Patrice Franceschi – n°3

Mon modèle est devenu le nomade, celui qui ne possède rien, et parce qu’il n’a rien à perdre, peut tout entreprendre.

Patrice Franceschi, De l’Esprit d’Aventure

Il y a un peu plus de 29h, l’engagement amoureux ou matériel était au cœur d’une conversation posée.  C’est une totale coïncidence de trouver aujourd’hui, les mots sous la plume de cet écrivain-explorateur.

Vision de l’esprit …

Enfant, j’ai vécu 1000 vies palpitantes, inaccessibles ou prémonitoires. Elles exerçaient mon esprit et rendaient le quotidien de mille couleurs. Mes fables ont, sur certains points, façonner mes réactions “naturelles”, comme une réflexion préalable à la situation encore inconnue.
Oisive ? Autant qu’on puisse l’être, entre cours, gym, volley, copains et les descentes en rappel du Week-End.

Aujourd’hui, la vie réelle laisse peu de place à l’imagination. Le temps est toujours compté, et pourtant il faut du temps pour rêver.

Les “grandes personnes” sont-elles supposées s’adonner aux songes éveillés ?
Peut-être, mais je les soupçonne de s’autocensurer … de limiter leur champ d’action au domaine sensuel, voire de laisser la fatigue submerger leurs errances.

Spontanéité …

Son intérêt se pose sur le cabinet de géométrie.  Ayant reçu la première présentation la dernière fois, il réalise le tiroir n°1, en un rien de temps et m’en demande un autre.  Déjà ?

Les triangles dérobent toute son attention jusqu’à ce qu’il place toutes les formes correctement. A peu près 5 min … et il passe à autre chose.

Toujours étonnée de le voir se tourner naturellement vers une activité Montessori.

geo

Pour quelques gouttes d’eau dans ces bouteilles et m’ayant vu utiliser l’entonnoir, voilà Petit Ginkgo qui réalise le montage et transvase le peu d’eau d’une bouteille à l’autre. Il n’a manifestement pas les yeux dans sa poche, ni les mains derrière le dos !

bouteille

Petits Bonheurs … n°17

Sauter debout sur un lit, comme sur un trampoline.

Petits Bonheurs

Névrose obsessionnelle ?

Non, mais la fascination guète en attendant de mieux cerner le Capitaine de La Boudeuse, Patrice Franceschi.

La personnalité même du bourlingueur est atypique et remarquable, exigeante, positive et sans concession.
Cet esprit éclairé aime mêler le sens de l’éthique, l’action philosophique avec l’esprit d’aventure … Ce goût pour tracer son propre sillon à la manière des pionniers des siècles précédents lui crée une certaine superbe, un rien mégalo. On dira romanesque.

Apparait parfois ce sentiment diffus, (oserais-je le dire) que la reconnaissance nourrit quelques uns de ses besoins. Il ne se vante pas de ses “médailles” (Chevalier de la Légion d’Honneur, Médaille de l’Académie de Marine, Lauréat de l’Académie Française (prix Broquette-Bonin), Médaille d’or de l’Académie des sports, Victor de l’aventurier, Prix Liotard de la Société des Explorateurs Français, Grande médaille de l’exploration de la Société de Géographie), mais utilise efficacement ses brevets de toute sorte (Breveté pilote avion et ULM, voltige aérienne, breveté parachutisme militaire et civil, breveté plongeur, judo et karaté. Moniteur fédéral de voile 2e degré). Étudier la philosophie et pourquoi pas devenir Docteur en Philosophie, s’il a le temps.
Il est foncièrement respecté pour ses prises de position actives, notamment auprès de Amin Wardak en Afghanistan, ses initiatives humanitaires, comme la fondation de Solidarités et sa capacité à monter  de tels projets d’exploration (financement compris).
Bien qu’il vive la majeure partie de sa vie dans des contrées reculées, son carnet d’adresse semble lui offrir d’efficaces laissez-passers.
Plus rien à voir avec ce pilote trentenaire, ayant mis l’Afghanistan entre parenthèse pour s’adonner à ce nouveau projet, qui subissait les affres de la bureaucratie mondiale, le contraignant à rester au sol 18 mois durant sa folle équipée.

Le charisme ajoute à sa qualité d’orateur et s’appuie sur une vraie lucidité, forte de recul et d’esprit d’analyse. Des uns diront qu’il cultive sa part d’égoïsme, des autres (dont je fais parti) y verront le cran de mener sa vie rêvée, définissant ses objectifs et se faisant un devoir de les atteindre.

Il manque cependant la face personnelle de l’individu qu’il prend soin de protéger. Comment saisir ce caractère sans comprendre l’équilibre partagé avec son épouse et ses deux filles ?
Est-il question d’abnégation, d’habitude, d’amour, de libres principes ?

La seule réponse que Patrice Franceschi offre sur le sujet est : “Vous devez faire des choix qui vont peut-être peser sur d’autres autour de vous. Mais si vous ne les faites pas, au fond, vous êtes perdus. Naviguer entre les deux est une obligation.

Son allure de barbouze a attiré mon attention mais ce sont ses paroles et sa plume d’écrivain aventurier qui ont suscité l’intérêt, arrivant au confluant diffus de certaines de mes réflexions personnelles, simple cul de plomb que je suis.

Quand le Parapente exprime son exigence …

Voilà une demoiselle qui ne demandait qu’à voler, ce matin là …

Encore les deux pieds sur la terre ferme, la voile gonflée vent de travers n’est pas suffisamment maitrisée et la projette au sol de sa hauteur. Nous n’aurons pas d’autre choix que d’appeler les pompiers.

Diagnostique : Rate fissurée.

Patrice Franceschi n°2

L’aventure se réduirait à une succession de mouvements musculaires, dans un environnement périlleux, de préférence exotique, si son moteur n’était pas avant tout une quête intérieure.

L’aventure est ma délivrance. Je suis exigeant avec elle.

Patrice Franceschi, La Folle Equipée (1987)

Premier tour du monde en U.L.M de Patrice Franceschi, en 909 jours, de sept 1984 à mars 1987, à travers 33 pays. Une grande première à l’époque.

La Boudeuse 2003 – A bord de la Goélette.

Cette deuxième Boudeuse, de Patrice Franceschi, a été construite en 1916 en Hollande. Le trois-mâts-goélette a d’abord été affecté au transport de marchandises en Mer du Nord et en Baltique.
En 1946, il fut vendu à la Suède qui après transformations (ajout des roofs, aménagement de cabines) l’utilisa en voilier école.(1)

boudeuse1

Cloche sauvée du naufrage de la jonque chinoise

Après le naufrage de la jonque “La Boudeuse” en 2001 au large de Malte, en route vers la France après 7 missions effectuées en Insulinde “sur la route de Bougainville”, Patrice Franceschi achète ce voilier en 2003.

jonque

La jonque “La Boudeuse”

Durant un an de travaux effectués à Camaret, La Boudeuse passe sous pavillon français et est transformé en navire d’aventure et d’exploration.
Elle part en 2004 pour un tour du monde à la rencontre des Peuples de l’eau.

“La Boudeuse” est l’un des rares Trois-mâts français encore en activité et le seul à accomplir de longues navigations sur toutes les mers du monde. Sa vocation reste la découverte, l’aventure et la science, dans l’esprit des grandes expéditions maritimes et terrestres du “siècle des lumières”.

boudeuse41

“La Boudeuse” amarrée au quai de Bercy

Des expéditions originales alliant tradition et modernité, plutôt qu’un regard ethnologique traditionnel consistant à décrypter et expliquer les différences culturelles. “La Boudeuse” veut porter un regard moderne et philosophique sur les peuples qu’elle rencontre. Un regard en quête des ressemblances humaines par-delà les différences, un regard qui cherche à comprendre ce qui rassemble les hommes et non ce qui les sépare.

boudeuse31

46 mètres de long pour un déplacement de 250 tonnes. “La Boudeuse” est gréée en trois-mats traditionnel, portant 13 voiles d’une superficie totale de 700m². Toutes les manœuvres s’y effectuent à la main comme autrefois. Son équipage complet est composé de 24 hommes et femmes. (2)

*********

(1) Amis des Grands Voiliers
(2) Présentation de La Boudeuse

Olivier de Kersauson – n°3

Je suis très sujet à l’impression que le temps m’est compté, que le monde est complexe et que ma mémoire n’est pas encore pleine de choses vues ou que j’aimerais voir.

Olivier de Kersauson, Ocean’s Songs

Une heure pour la planète.

C’est dans 5 min !

1-h

Qui a dit que les chats n’aiment pas l’eau ?

Emmaillotage – Newborn Wrapping

Une pratique ancestrale que notre société occidentale avait abandonnée mais qui est revenue à la mode depuis 2-3 ans : Swaddling.

C’est un réel avantage pour ces bébés de quelques semaines qui se retrouvent brutalement dans un environnement infini. Leurs membres bougent par réflexe et ajoutent à leur tension.
L’emmailloter apaise et rassure le bout de chou. Il s’agit d’envelopper le corps pour qu’il définisse mieux ses limites. Il n’est pas question de l’entraver mais de lui faire retrouver le confort de sa vie “in utero”.Cela limite aussi les coliques.

Par la suite, le bébé a besoin de découvrir ses mains, pieds, c’est pourquoi il ne faut pas abuser de cette pratique.

J’ai un faible pour la “Couverture Miracle” de Red Castle, bien que je déplore le nom. Une vidéo explicative est disponible.

emmaillot

red-castle

C’est aussi facile à réaliser avec un grand carré doux

A cet âge là, les pleurs de nourrissons ne se solutionnent pas par des “démonstrations d’éducation”, car les besoins de bébé se résument à dormir, manger, se sentir en sécurité et rassuré, dans cet environnement parfois trop stimulant.
Alors, pensez au portage, car le nourrisson a besoin de contacts corporels maternels ou paternels.

Imagination ou sculture volontaire ?

Petit Ginkgo mange un morceau de pain de mie :

- Maman … Mouton ! Et il brandit sa tranche ressemblant à un mouton.
- Maman … Canard ! Et je vois apparaitre un bec du genre.

Papier d’Arménie

Toujours à la recherche de solutions alternatives au produits chimiques de synthèse quotidiens … Je craque pour le fameux Papier d’Arménie, qui attire l’attention de Ange, à la pharmacie  !

papier-armenie

Ce n’est pas que nous ayons une grande consommation de désodorisant d’intérieur, mais la bouteille Air Wick Mèche Active commençait à me rendre nerveuse : bien trop comparable à un sirop attractif avec sa couleur rouge vif et constitué de produits mystères non listés sur l’étiquette.

La pharmacienne ne semble pas connaitre le principe actif du Papier d’Arménie, qui lui non plus ne détaille pas ses composants, se contentant de “Le plus ancien assainissant naturel et désodorisant de l’air ambiant“.
Mais qui dit naturel et ancestral ne dit pas inoffensif.

Après une rapide recherche, il s’avère que le papier est imprégné d’une solution alcoolique de Benjoin de Siam, dont l’élément majoritaire semble être l’acide benzoïque, accompagné d’un peu de vanilline. Intuitivement, le papier étant brulé : de l’acide benzoïque au benzène, il n’y a qu’un pas.

Que Choisir, dans son étude “Désodorisants d’intérieur – Polluants d’ambiance” de Novembre 2005, semble avoir épinglé le Papier d’Arménie, pour présence quantifiée de benzène et de formaldéhyde.  Sur soixante-douze produits testés, le Papier d’Arménie est malgré tout le produit ayant le taux le plus faible.

Moralité : Rien de mieux pour purifier et assainir l’air ambiant, qu’une fenêtre ouverte quelques minutes …
A défaut, l’utilisation occasionnelle du Papier d’Arménie est moins nocive que celle d’un autre produit du commerce.

L’extrait de Benjoin est reconnu comme un agent décongestionnant très efficace pour les bronches. Il est ajouté aux vaporisateurs afin d’ouvrir les alvéoles pulmonaires. Il combat aussi de façon remarquable les infections pulmonaires.
On s’attachera au caractère raffiné de l’essence et à ses propriétés relaxantes et antidépressives. Les magiciens  lui prêtent des qualités purificatrices, capable d’éloigner les énergies négatives.

Chronique de l’Ascenseur n°4

Suivant une routine bien huilée et optimisée …
Dès que vous arrivez en bas de chez vous, vous appelez l’ascenseur. Pendant qu’il migre du 9éme au  rez-de-chaussée, vous en profitez pour récupérer votre courrier.

Alors que vous entrez dans le local des boites aux lettres, Mme Dédaigneuse fait son apparition et entre dans l’ascenseur fraichement arrivé.

Le courrier à la main, les portes de l’ascenseur se referment devant votre nez … Mme Dédaigneuse, que  vous violentez habituellement à chaque “bonjour”, a manifestement gagné du temps, grâce à vous !

A partir de la 2ème scène de ce type avec la même personne, vous méprisez plus ou moins courtoisement Mme Dédaigneuse, qui pense que tout lui est du.

Ce parfum …

… me rappelle le regard clair et insolent d’un homme, pas rasé de 4 jours et au charme brut d’une gravure de Marlboro Classic.

Il y a des fragrances qui marquent la mémoire !

Quelques mots pris au vol, à la radio.

On n’est riche que de ses amis …

Manifestement c’est du tout nouveau Calogero !

Mot d’Enfant … n°3

Hier, Petit Ginkgo regarde les Guignols et me déclare tout hilare : “Canard !” en montrant la marionnette de Président Français.

Ce soir, après une journée humide, Petit Ginkgo me désigne une flaque blanchâtre qui l’intrigue sur le parking : “Lait !”

Au pied levé !

Justement ce matin je me disais que les galères se résolvaient et que l’on allait pouvoir souffler un peu …

C’était sans compter sur le soudain arrêt de travail de Nanou : un Petit Ginkgo à récupérer d’urgence pour 12h30 ce jour !

Évidemment, c’est le jour où vous ne pouvez vous absentez du boulot parce que vous êtes sensés tenir la boutique pendant que les collègues prennent du bon temps

Où placer cet adorable bambin pendant 1 jour et demi ?
C’est au vol, qu’une Halte-garderie m’enlève l’épine du pied pour l’après-midi même. Et puis demain, c’est la babysitter qui s’y colle.
Que dirait mon patron si je venais au boulot avec mon fils ?

Où est passé le temps béni où il n’y avait qu’à s’occuper de nos prôpres et simples fesses ?

Petits Bonheurs … n°16

Balade surprise : Prendre n’importe quel bus et descendre à un arrêt, au pif.

Petits Bonheurs

Les placards de l’audiovisuel sont au carré !

Les 100 plus grands … drôles et sexy ... encore une émission de classement prévue cette semaine !!

Ce prime est probablement le plus récurrent, décliné sur tous les thèmes : Les 100 plus grands … fou rires, sales mômes, du 31, bêtisiers, boulettes, sketchs, records, tubes du disco, slow, funk, etc

Mais les maniaques du rangement, à la sauce audimat, prolifèrent et classent depuis plus de 5 ans : Le Top 50 du rire en duo, Les 30 superstars du disco, Les 101 sosies, Le grand classement, Les 30 images les plus spectaculaires, La plus belle femme du monde, Les 30 arnaques de stars, Les 100 meilleures chutes, Les 40 arnaques les plus incroyables, Les 30 phénomènes inexpliqués, etc.
D’ailleurs je ne suis pas la seule à penser que ces toqués de l’ordre prennent leurs téléspectateurs pour des simplets.

Qu’ont-ils à ranger, classer, ordonner, cataloguer, étiqueter, hiérarchiser, trier ? Le chaos est-il si effrayant ?

Si seulement le français se mettait à boycotter ces programmes à la con …

Silence rompu.

Il a des individus dont les conversations sortent du commun car ils ont une vision de la vie extra-ordinaire.

Et si la déprime s’appliquait aussi aux caractères “hors norme” malgré une apparente joie de vivre ?
Sorte de désespoir existentiel que l’on appellerait Spleen Baudelairien car il se caractérise par une recherche d’idéal absolu, passionnel, infini, et inspiré, par définition inaccessible.

Certaines empathies avec le monde sont probablement surdéveloppées pour être facilement supportables. De quoi se faire des noeuds au cerveau.

Un batisseur …

Petit à petit, le langage se construit. Après l’utilisation des verbes, voilà que Petit Ginkgo commence à inclure les adjectifs.

Donc il y a la “jolie sucette“,  la “voiture bleue” … et tout récent de ce matin le “beau ballon“.

Il répète non seulement les mots, en ce moment, mais aussi les phrases entières … Bon, les fins sont tout à fait approximatives mais sa soif de parler est fascinante.

Alors que le NON est un mot maitrisé depuis le tout début, le OUI se fait attendre. Pas de réel besoin quand on utilise un “Ah…” modulé de satisfaction, quand l’interlocuteur a saisi ce que l’on voulait !

2 ans, pas tout à fait 2 mois.

Le Rire Médecin

Il y a des associations dont je vois la réelle “utilité publique”, dans le même ordre que Les Blouses Roses ….

14216

Depuis 17 ans, Le Rire Médecin apporte une bulle ludique et improvisée, aux enfants hospitalisés.  Les clowns donnent droit à l’émotion et à l’imaginaire ! Plus qu’une visite déjantée, ces nez rouges apaisent les petits et rééquilibrent la situation en leur faveur.

dr_josette_girafe_et_rene_2_igr-06fbf

Une incartade inoubliable parmi les blouses blanches …

Michèle Bernier

Quelqu’un m’a dit un jour : D’un drame, il vaut mieux faire une œuvre qu’une dépression.

Il n’y a donc pas que le temps que l’on puisse rendre fécond