Dormir comme un bébé …

… c’est très surfait !
Le mec qui a inventé cette expression ne devait pas avoir d’enfants. :0

Arrivée aux limites létales du manque de sommeil, Capsicum a décidé d’agir afin que Petit Biloba (7 mois) se décide à re-faire ses nuits. Ce n’était pas malin de crier victoire si rapidement, à 2 mois et demi !!

Depuis plusieurs semaines, non seulement, l’endormissement s’avérait difficile mais en plus les réveils nocturnes se multipliaient méchamment.

Mais comment avais-je fait avec Petit Ginkgo ??
Petit Ginkgo était un glouton pas permis, qui a 7 mois mangeait 2 bons repas solides par jour. Donc physiologiquement, il n’éprouvait aucun besoin de manger lors de ses micro-réveils. Aucune nécessité donc pour lui de brailler en pleine nuit pour appeler la soupe. Certes il avait mis un sacré bout de temps à apprendre à s’endormir seul mais à 6 mois, nous passions de bonnes nuits parfaitement réparatrices de nos grandes journées de parapente, dans le Cantal !

Il est donc temps que Petit Biloba suive le chemin de son frère.

Ne pouvant plus compter sur la capacité naturelle de Petit Biloba (7 mois) à gérer la séparation nocturne, il fallait se rendre à l’évidence, nous avions bouleversé un ou plusieurs de ses repères. A nous donc de réparer en devenant un peu plus réconfortants et rigoureux …

Le premier aspect du plan de bataille s’est donc intéressé à l’endormissement, comme vous le savez … L’art d’apprendre à dormir … seul ! :

* Le rituel s’est mis en place : Câlin court, musique classique, turbulette, assis tranquillement dans le lit avec un jouet à mâchouiller avant que le sommeil le pousse à s’allonger. Parce que s’il existe un bébé qui ne supporte pas la position allongée, c’est bien ce petit mec.

* Même si la plupart des spécialistes prônent le ‘laisser pleurer’ et le fameux ’5, 10, 15′, Capsicum pense que pour bien s’endormir sans produire du cortisol par dépit, il faut se sentir en confiance. Ainsi, comme avec Petit Ginkgo avant lui, nous restons présents dans la chambre pour qu’il puisse nous voir. Sans moufeter et sans trop le regarder, nous en profitons pour bouquiner un peu,  tant qu’il ne s’est pas endormi afin qu’il se sente en sécurité. Petit à petit, notre temps de présence se raccourcit car il s’endort de plus en plus vite.

Le deuxième aspect du plan est de favoriser le ré-endormissement nocturne :

* Jusque là, dès qu’il appelait, je me précipitais pour le réconforter et aussi pour éviter qu’il ne réveille ni son grand frère qui a besoin de repos pour l’école, ni son papa qui bosse, lui … Or après réflexion, maintenant que ce n’est plus un nouveau né j’empêche probablement le minot de trouver son propre réconfort durant les micro-réveils. Il est même possible qu’il râle dans son sommeil et que ce soit moi qui le réveille en m’approchant.
Je n’interviens donc plus à la minute, m’assurant qu’il a réellement besoin de ma présence.

* Ensuite appelant à la rescousse, le premier réflexe de Petit Biloba était de chercher le sein, probablement plus pour se rassurer que par faim. Je lui donnais donc, tous deux allongés. Nous nous rendormions ensemble. Or durant le reste de la nuit, surement réveillé par nos mouvements, il demandait de plus en plus à téter. Les réveils se multipliaient 5 à 6 fois par nuits.
Maintenant, aussi dur que ce soit vu mon état de fatigue, je lui donne à manger assise et bien éveillée, avant de la rendre à son propre lit.

Observations à mi-parcourt :

L’objectif ‘endormissement’ est qu’il prenne la main seul. De jour, je tente déjà de m’éclipser pour les siestes. Mais déjà, il est arrivé que nous sortions avant même que le marchand de sable soit passé. C’est rare, il y a encore du boulot mais rien à voir avec les soirées de pleurs que nous avions, il y a encore quelques semaines.

Coté ‘longue nuit sans interruption’, Petit Biloba a réduit ses nombreux réveils à un seul par nuit. Ouf ! C’est déjà ça.

Nous J’en voulons veux plus évidemment : des nuits parfaites, mais nous sommes déjà sur la bonne voie.

Le bilan ne saurait trop tarder (enfin j’espère !).
Faites des enfants qu’y disait …

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

3 Comments so far

  1. bulle on February 26th, 2013

    Pour le “second plan”, Petit Homme devait faire du sein sa meilleure sucette comme le font les bébés avec la sucette pour se rendormir…….
    là, c’est en partie gagné…………

  2. sitelle on March 2nd, 2013

    Toi si patiencte pourtant…:)

  3. Capsicum on March 18th, 2013

    Et oui, Bulle, je suis devenue ‘Maman Tétine’ car le petit futé ne veut absolument pas la fameuse sucette !

    Pour lui, la tétine est un objet à mordiller … c’est compréhensible quand on sort sa première dent à 4 mois et que l’on en a déjà 8 à presque 8 mois.

    Tu sais Sitelle, il est bien beau d’avoir de la patience mais le manque de sommeil la réduit à peau de chagrin en quelques mois.