y a 108 ans.

Une bonne laitière …

Je crois que je ne vais pas trahir ma réputation fièrement acquise durant les deux premières années de Petit Ginkgo. A 7 mois et demi de grossesse, j’ai déjà le sein droit produisant du colostrum …

Espérons que ce ne soit pas un signe de prématurité. En effet, ce petit doit cuire encore un peu !

L’Aventure ‘Petit Biloba’ (7 mois et demi de grossesse)