Me, moa & myself

Bon, d’accord le blog est très égotique mais après tout ce que je connais le mieux est mon environnement. D’ailleurs, personnellement je le trouve de plus en plus gnangnan. Ça manque de relief et d’engagement.
Justement la sérénité est donc vraiment chiante.

La photographe, qui m’a assez mal coachée un temps, se demandait quels sujets je pouvais bien aborder pour avoir plus de visites que son propre blog photos. Elle pariait pour du sexe ou de la politique ! Et pour le coup, ni mes fantasmes, ni mes réalités ne sont une matière récurrente. Quant à la mascarade que jouent nos énarques, je la laisse à ceux qui savent de quoi ils parlent … ou pas.

Votre dévouée Capsicum !

Après, il n’y a pas de secret : 6 années en ligne aident à générer un monceau de mots clefs fort prescripteurs. La preuve en est que Maurits Cornelis Escher s’est fait ravir la première place depuis plus d’une année par La Pietà … de Michel-Ange, talonnée par Emmi Pikler et sa pédagogie Loczy.

Et pour ne rien vous cacher, tout sujet un tant soit peu profond nécessite de la recherche afin de se faire une opinion sur pièce et du temps pour rédiger une analyse suffisamment pertinente, ce dont je manque cruellement depuis des mois. ( de pertinence ? non de temps …).

Alors oui, c’est facile de vous fournir en phrases et borborygmes en tout genre produits par mes deux lascars. Simples excuses pour vous faire part de leur évolution et de l’amour observateur que je leur porte.

Facile aussi de mépriser mon psychopathe de frère osant m’envoyer aujourd’hui un e-mail de grand seigneur. Quand le souvenir du même personnage souhaitant vivement m’en coller une pour avoir apporté les cadeaux de noël de ses parents à ses enfants, me revient, je nourris du ressentiment vis à vis de son comportement déviant qui nous aura mené à un blackout de près de 7 ans, faisant de mes neveu et nièce de parfaits Étrangers de Sang. Et dire qu’après tout ça Mummy lui fait endosser le costume de victime alors que ses propres gamins le chargent devant le juge pour aller vivre avec leur mère.

Facile de suivre à minima les esprits éclairés qui me servent d’exemple pour muscler ma réflexion en matière de pédagogie infantile, d’esprit d’aventure, de méditation de pleine conscience, de simplicité volontaire et toutes les théories qui me paraissent de plus en plus avoir du sens dans cette société en mutation.

Facile d’extraire de leur contexte de petites phrases d’auteur, illustrant parfaitement mon état d’esprit à l’instant t.

Facile de vous connecter de façon sporadique avec les évènements du parapente, de la voile, du kite, de la chute libre, etc, alors que cela ne remplit pas le manque d’action que je ressens.

Facile de distiller des lieux-communs boboïsants dans l’air du temps pour me donner l’impression d’offrir une part d’éclairage à ceux qui n’ont pas le temps de se torturer l’esprit avec des futilités.

Facile de rêver à mots ouverts sur les prochains voyages.

Mais je m’en fou après tout, puisque le blog offre les instantanés d’une époque, au même titre que les clichés que j’ai triés, traités et rangés, bien sagement aujourd’hui.

Bientôt je croiserai chaque jour les M. Du Con, que j’ai évités depuis des années. Ils nourrirons bien mes billets ! Et je ne doute pas que le Grand Méchant Loup me donne matière à m’exprimer. Une nouvelle phase s’accomplira bientôt.

En attendant, le blog a mes faiblesses et puis c’est tout !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

2 Comments so far

  1. sitelle on May 12th, 2014

    Ta superbe photo renvoie-t-elle à une ministre, qui ne veut plus faire du karaoke organisé à la sortie de l’Elysée? Je sais que nul racisme ne t’anime, mais certains patriotes de nos amis ont été choqués. Bob DELPL. en particulier.

  2. Capsicum on May 12th, 2014

    Oh, la, la, loin de moi l’actualité !!
    Les politiques préfèrent s’embrouiller entre eux au lieu de bosser … moi je leur laisse leurs absurdités.

    Préférant les miennes, j’ai voulu mettre une photo de moi tirant la langue, comme il est fait mention dans le titre. Et tu ne m’as pas reconnue ?

    Si qui que ce soit est choqué par mes billets qu’il se manifeste.
    Mais sur ce coup, on frôle le procès d’intention puisque tu m’apprends cette polémique du we.
    Cette image n’est donc qu’un concours de circonstance. Et crois-moi, si j’avais du m’en prendre aux politiques, je l’aurais fait clairement !

    Et dire qu’à la base, je cherchais une vache qui tirait la langue.