Au temple de la consommation version ‘habitat’ …

Assis au Sushi Bar, Petit Ginkgo plonge le nez dans son verre et en ressort l’air victorieux :

- C’est écrit IKEA dans le verre !

Puisqu’à 4 ans, l’enfant est plus apte à reconnaitre un logo qu’à proprement lire un mot, Capsicum se dit qu’elle fréquente un peu trop le géant suédois, ces derniers temps.

Et ce n’est pas l’aventure de la semaine qui va l’en dissuader, persuadée qu’un lundi, elle sera la seule à déambuler dans les allées …

Grossière et fatale erreur en ces temps de vacances scolaires !

Armée de son catalogue ‘Cuisine’ et de son mètre, Capsicum oscille d’un rayon à l’autre  épaule contre épaule, puis poireaute pour commander 4 petits meubles, histoire de réduire le bordel de sa cuisine. Patienter, Patienter …
Pas de grandes folies, juste du pratique à moindre coût.

Mais alors qu’elle sait précisément ce qu’elle désire, il lui faudra Patienter,  Patienter, Patienter. Au naturel, votre Capsicum aurait tout envoyé baladé, mais elle en a marre de vivre à Beyrouth …
Petit Ginkgo prend son mal en patience et en profite pour se faire quelques copains d’infortune.

Enfin en possession de la liste énigmatique de colis référencés, Capsicum traine Petit Ginkgo au libre service. L’enfant s’éclate entre les raques alors que Capsicum et ses petits bras musclés s’évertuent à compléter la liste.
Ce n’est pas si bon marché quand on pense que c’est le client qui fait tout le boulot au magasin puis à la maison !

C’était sans compter sur les ruptures de stock …
Il faut donc encore Patienter

Enfin victorieuse, Capsicum découvre un tsunami de caddies prêt à se délester le compte en banque. Il faut encore Patienter

A deux minutes de la libération, le total ne correspond pas avec l’estimation. Débute alors l’opération ‘Pointage’ X 4 avec redéballage de caddie, suivie de l’opération ‘Poireautage’ au service ‘Retour d’article’. Il faut Patienter

Aller-retour à la voiture (bien sûr au fond du parking), histoire de décharger les 50kg de matos (enfin ça parait comme tel !), puisqu’il est impossible de rerentrer dans le magasin avec un caddie plein.

Il faut avoir des jambes quand on a que deux bras.

Après avoir déniché un raccourci, une nouvelle déambulation entre les rayons commence, et re-la queue et re-les caisses. Patienter, patienter … Il faut aussi récupérer les articles préparés au service ‘Retrait’. Patienter, Patienter

Capsicum se retrouve donc avec 30 kg de plus (parce que ça pèse deux fois plus lourd après tout ça !) à caler dans la bagnole, mais enfin ravie d’être libre des griffes suédoises.

Enfin … plus qu’à tout décharger, déballer et monter !

 

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

5 Comments so far

  1. Marie-Claude on March 9th, 2011

    Tu me fais un peu peur, Caps; ménage tout de même ton dos et tes nonosses…

  2. Capsicum on March 9th, 2011

    Sympa … mais bon, après un déménagement par nous mêmes + seulement 1 paire de bras en surplus, j’ai un peu d’entrainement.

    Et puis quand on n’a pas le choix, on trouve les ressources.

    J’avais juste sous-estimé les potentielles ampoules à force d’utiliser le cruciforme.

  3. Marie-Claude on March 9th, 2011

    il en existe des électriques

  4. bulle on March 9th, 2011

    oui, et pour pas cher, vu le boulot, l’investissement sera vite rentabilisé !!!!!!!!

  5. Capsicum on March 9th, 2011

    J’en avais emprunté un pour le lit de Petit Ginkgo …
    Je confirme, c’est très appréciable !