“Bionic Man” arrive …

Alors que l’un de nos copains, fan de cyclisme, nous fait un compte rendu du Tour de France 2008, voilà qu’en passant sur ARTE, je tombe sur une émission ayant pour thème : le Dopage.

Bien que les scientifiques essaient de pister et de mettre en évidence les comportements fallacieux, les contrôleurs ont toujours une longueur de retard. Mais ce qui m’horrifie, ce sont ces nouvelles techniques de dopage, appelées « Dopage Génétique ». Il en existe déjà de plusieurs sortes, dont celle-ci : « Une autre méthode consiste à introduire un gène capable de produire de l’EPO dans le muscle, (…). Ainsi, des virus inactivés amènent les gènes dans les cellules visées, et les gènes peuvent ensuite produire des enzymes et des protéines. ». Les risques pour la santé sont énormes en vue de quelques années de rentabilité. Malgré tout, les uns et les autres commencent à avoir recours à ce dopage, pour le moment indétectable.

Les nageuses Est-Allemandes des années 80 me font encore froid dans le dos, quand je pense, qu’entre autres techniques, on les mettait enceintes pour accroître leurs performances par production de gonadotrophine chorionique. Puis on les avortait une fois les grandes compétitions passées … Se servir de la VIE pour la gloire d’une nation à la face du monde …

Non seulement de telles pratiques sont une insulte au sport, mais aussi et surtout à la dignité humaine, à la Vie elle-même.

La question de la responsabilité est loin d’être simple. Bien sûr chacun est en charge de sa propre personne. Mais, quelle est la place des entraineurs, des directeurs sportifs, des sponsors ? Quels chantages pèsent sur les épaules des sportifs, qui ont tout donné à leur passion, depuis l’enfance ? Le simple fait que l’on brasse beaucoup d’argent autour d’un sport le rend automatiquement moins propre.

Il n’est pas vraiment possible d’éradiquer le dopage. Il y aura toujours des gens pour tricher, comme partout. Ce qu’il faudrait éviter, c’est que des participants en viennent à ce stade, car ils n’ont plus aucune chance de faire quelques performances, sans cela, au regard de tous les autres qui atteignent des sommets artificiellement.

Je crois profondément en la « Valeur du Sport ». C’est l’un des plus beaux vecteurs du goût de l’effort, du plaisir de se dépasser, de s’approprier son corps et de constituer son équilibre. Il permet aussi de recadrer les gens qui partent à la dérive ou simplement de relativiser les petites contrariétés, biochimiquement, mais naturellement ! C’est une solution pour rendre notre vision de la vie plus rose … sans avoir recours aux anti-dépresseurs !

Les générations actuelles sont de plus en plus désabusées, et pour cause !

Mais où est donc passé l’Incorruptible Eliot Ness ??

A lire aussi : Hypocrisie mon amour …

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

No Comment

Comments are closed.