Maurits Cornelis Escher

J’ai toujours pensé que Maurits Cornelis Escher (1898-1972) était un mathématicien. Or il était bien plus que cela : un dessinateur graveur, un artiste hollandais, un architecte de l’impossible créant des univers déroutants empruntant une logique paradoxale pour les sens de l’observateur.

escher-shuwairi1

Très tôt inspiré par les perspectives et les différences de niveau, ses dessins paysagés ont quelque chose de très géométrique. Voyez Castrovalva de 1930 :

escher-montagne

Fasciné par le pavage régulier du plan telles les mosaïques de l’Alhambra de Grenade, il laisse libre cours à sa fertile imagination pour les “remplissages”. Ses imbrications et combinaisons de motifs se transforment alors progressivement.

“C’est la source d’inspiration la plus riche que j’aie jamais connue et elle ne s’est jamais tarie. Les dessins de symétrie montrent comment une surface peut être divisée et remplie par des figures de formes similaires, contiguës les unes aux autres, sans laisser d’espaces blancs. Les Maures étaient passés maîtres dans cet art. Ils décoraient les murs et les sols, en particulier à l’Alhambra de Grenade, de pièces de majolique congruentes et de différentes couleurs sans espaces libres. Quel dommage que l’Islam ne leur ait pas permis de faire des dessins figuratifs. Ils se sont limités aux figures géométriques abstraites. [...] Cette restriction m’est d’autant plus difficile à accepter que la représentation figurative des composantes de mes propres dessins a toujours été la raison de mon intérêt inépuisable dans ce domaine.”

escher-pavages-3

Retrouvez de nombreux pavages avec ce diaporama.

A 17 ans, ce sont ses escaliers, faisant échos aux ratures en marge de mes cours, qui attirent mon attention.

escher-mc-relativity-74000063

Mais il est probablement plus connu pour ses dessins architecturaux impossibles tel le Mouvement perpétuel, devenu populaire au point de figurer au générique de “Faut pas rêver”, à l’époque où cet érudit magasine du voyage était présenté par Sylvain Augier.

escher-mouvement-perpetuel

Escher explore la notion d’infini, de mise en abyme, de mouvement, se délectant des 3 dimensions.

Cela me donne envie de reprendre le dessin …

En attendant, voici une sélection des œuvres d’Escher par Capsicum.

*************
Introduction mathématique au pavage du plan
Escher, Wikipédia.
Bienvenue dans le monde étrange de M.C. Escher
Images Impossibles
M.C. Escher The Official Website
Maurits Cornelius Escher

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

2 Comments so far

  1. julie&clém on April 29th, 2010

    On aime beaucoup les oeuvres de cet artiste, c’est vraiement très impressionnant. On cherchait quelques infos, merci, grace a ce site, on les a trouvées.
    Merci.
    PS : c’est un vrai plaisir pour les yeux.

  2. Capsicum on April 30th, 2010

    C’est super si ça peut servir à quelqu’un !

    J’ai découvert récemment les dessins paysagés d’Escher qui n’ont rien à envier aux pavages.

    Une petite sélection -> ICI

    Merci de votre visite !