L’Oiseau Blanc 2012 – Officialisation …

Une manifestation est prévue “à Washington, au printemps (2013), ou nous comptons avec le Groupe SAFRAN, devant les autorités françaises et américaines, faire remettre au Smithonian Air and Space Museum, une maquette de l’Oiseau Blanc, avec un socle ou sera gravé la question de Charles Lindbergh à son arrivée au Bourget le 21 mai 1927 :

Charles NUNGESSER et François COLI

“A t on des nouvelles de Nungesser et Coli?”…et la réponse: “86 ans après , nous pouvons confirmer qu’ils ont bien traversés l’Atlantique le 8 et 9 mai 1927, mais qu’une dépression les a obligés à contourner Terre Neuve, les obligeant à amerrir devant Saint Pierre, dans un brouillard qui leur fut fatal!..“La France remercie la Navy et les Coast Guards qui ont tout tenté pour sauver nos pilotes.”

Rapport sur nos recherches, nous approchons du but !,
loiseaublanc.over-blog.com, 15-10-2012

Felix Baumgartner à Mach 1

La météo a finalement laissé partir le dernier ballon “Red Bull Stratos” … et les 35 cameras ont fourni de magnifiques images.

Sauter depuis une altitude de 39 km et franchir le mur du son (1227 km/h)  en chute libre.

Bel exploit pour ce parachutiste et sauteur extrême autrichien, Felix Baumgartner.

Joli petit résumé :

Impressionnée par la capacité d’un homme à réaliser ce type d’accomplissement même si on parle de beaucoup d’argent pour peu de retombée scientifique.

L’intégrale :


Les silences sont inquiètants pendant la stabilisation. C’est la première fois que je pense à ce que la mère d’un tel homme a du ressentir pendant ces 10 min.

Y avait-il une ouverture automatique du parachute s’il avait perdu connaissance ?
Et il se pose comme une fleur après tout ça !

Source: Uploaded by user via Signos on Pinterest

L’histoire ne dit pas s’il avait préparé son texte !

****************
Revivez le saut du premier homme à avoir franchi le mur du son en chute libre, www.rue89.com, 14-10-2012

Mot d’Enfant – n°82

Fais moi des chatouilles, même si je te dis d’arrêter !

Petit Ginkgo (5 ans et 8 mois) va profiter de la soirée avec son père.

Mot d’Enfant

La Toison d’Or

Le jury du 21ème Festival des Ecrans de l’Aventure a décerné la Toison d’Or du livre d’aventure à Patrice Franceschi pour Avant la dernière ligne droite.

Félicitations !

***************

Livres sélectionnés pour la Toison d’or du livre d’aventure vécue 2012, www.unmondedaventures.fr, 24-09-2012
Emission du mercredi 19 septembre 2012, www.rcf.fr

Marianne ou Les Boules ?

- Bonjour, auriez-vous de beaux timbres pour l’Australie, la Crête, le Japon, le Cap Vert, le Canada et la Mongolie ?
– Et bien Madame, je n’ai pas vraiment de choix à vous proposer. Depuis qu’il existe un site internet philatéliste, nous avons peu de beaux timbres.
– Sauf qu’une photo de ‘jeu de boule’ pour des faire-part de garçon, c’est peu inspiré !

Le choix de Capsicum au tarif ‘Monde’ :
Henri Mouhot, naturaliste et explorateur français de l’Asie du Sud-Est

Le comble du comble, c’est que le détenteur du service postal national compte 2,89 euros de frais de port pour vous envoyer des timbres que vous ne trouver même plus à La Poste du coin …

Capsicum va donc oublier très vite leur url.

Enfant à la consigne.

Aujourd’hui, pour lui faire plaisir, j’ai déposé Petit Ginkgo aux jeux et on m’a donné un numéro pour venir le rechercher …

Sont forts ces Suédois !

Traduction : ‘Parents, ne laissez pas vos enfants turbulents vous empêcher de dépenser chez nous.’

Les ‘pubs à la con’ du moment ! – n°2

Traduction :
Les technologies actuelles sont tellement formidables que l’on peut se permettre d’être un père absent à vie …

Les ‘pubs à la con’ du moment.

Vendée Globe 2012-2013

Départ Samedi 10 Novembre 2012

Rien que d’y penser, j’ai des frissons.
Allez Bertrand !

Machée

Comme l’impression d’être passée dans la gueule d’une vache !

Peu importe, car le programme ‘Remise en Forme’ porte déjà ses fruits. C’est encourageant. Maintenant, il va falloir tenir sur la longueur.

Pour la peine, pas de régime, juste un rééquilibre des nutriments (allaitement oblige), couplé à au moins 45min de cardio quotidien. Après tout, je ne suis pas encore censée faire de sport.

Mais d’une part, ça me manque et de l’autre, l’objectif est de brûler et de reprendre du souffle. Il faudra faire un peu mieux sur les étirements pour éliminer les courbatures et récupérer un peu de souplesse. Les abdo viendront quand j’aurais fait ma rééducation.

Étant déjà absente deux soirs par semaine, il était hors de question de m’inscrire en salle. Je m’appuie donc sur Coach Club, un site de sport en ligne, qui permet de s’agiter à n’importe quelle heure quand bébé fait la sieste. Ça manque un peu de sociabilisation mais ça fait plutôt bien la blague.

Habitant au 7ème étage et portant systématiquement au moins 6 kg de bébé, je n’ai pas encore abandonné l’ascenseur mais je m’efforce de marcher autant que possible.

Pourvu que mon corps revienne durablement à la normale.
Je n’en peux plus.

L’enfer de la fratrie en bas âge …

Ils ont la trentaine, au moins deux enfants, un sens du danger sur-développé, un sommeil haché depuis des années et ils vivent dans l’impossibilité de tenir une conversation d’adulte, plus de 4 min ! Tout ça dans l’espoir de voir leurs mômes jouer ensemble.

Dans la pratique, les parents passent leur temps à régler les conflits.

Si une balade au parc est loin d’être une sinécure, je n’imagine même pas ce que ce sera au temps de l’adolescence …

Je réitère mon adhésion inconditionnelle au principe selon lequel Petit Ginkgo et Petit Biloba devaient avoir au moins 5 ans d’écart …

Premier résultat notable : une attention équilibrée pour chacun des deux enfants, non frustrés, leurs centres d’intérêts étant différents. Et deux adultes qui comptent seulement 4 mois d’insomnie pour 5 ans et 8 mois de statut parental.

A suivre.

Voir sans savoir.

Voir sans savoir.
C’est trop souvent une métaphore qu’une réalité, mais on peut tout de même imaginer que le photographe qui sort son appareil photo se met dans un état de disponibilité visuelle propre à lui faire voir des choses dont il ne sait rien, à débusquer de l’inconnu. A leur tour, les clichés qu’il rapportera pourront transmettre à d’autres ses propres surprises, ses révélations. Pour peu que ces derniers prennent réellement le temps de regarder ses images.

Sylvain Maresca, Le silence des images
à propos du livre de Étienne Samain, Como pensam as imagens

Comment pensent les images, culturevisuelle.org, 03-10-2012

Mot d’Enfant – n°81

Mon poisson, il entend bien dans l’eau. Il a de bonnes ouïes.

Petit Ginkgo ( 5 ans et 8 mois )

Mot d’Enfant

Cétacé au Phare …

La nuit vient de tomber.

Alors que je change les fesses du puiné dans la salle de bain, un bruit sourd attire mon attention. Me voilà Immédiatement propulsée dans un univers marin … Qu’est-ce donc ?

Une baleine derrière la porte !

Comment ai-je pu oublier ? J’ai moi-même appuyé sur le bouton lecture !

C’est le premier né qui s’endort au chant des plus grands cétacés.

Si cela perdure, je pourrais un jour affirmer avoir observé une vraie vocation depuis le berceau.

Le mouvement immobile …

… par Ben Wiggins.

Beau Timelapse composé !

Baby Ball

Vous voyez ce truc gigantesque, tout rond et rebondissant
(non, non, je ne parle pas de la nana !) …

… un article très en vogue chez les femmes enceintes !

Je n’aurais donc qu’un conseil mesdames : gardez votre gymnastic ball gonflée après l’arrivée de bébé. C’est une merveilleuse alternative aux aller-retour exténuants avec bébé à bout de bras.

Cela trompe admirablement l’aptitude gyroscopique de votre adorable bambin qui se réveille irascible dès que vous arrêtez de marcher ou que vous vous asseyez.

Cependant, ça n’aura aucune influence sur son altimètre, capable,
même endormi, de déceler le moment où vous vous apprêtez
à le déposer dans son lit ! ;)

Ensuite, vous pouvez toujours vous en servir comme pouf d’appoint ! (non, non, je ne parle toujours pas de la nana).

Note qui n’a presque rien à voir : Viva Petit Biloba (2 mois et des poussières) qui nous a gratifié d’une nuit de 21h30 à 7h00 !

Votre grossesse s’est bien passée ?

Oui ! J’ai fini par accoucher …

Le bruit métallique de mes pas.

East Richmond, je n’aurais manqué le cours hebdomadaire pour rien au monde.
A en pleurer, si malencontreusement en retard, l’accès m’était refusé. Soumise aux règles strictes d’une véritable école de danse, les taps étaient devenues pour moi une expression addictive. Le parquet, caché sous la moquette de cette sympathique maison melbournienne peut probablement encore en attester !

Comme un amour de jeunesse, j’y reviens encore et encore …

Aujourd’hui le prof n’a pas l’air frondeur, ne porte pas des boots aux pieds et n’a pas la ligne Cats à son CV. Il est pourtant reconnu, le rythme chevillé au corps et pas que pour la salsa. Le mec est doué, précis et exigeant. Exigeant, voilà ce qu’il me faut, en vraie siphonnée du bocal que je suis.

L’autre soir, j’ai arrêté de compter, seule l’oreille guidait mes pas.

De retour en France, tous les cours, plusieurs fois par semaine, étaient ma seule échappatoire au gris quotidien des candidatures spontanées. La salle de danse classique au fond d’une arrière-cour, me laisse encore un souvenir de chaleur humide et bordelaise. Réunir grande bourgeoise et artiste percée sur la même musique relevait de la performance. C’était sans compter sur l’ambiance acharnée de cette époque et la convivialité du prof pour limer les disparités.  Une fête de la musique mémorable … à se produire en public.

Mon pied droit a grossi en 9 ans.

Et puis, il y eu les cours sans intérêt de cet autre prof, si narcissique, qu’il perdait ses élèves, un à un, sans même s’en apercevoir. Abandonnant le navire le plus vite possible, je fus repêchée, l’année suivante, trois rues plus loin, par un performer de Lord of the Dance. Cependant, le gros ventre aura raison de ce nouvel engagement rythmique. Le certificat médical précieux sésame ne voulant pas être délivré. Et pour cause …

Aujourd’hui, le maître de danse estime que les adultes sont responsables.
Leur crise cardiaque leur appartient !

Il commence à me plaire celui là. ;)

Femme d’intérieur …

… Quelle expression abominable !

Du coup, il existe donc des femmes d’extérieur ?!

Dad comes home and asks “What in the world happened in here?”,
she says “You know when you come home everyday and say “what did you do all day?”",
“Well, today I didn’t do it”!!

Dana (Insanitarium)

Papa rentre à la maison et dit : “Mon Dieu mais qu’est ce qu’il s’est passé ici??”
Maman répond : “Tu sais quand tu rentres le soir et que tu me demandes ce que j’ai fait de ma journée?
Eh bien aujourd’hui, je ne l’ai pas fait !”

Il faut l’avouer.
Capsicum a fait de gros progrès en tant que ‘Ménagère d’intérieur‘. Mais du coup, comme pour équilibrer le symptôme, elle a ressenti le besoin de mettre à jour son réseau pro sur LinkedIn. ;)

Viendra le temps et l’heure …

Bis repetita placent

Comme Petit Ginkgo à son heure, Petit Biloba fait sensation
quand je me promène dans la rue.

Comme l’impression de me balader avec un petit chiot.

Si le regard des mecs est plutôt fuyant, les femmes se retournent sur notre passage, louant son visage poupon et ses beaux yeux bleus.
Pourquoi s’émerveille-t-on devant un nourrisson et puis plus du tout, lorsqu’il grandit ? Est-ce l’innocence qui touche les gens ? Est-ce la personnification du renouveau ? Un espoir renouvelé qui écrira une nouvelle histoire ?

Un goût de petit Jésus ?
Non, non, je n’ai rien de la sainte vierge …

Ou bien, est-ce le reflet de leur propre existence qui passe devant les yeux de ces inconnus ?
Dans le métro, cette femme souriant à l’enfant que j’avais dans les bras, me confia rêveuse que son bébé avait maintenant 25 ans …

“Profitez”, disent-elles “Profitez de ces moments courts.
Profitez, ce sont les meilleurs.”

Ont-elles oublié les nuits sans sommeil, les doutes, l’asservissement volontaire ? Je ne crois pas. Elles m’attendrissent.
Mais l’adage si souvent entendu dans la bouche de ma mère me semble toujours si juste : “Petits enfants, petits soucis, grands enfants, grands soucis.”


Je regarde le sommeil paisible de Petit Biloba.
Serais-je là suffisamment longtemps pour lui permettre un beau départ dans la vie ? Quel caractère se dégage déjà de sa personnalité de nourrisson ? Qui deviendra-t-il ? J’ai hâte que les connexions se fassent vite dans sa petite tête pour mieux le découvrir. (Ou comment vivre dans le futur sans laisser sa chance au présent !) Serons-nous les parents avisés, dont je rêve, capables de créer un lien fort entre les deux frères et de ne pas perdre la connivence avec eux, à l’adolescence au fil des années ?
Et si je n’étais plus là ? Malgré son intelligence, leur père serait-il suffisamment à l’écoute des détails dont on ne parle pas facilement mais qui peuvent créer des failures si elles ne sont pas évacuées rapidement ?

Ces questionnements existaient déjà en moi pour Petit Ginkgo.
En 5 ans et demi, l’enfant a soufflé sur ces inquiétudes en devenant un gamin vif, débrouillard, charmeur, curieux de tout ce qu’il ne connait pas, adaptable et observateur, tout simplement intelligent, sachant apaiser sa colère sous-jacente et à l’aise dans son corps. Il a des bases émotionnelles suffisamment solides pour s’en sortir dans la vie, si elle se révélait cruelle.
Que du bonus, maintenant. A nous de ne pas merder et de continuer à le guider sur son chemin d’homme équilibré, accompli, juste et engagé.

Pour Petit Biloba, il faut tout recommencer de zéro.
Et cela débute par un patient décryptage, des gestes attentionnés, des mots pour éviter les maladresses qui abimeraient ce petit être. Faire chaque jour de son mieux pour nourrir son développement, sa flamme intérieure. Une nouvelle aventure de la vie est en marche.

Du coup, si je n’avais que 4 conseils pour mes petits Ginkgo Biloba …

- Développez votre esprit critique.
-Si vous voulez faire quelque chose, trouvez des moyens plutôt que des excuses.

- De deux chemins, choisissez le plus dur. Parce que c’est là qu’il y a le moins de monde et sa liberté on la trouve là.

Et surtout, n’oubliez pas de vivre, mes enfants !”

Aller au paradis …

… pour rencontrer ceux qui ne sont pas encore nés.

Claude Brasseur,Thé ou Café (15-09-2012)

Mot d’Enfant – n°80

- C’est quoi le bonheur, Petit Ginkgo ? demande Capsicum
– C’est être libre … manger des sandwiches, jouer, voyager au Maroc, faire un pique-nique avec mes copains. répond le gamin.
– Ah wouais ?!!

Petit Ginkgo ( 5 ans et 7 mois )

Mot d’Enfant

Iphone 5

Autant les choix de Steve Jobs m’ont fait réfléchir, autant cette course à la nouveauté de Apple me fait gerber … surtout quand la connectique a été complètement modifiée !

Et si c’était la faute du consommateur ?

Capsicum résiste encore tant qu’elle peut au smartphone … Elle vient d’ailleurs d’acquérir un batterie toute neuve pour son Nokia 6100.

Une semaine d’autonomie, ça vous laisse rêveurs, n’est-ce pas ?

Toute la pluie tombe sur moi …

… et je ne me presse pas, ressentant chaque goutte, son toucher, sa froideur.

J’avais oublié le plaisir de marcher dans la ville, sous la pluie, enveloppée par la nuit. Pour la première fois depuis bien longtemps, j’ai pris un peu de temps pour moi, les fers aux pieds.

Et ça fait un bien terrible !

Cesare Pavese – n°2

Il fascino del viaggiare è lo sfiorare innumerevoli scene ricche e sapere che ognuna potrebbe esser nostra e passar oltre, da gran signore.

Cesare Pavese

Le charme de voyager, c’est d’effleurer d’innombrables et riches décors et de savoir que chacun pourrait être le nôtre et de passer outre, en grand seigneur.

Coordination compliquée …

… entre tapoter les fesses du nourrisson de la main droite
et taper sur le clavier de l’ordi de la main gauche, au milieu de la nuit.

Les portes fermées, le sommeil de la maisonnée est préservé. Ils se lèveront tout à l’heure, reposés.