Pierre Rabhi à Lyon

A force de penser que

  • * nous devons être acteur de notre vie et du changement que nous voulons voir en ce monde (dixit Gandhi)
  • * nous sommes responsables de nos choix, a minima en matière d’éducation, de consommation, d’environnement et de relation aux autres,
  • * il est essentiel de remettre l’humain et la planète au centre de toutes nos préoccupations sociétales,
  • * notre société a besoin de regagner en autonomie et savoir-faire(s), en humanisme à grande échelle et en écologie pour assainir notre environnement,
  • * il existe déjà des solutions pour l’épanouissement personnel et la préservation de la planète, telle la sobriété heureuse,
  • * il est important de savoir vivre pleinement et consciemment l’instant,

et sensible aux questions

  • * Quelle planète laisserons-nous à nos enfants ?
  • * Quels enfants laisserons-nous à la planète ?

Caps se demande si elle ne serait pas “un Colibri”.

“La finalité humaine n’est pas de produire pour consommer, de consommer pour produire ou de tourner comme le rouage d’une machine infernale jusqu’à l’usure totale. C’est pourtant à cela que nous réduit cette stupide civilisation où l’argent prime sur tout mais ne peut offrir que le plaisir. Des milliards d’euros sont impuissants à nous donner la joie, ce bien immatériel que nous recherchons tous, consciemment ou non, car il représente le bien suprême : la pleine satisfaction d’exister.

Un jour, il nous faudra bien répondre à notre véritable vocation, qui n’est pas de produire et de consommer sans fin, mais d’aimer, d’admirer et de prendre soin de la vie sous toutes ses formes.”

Pierre Rabhi

Caps serait bien allée voir directement à la source
mais la conférence est complète !

Le pragmatisme devrait donner main forte à l’idéalisme pour s’éloigner de l’utopie,

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

No Comment

Comments are closed.