Montesquieu – n°2

C’est un malheur qu’il y a trop peu d’intervalles entre le temps où l’on est trop jeune, et le temps où l’on est trop vieux.

Montesquieu, Extrait de Mes Pensées

Auto-dédicace de la Saint Christophe

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

2 Comments so far

  1. bulle on August 21st, 2010

    le meilleur temps : 40 à 50ans, trop court mais 10 ans quand même, et pour les jeunes c’est une preuve que les années ne sont pas si lourdes à porter……………

  2. Marie-Claude on August 22nd, 2010

    Merveilleuse phrase sur la relativité de la durée, selon les moments, et les vécus. Il n’y a pas d’intervalle! et Montesquieu le savait bien…