La tac, tac, tactique du veilleur stagiaire.

Après une soutenance fort remarquée, Caps bouclait son projet aéro de fin d’étude. Sa tutrice qui rechignait habituellement à quitter son Aquitaine, avait fait le déplacement jusqu’en banlieue parisienne, pour soutenir avec ferveur les travaux supervisés depuis 6 mois.

Elle boucla leur collaboration par une confidence : “Tu nous as fait peur au début. Nous nous sommes dit qu’il allait falloir te calmer !”.

dommage qu’un plan social empêchait l’embauche, parce que Caps y aurait bien pris ses quartiers – surtout pour le surf, à la sortie du boulot …

11 ans plus tard, Capsicum ne peut que constater qu’elle se met toujours une forte pression afin d’être à la hauteur des diplômes, de la gratification … et de son âge.

et sur le point gratification, elle a toujours été très gâtée pour des stages !

Cependant, à peine débarquée, le mode ‘efficacité’ rend manifestement les workmates très nerveux.

Ainsi, après une première semaine sur les dents, Caps allège la self-pressure pour migrer vers une phase plus ‘Caméléon – j’m’en foutisme’ , histoire de ne pas effrayer ses tuteurs et collègues, ni paraitre trop avide quand elle requiert des infos sensibles

son nouveau cœur de métier

Note : Ne pas prendre goût au mode ‘laid-back’ !

Grand Méchant Loup

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

No Comment

Comments are closed.